affaire Jeremy Cohen, Macron ne veut pas de « manipulations politiques »



Les informations à retenir

  • Jean-Luc Mélenchon ressort son hologramme pour tenir, depuis Lille, un meeting en simultané dans 12 villes de France, à suivre à partir de 19h30.
  • Cinq candidats se succèdent ce soir dans l’émission « Elysée 2022 » sur France 2. mais pas Emmanuel Macron, sera le seul à avoir fait l’impasse, au grand dam de la chaîne publique.
  • Eric Zemmour s’est adressé dans une lettre ouverte aux Républicains, les appelant à tourner le dos à Valérie Pécresse pour le rejoindre. Le candidat de Reconquête sera en meeting pour la jeunesse, jeudi soir, à Paris.
  • Si elle est élue, Marine Le Pen est convaincue de pouvoir réunir une majorité parlementaire pour gouverner au terme des élections législatives de juin prochain.

15h11  : Macron demande « la clarté » et pas de « manipulations politiques » sur l’affaire Jeremy CohenEmmanuel Macron a demandé mardi « la clarté complète » sur la mort de Jeremy Cohen, un jeune homme de confession juive percuté par un tramway mi-février à la suite de violences. « On a tous été bouleversés par les scènes qui ont été rendues publiques et je veux dire ma solidarité et mon soutien à la famille de Jeremy Cohen », a déclaré le président-candidat devant la presse, lors d’un déplacement à Spézet, dans le Finistère.

 Le cabinet d’Emmanuel Macron avait appelé dès lundi, à sa demande, les parents de Jeremy Cohen. Il « a demandé au garde des Sceaux de suivre de près et de tenir le président personnellement informé », a précisé l’Élysée.

affaire Jeremy Cohen, Macron ne veut pas de « manipulations politiques »

Interrogé sur le fait que le candidat d’extrême droite Eric Zemmour ait évoqué le premier ces faits, M.

Macron a répondu mardi : « Les drames humains il y en a tous les jours, ils ne doivent pas donner lieu à des manipulations politiques quelles qu’elles soient. »Selon Stanislas Rigault, président de Génération Z, le père de Jeremy Cohen s’est rendu ce mardi après-midi au QG de campagne d’Éric Zemmour. Une visite pour remercier le candidat « d’avoir mis la lumière médiatique sur la tragédie », précise Le Figaro.

 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

14h21  : Zemmour s’adressera à la jeunesse jeudi soirLe compte Twitter de Reconquête, le parti d’Eric Zemmour, indique que le candidat et son mouvement jeune, Génération Z, « seront rassemblés pour un grand meeting consacré à la jeunesse », jeudi, au Palais des Sports de Paris. Les 18-34 ans ne constituent que 8% de l’électorat d’Eric Zemmour, selon un sondage OpinionWay-Kéa Partners pour « Les Echos » du 1er avril.

14h07  : Mélenchon reçoit les soutiens des anciens présidents brésiliens Lula et Dilma Rousseff« Merci à Lula et à Dilma Rousseff, anciens présidents du Brésil et Gleisi Hoffmann, présidente du Parti des travailleurs brésilien, pour leur soutien à ma candidature à l’élection présidentielle, écrit Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. En 2022 nous pouvons changer le monde sur les deux rives de l’Atlantique ! »

13h32  : Le Pen progresse plus vite que Mélenchon, selon un sondageD’après une enquête Cluster 17, Marine Le Pen n’est plus qu’à six points d’Emmanuel Macron au premier tour, qui aura lieu ce dimanche, à 20% d’intentions de vote contre 26% pour le chef de l’Etat. Surtout, la candidate du Rassemblement national progresse de deux points par rapport à la semaine passée, soit plus rapidement que Jean-Luc Mélenchon (17%, +1).

Derrière, Eric Zemmour tombe à 11%, devant Valérie Pécresse (10%).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

13h20 : « On espère faire plus de 5% », assure le porte-parole de Jean LassallePierre Claret, porte-parole de Résistons, assure sur France Bleu que le discours de Jean Lassalle « n’est pas uniquement réservé aux gens de la campagne » et qu’il « espère faire au moins plus de 5% ».

« C’est une personne qui a une vraiment une idée de la France. Il connaît la France. C’est un vrai politique, contrairement aux autres qui n’ont pas forcément travaillé les dossiers.

Parce que je crois que pour faire de la politique, il faut aussi travailler les dossiers. Il faut être sur le terrain. Il faut vraiment faire société.

Et Jean représente vraiment la France », poursuit-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

12h38  : Pour Jacques Dutronc, ça sera le « Roussellement »Le chanteur a indiqué à RTL, en marge d’une interview pour son prochain spectacle aux côtés de son fils Thomas, pour quel candidat il votera ce dimanche.

« J’ai fait une procuration mais je connais bien les gens là-bas et ils ne vont pas voter ce que j’ai demandé, c’est-à-dire le Roussellement », de Fabien Roussel, confie Jacques Dutronc. Le candidat du Parti communiste plafonne à 4% d’intentions de vote et semble avoir peu de chances d’accéder au second tour. Pas de quoi, donc, qualifier l’artiste d’opportuniste…

12h39  : Les candidats aussi fans du ballon rondSo Foot a adressé un questionnaire de 14 questions aux 12 candidats pour faire le point sur leurs préférences et leur programme concernant le sport le plus populaire du monde.

Six d’entre eux ont répondu. C’est connu, Emmanuel Macron redit son attachement à l’Olympique de Marseille. Sans grande surprise, la maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, soutiennent le PSG.

Et le club préféré de Yannick Jadot  ? Les Verts de Saint-Etienne. Evidemment.

12h13 : Deux Français sur trois refuseraient d’être en couple avec un électeur ZemmourSelon un enquête Ifop pour Gleeden sur le poids de la politique dans la vie de couple des Français à une semaine du premier tour, « les électeurs Zemmour font l’objet d’un ostracisme particulier sur le marché matrimonial ».

64% des Français – et jusqu’à 70% des femmes – refuseraient d’être en couple avec un électeur Zemmour. Un soutien à Valérie Pécresse est en revanche le choix le moins clivant parmi les candidats testés, puisque ce refus tombe à 37%.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

12 heures : Zemmour écrit une lettre ouverte aux électeurs des RépublicainsA cinq jours du premier tour, le candidat de Reconquête tente à nouveau de convaincre les électeurs des Républicains de se joindre à lui, qui gravite comme Valérie Pécresse autour de 10% d’intentions de vote dans les sondages. «  Vous êtes de droite, vous avez aimé Nicolas Sarkozy, vous avez apprécié François Fillon, pendant quelques semaines, vous avez cru voter pour Valérie Pécresse. Aujourd’hui, vous êtes perdus », introduit Eric Zemmour dans une lettre ouverte publiée dans L’Opinion.

« Je suis le seul candidat qui peut réconcilier les électorats de droite. Si je suis au second tour, des responsables LR me rejoindront, ce qui permettra une recomposition de la droite », a-t-il affirmé mardi matin sur France 2.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

11h32  : Face aux alertes du GIEC, Mélenchon évoque la « mission climat des 10 et 24 avril »Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), il ne reste que trois ans pour plafonner les émissions de CO2 pour que le monde reste « vivable ». « Il reste 3 ans pour bifurquer en misant sur les énergies renouvelables, réagit Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. Le nucléaire commencera à être hors-service.

La mission climat des 10 et 24 avril (le premier et le second tour, NDLR) est tracée. »

11h28  : « Nous appelons à voter NPA, utilement anticapitaliste », répond Poutou aux tenants du vote utileComme Anne Hidalgo, Fabien Roussel ou Yannick Jadot, Philippe Poutou refuse d’entendre parler de vote utile en faveur de Jean-Luc Mélenchon, le mieux placé à gauche et à qui il manquerait entre 3 et 8 points pour accéder au second tour selon les sondages. « Face au chantage exercé par les défenseurs acharnés du vote “utile”, nous appelons bien à voter NPA, utilement anticapitaliste, préparant ainsi une mobilisation unitaire dans la rue contre le danger fasciste, pour défendre nos vies et la planète », écrit-il sur Twitter.

10h38 : Selon « L’Affaire du siècle », Jadot et Mélenchon « sortiront probablement la France de l’illégalité climatique »Les quatre associations environnementales de « L’Affaire du siècle » (la Fondation pour la nature et l’homme, Greenpeace France, Notre affaire à tous et Oxfam France) estime que seuls deux candidats sont capables de sortir « probablement » la France de « l’illégalité climatique »  : Yannick Jadot, qui dispose d’une « vision riche et structurée au bon niveau d’ambition climatique » et Jean-Luc Mélenchon, qui porte une « forte ambition climatique portée par un programme qui opère la synthèse entre enjeux sociaux et environnementaux ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

10h14  : Pour Alexis Corbière, « cette campagne, c’est le bon, la brute et le méprisant »Selon le député de La France insoumise, « l’alternative maintenant, c’est le bon, la brute et le méprisant ».

« Le bon, c’est Jean-Luc Mélenchon, la brute, c’est l’extrême-droite, et celui qui est méprisant dans ce que j’appelle le ‘mépris de classe’, c’est Emmanuel Macron », détaille Alexis Corbière au micro de LCI. Le porte-parole de La France insoumise se dit « plutôt du côté du lecteur » qui a posé, dans notre journal, lundi la question au chef de l’Etat : « Quand allez-vous cesser de mépriser les Français  ? » (à partir de 5 minutes dans la vidéo d’entrée de ce direct).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

9h37  : « Tout est prêt » pour un second tour Macron-Mélenchon, assure Alexis Corbière« Je pense que c’est possible et que ça créerait une gigantesque dynamique dans ce pays, ajoute le porte-parole du candidat Insoumis au micro de LCI.  Nous avons d’ores et déjà un dispositif militant qui est en place. Si ça avait lieu, il y aurait un air politique totalement nouveau et la victoire serait à portée de main.

»

9h36  : Chez les célébrités, qui vote pour qui ?A cinq jours du premier tour, certaines célébrités se sont prononcées en faveur d’un ou d’une candidat(e). Alors, qui vote pour qui ? La réponse dans cet article.

9h17  : Hidalgo regrette de ne pas s’être impliquée plus tôt dans la vie politique nationaleLa candidate du Parti socialiste est interrogée sur Franceinfo par une auditrice au sujet de ce qui a manqué à la gauche pour arriver unie dans cette campagne.

« Ce serait très long de faire l’état de ce qui nous a amené là, glisse Anne Hidalgo. Une explosion de la gauche, de la droite. Un bilan qui n’a pas pu, en 2017, être porté.

Sans doute quelques erreurs… » La maire de Paris confesse que « pendant ces cinq années, mon plus grand regret, c’est de ne pas m’être plus impliquée dans la vie politique nationale ».

« J’espère encore qu’elle peut se qualifier, rien n’est impossible, ajoute-t-il au micro de Public Sénat. Tout peut bouger jusqu’au bout. »

9h02  : « Voter Roussel, c’est voter utile », assure le candidat du Parti communisteLe député du Nord martèle son refus de se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon pour tenter de faire accéder la gauche au second tour.

« Il n’y a pas de citoyen inutile, il n’y a pas de vote inutile, répète Fabien Roussel au micro d’Europe 1. Ca fait des années qu’on ne demande d’aller voter par défaut, ça va. Le vote utile, c’est la double peine  : non seulement ça ne va rien changer, mais en plus on ne sait pas ce que va devenir son vote au second tour.

Avec moi c’est clair, donc voter Roussel, c’est voter utile. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

8h36  : Hidalgo propose « un congé paternité de 16 semaines dont 6 obligatoires »Sur Franceinfo, la candidate du Parti socialiste refuse la proposition de Sandrine Rousseau de créer un « délit de non partage des tâches domestiques » et avance sa promesse de mettre en œuvre «  l’égalité salariale pour toutes les femmes et tous les hommes ».

Anne Hidalgo défend aussi « un congé paternité de 16 semaines dont 6 obligatoires, à l’image du congé en Espagne ».

8h32  : « Si je suis élue, j’aurai une majorité », rassure Le PenLa candidate du Rassemblement national répond à un auditeur de France Inter au sujet de sa capacité, au-delà d’être élue présidente de la République – de réunir une majorité parlementaire pour gouverner au terme des élections législatives de juin prochain.« C’est une question qui se posait il y a cinq ans, un certain nombre de personnes indiquait qu’Emmanuel Macron, même s’il était élu, n’aurait jamais de majorité, rembobine-t-elle.

J’avais dit que je le croyais pas et que s’il était élu, il aurait une majorité. De la même manière, si je suis élue, j’aurai une majorité parce qu’il y a une cohérence de la part du peuple français. »

8h34  : « On ne peut pas dire qu’on a parlé du climat dans cette campagne », accuse JadotSur le plateau de BFM TV/RMC, Yannick Jadot dénonce l’absence de débat autour de l’enjeu climatique.

« Le climat, c’est 3% du débat médiatique, donc on ne peut pas dire qu’on a parlé du climat dans cette campagne », assure le candidat écologiste. Yannick Jadot ne manque pas non plus d’étriller Emmanuel Macron qui « refuse le débat ». « C’est grave, dans ce moment d’inquiétude et de colère des Français », accuse-t-il.

8h38  : « Jean-Luc Mélenchon est une impasse », répète HidalgoComme lors de son meeting dimanche, la candidate du Parti socialiste martèle au micro de Franceinfo que « Jean-Luc Mélenchon est une impasse ». Anne Hidalgo, qui gravite autour des 3% d’intentions de vote dans les sondages, refuse de se ranger derrière l’Insoumis pour lui permettre d’accéder au second tour. « Il avait 5 ans pour rassembler la gauche, il ne l’a pas fait, justifie-t-elle.

 Je ne peux pas oublier ces images où que la République, c’est lui. »

8h31  : «  L’humanité n’a rien appris du XXe siècle et de ses horreurs », déplore RousselFabien Roussel réagit au micro d’Europe 1 à la guerre en Ukraine et au massacre de Boutcha, au nord-ouest de Kiev. « Ces images sont effroyables, elles nous glacent le sang, juge le candidat du Parti communiste.

 Nous sommes au XXIe siècle et nous avons l’impression que l’humanité n’a rien appris du XXe siècle et de ses horreurs C’est le pire de ce que l’on a déjà vécu . »

 »

8h26  : Le Pen « n’entend par d’arguments politiques » de la part de Macron « J’ai bien compris qu’Emmanuel Macron entre en campagne tardivement, avec des arguments qui sont très datés, mâtinés d’attaques personnelles à mon égard, cingle Marine Le Pen au micro de France Inter. Mais je n’entends pas d’arguments politiques.

Ce sont des anathèmes qui ont vocation à échapper au débat. Ce n’est pas parce qu’on répète 32 fois ‘extrême-droite’ qu’on a fait campagne. Je n’ai pas vu de vision chez Emmanuel Macron.

 On ne voit pas où il nous emmène. »

8h05  : « On doit tourner le dos à cette dynamique de récupération politique », plaide l’avocat de Jérémy CohenLundi, Eric Zemmour faisait campagne sur la mort de Jérémy Cohen, tué par un tramway le 16 février en tentant de fuir un groupe de jeunes à Bobigny. « On doit tourner le dos à cette dynamique de récupération politique », exige à nouveau Franck Serfati, avocat de la famille de Jérémy Cohen, sur RMC.

Lui « ne sait pas » si la famille a contacté Eric Zemmour pour faire connaître l’affaire, comme l’assure le polémiste. Cet appel à l’aide avait toutefois été confirmé par Gérard Cohen, le père de la victime, lundi sur  BFM.

7h37  : « Méfions-nous des images », appelle Zemmour au sujet des images de BoutchaLe candidat de Reconquête réagit, au micro de France 2, aux terribles images – fosses communes, cadavres dans les rue – issues de Boutcha, une ville au nord-ouest de Kiev dans laquelle l’armée russe aurait commis un « massacre délibéré » selon l’Ukraine.

Méfions-nous des images.  Il faut être prudent, plaide Eric Zemmour. Il faut être sûr que ces massacres sont le fait des troupes russes.

Si c’est le cas, c’est absolument infâme, ignoble. On se souvient de Timisoara, on se souvient de la guerre en Irak, il y a eu beaucoup de manipulations d’images. »

7h35  : Mélenchon assure avoir « une très sérieuse probabilité d’être au second tour »Troisième des sondages mais en difficulté pour combler l’écart avec Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon veut croire à une bonne surprise au terme du premier tour ce dimanche.

« J’ai une très sérieuse probabilité d’être au second tour », assure le candidat de La France insoumise au micro de Sud Radio. « Et monsieur Macron ferait bien de se demander s’il va s’y trouver ou non », raille-t-il. Le président-candidat n’a jamais été donné absent du second tour par les sondages.

 

7h32  : «  Le nucléaire est trop dangereux pour qu’on continue », martèle MélenchonAu micro de Sud Radio, le candidat de la France insoumise redit sa volonté de sortir du nucléaire. « Le nucléaire est trop dangereux pour qu’on continue, il ne nous rend pas indépendants puisqu’on ne produit pas d’uranium », souligne Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, « on ne peut pas, après ce qu’on a vu dans la guerre d’Ukraine, dire que le nucléaire n’est pas un risque pour la sécurité ».

Le député des Bouches-du-Rhône rappelle également que « je n’ai jamais dit qu’on arrêterait les centrales nucléaires du jour au lendemain ». « Ce qu’il faut faire, c’est faire monter en puissance les énergies alternatives et arrêter au fur et à mesure les centrales nucléaires », plaide-t-il.

7h03  : Mélenchon ressort la carte de l’hologramme pour un multi-meeting à Lille Jean-Luc Mélenchon est en meeting à Lille, ce mardi, à quelques jours seulement du premier tour.

Mais pas n’importe comment, car il ressort son hologramme, pour être présent en simultanée dans 12 villes de France. Une prouesse technologique que le candidat de L’Union populaire a mise en avant sur les réseaux sociaux. Le candidat Insoumis a, en effet, lancé sur Instagram et sur Snapchat une opération #HologrammeDePoche.

Avec ce filtre, Jean-Luc Mélenchon se « téléporte » dans les téléphones des utilisateurs pour rappeler la date du vote, le 10 avril, et lancer un appel à la mobilisation électorale.Par ailleurs, près de 2 000 personnalités du monde de la culture se sont groupées lundi dans l’appel « Ce sera Mélenchon » afin d’appeler à voter pour l’Insoumis, seule chance selon elles de qualifier la gauche au second tour. « Deux semaines de moins d’extrême-droite à la télé et dans nos journaux, c’est moins de racisme, d’homophobie, d’islamophobie et d’antisémitisme », plaident-ils.

Parmi les signataires figurent l’acteur Yvan le Bolloch, la militante féministe Caroline De Haas ou encore l’humoriste Blanche Gardin.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix

J’accepte

J’accepte tous les traceurs

7h02  : Qui sont les Français exonérés de redevance télé ? Notre désinfox Dans son entretien auprès de nos lecteurs, Emmanuel Macron revient sur la redevance télé, qu’il souhaite supprimer.

Parmi les arguments que le candidat met en avant, « il y a beaucoup d’exonérations déjà payées par l’État  : près de 700 millions d’euros sur 3,9 milliards d’euros de contribution à l’audiovisuel public ».>> Nous avons vérifié la déclaration du président-candidat.

Les invités des matinales

  • 7h35 – Sud Radio  : Jean-Luc Mélenchon, candidat du parti « La France insoumise » à l’élection présidentielle
  • 7h38 – FRANCE 2  : Eric Zemmour
  • 7h30 – RMC  : Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste
  • De 8h13 à 9 heures – Europe 1  : Fabien Roussel
  • 8h15 – Sud Radio  : Nicolas Dupont-Aignan
  • /li>

  • 8h30 – Franceinfo  : Anne Hidalgo
  • 8h30 – RMC/BFMTV  : Yannick Jadot

Ce qu’il faut retenir de la journée de lundi

candidate LR, sur Twitter. La mort d’un jeune homme, Jérémy Cohen, agite la campagne présidentielle, certains candidats dénonçant un acte « antisémite » ou le « silence des médias ».

On vous explique cette affaire dans cet article.

7 heures : Bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité politique et à la campagne en vue de l’élection présidentielle de 2022.

.