Actions pour la culture : « Avec Still Standing, on fait une expérience unique en Europe »


Ce week-end, de nombreux media étrangers couvraient la réouverture dissidente d’une centaine de lieux culturels francophones. Trois porte-voix de Still Standing for Culture expliquent leur démarche et démontent la hiérarchie des valeurs du monde politique.

Mis en ligne le 1/05/2021 à 13 :18

Dès vendredi soir, le mouvement Still Standing for Culture est passé à l’action comme annoncé et a rouvert près de 130 lieux culturels francophones sans attendre les autorisations du gouvernement.

Dans la plupart des cas, comme aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles, cela s’est déroulé dans le calme et le respect de protocoles sanitaires. Par contre, la police a interrompu un spectacle de cirque au Monty à Genappe, verbalisant les spectateurs et les organisateurs. les media occidentaux ont couvert en masse cette opération qui apparait unique actuellement.

Nous avons interviewé trois porte-voix de Still Standing for Culture – David Murgia issue du monde du théâtre, mais aussi Gwen Breës et Julien Lessault actifs dans le cinéma – qui nous expliquent la nature de leur mouvement, son rayonnement au-delà des chapelles artistiques et interrogent la place de la culture dans la société et la hiérarchie des valeurs dans le monde politique.