un australien qui ne pratique pas la langue de bois


Nos coll√®gues du magazine Australien Transmoto ont r√©alis√© un entrtien int√©ressant de Will Ruprecht, qui en plus de d√©voiler son transfert chez Sherco, revient en toute franchise sur son exp√©rience depuis 4 ans en mondial et sur les embuches qui on put √©mailler son parcours.√Ä 24 ans, apr√®s¬†Shane Watts, Stefan Merriman et Matt Phillips, Will Ruprecht est le 4ŠĶČ pilote australien √† r√©ussir √† d√©crocher un titre de champion du monde d’enduro (E2 pour Will cette ann√©e).

En plus d’√™tre un pilote talentueux, l’Australien ne se laisse pas marcher sur les pieds et n’a pas peur de dire les choses‚Ķ

Apr√®s plusieurs titres de champion australien d’enduro, c’est en 2018¬† que Ruprecht a fait ses d√©buts en mondial lors de la derni√®re manche du championnat du monde. 4 ans se sont donc √©coul√©s avant que le jeune pilote ne parvienne √† d√©crocher le titre mondial. Mais comme on va le voir dans cette interview, le chemin pour arriver jusqu’√† la couronne mondiale n’auras pas √©t√© un long fleuve tranquille.¬† Entre maladie, adaptation au monde de vie Europ√©en, salaire au rabais, petites et grosses mesquineries des teams, Ruprecht se livre sans langue de bois.Il aura fallu seulement 4 saisons a Ruprecht pour d√©crocher son premier titre mondial (en E2)¬†Transmoto :¬†Revenons sur la fa√ßon dont vous √™tes arriv√© en Europe. En 2018, quelques accidents de pr√©-saison vous ont mis √† l’√©cart ici en AORC. Puis, vous avez roul√© √† plein temps avec Johansson Yamaha en Europe.

Participer au Championnat du Monde d’Enduro a toujours √©t√© un objectif √† long terme pour moi. Au cours de cette saison 2018, lorsque j’ai commenc√© √† piloter la 450 Yam’¬† avec l’√©quipe Active8 Yamaha, j’avais un bon rythme, mais, comme vous l’avez dit, ces blessures √† l’√©paule m’ont mis √† l’√©cart pendant √† peu pr√®s la moiti√© de la saison. J’ai vraiment eu de la chance que mon manager, AJ Roberts, qui m’a aid√© √† avoir une wildcard avec l’√©quipe Johansson Yamaha pour la derni√®re manche du Championnat du monde d’enduro en Allemagne cette ann√©e-l√†. J’ai gagn√© la classe EJ le samedi et c’est ce qui a attir√© l’attention de quelques team managers. Apr√®s cette course, j’ai conclu un accord avec Johansson Yamaha pour courir toute la saison du Championnat du monde 2019 dans la cat√©gorie EJ.

Le fait de pouvoir gagner d√®s vos d√©buts vous a-t-il surpris √† l’√©poque‚ÄĮ?

Je savais que j’avais la vitesse brute pour gagner, mais je ne pensais vraiment pas que cela arriverait aussi facilement lors de ma premi√®re course en tant que wildcard. Sur la base de cette exp√©rience, j’ai commenc√© √† me dire que, pour 2019, si je continuais √† faire ce que je fais, alors j’aurais¬† pu battre les mecs de la du Junior.¬†

¬†¬Ľ Je m’entra√ģnais comme un b√Ętard et j’avais dans l’id√©e qu’√† mon retour en Europe, j’allais gagner…¬†¬Ľ

¬†Mais ce n’est pas comme √ßa que √ßa s’est pass√© en 2019, non ?

Non, pas du tout [ rires ]. Lors de la premi√®re course en 2019, je me suis fait botter le cul. Je veux dire, j’ai fait 3 dans la cat√©gorie, mais l’√©cart avec les gars qui ont remport√© la classe √©tait √©norme. Comme les primes n’√©taient que de 200 euros √† l’√©poque, je rentrais en Australie pour travailler comme d√©m√©nageur afin de pouvoir payer les courses de la manche suivante. Je m’entra√ģnais comme un b√Ętard et j’avais l’id√©e qu’√† mon retour en Europe, j’allais gagner √† tout prix. Et cela a fonctionn√©. √Ä la fin de cette saison, j’ai r√©ussi √† signer quelques scratch sur plusieurs sp√©ciales.

Mais l√†, votre corps en a d√©cid√© autrement et √ßa ne s’est pas pass√© comme pr√©vu !

Vous pouvez dire √ßa. J’avais des probl√®mes avec mon niveau d’√©nergie¬†et on m’a diagnostiqu√© une mononucl√©ose, qui est l’une des souches de la famille du virus Epstein Barr.¬† √Ä chaque moiti√© de course le week-end, je venais de me heurter compl√®tement au mur. C’est difficile √† d√©crire. C’est un peu comme si vous √©tiez un peu ivre‚ÄĮ; un peu d√©lirant et voyez double. Ce qui est √©videmment assez dangereux lorsque vous √™tes en course. J’ai vu des tas de m√©decins et ils disaient que la seule fa√ßon de r√©cup√©rer √©tait de passer 3 mois sur le canap√©, de manger sainement et de boire beaucoup d’eau. Quoi qu’il en soit, j’ai essay√© de continuer pendant quelques courses. Je roulais bien pendant les d2 premiers tiers le samedi, puis tout √† coup, mes temps chutaient de 20%. Et le dimanche, c’√©tait encore pire ! ¬†

En accord avec le team¬†Johansson Yamaha, Wil prendra la d√©cision de se retirer des derni√®res manches¬† 2019 dans l’espoir de r√©gler ses probl√®mes de sant√© et revenir en forme l’ann√©e suivante.Vous avez alors d√©cid√© de venir en Italie √† cette √©poque. √Čtait-ce pour essayer de r√©soudre vos probl√®mes de sant√© ?

Pas tellement. La configuration su√©doise √©tait bonne. L’√©quipe de Johansson √©tait bas√©e l√†-bas et ils ont bien g√©r√© la chose. Les motos √©taient bien pour moi pour faire le job. Mais j’en √©tais venu √† la conclusion que c’√©tait un probl√®me d’environnement. La Su√®de ne m’a pas fourni ce dont j’avais besoin pour am√©liorer les domaines o√Ļ j’√©tais plus faible. M√™me si je ne savais pas avec quelle √©quipe j’allais rouler en 2020, j’ai d√©cid√© de d√©m√©nager en Italie, o√Ļ sont bas√©es la plupart des √©quipes mondiales, ainsi que quelques-unes en France et en Espagne. En fait, je me suis vite rendu compte √† quel point l’industrie de la moto tournait autour de ce qui se passe en Italie et de ce qui est fabriqu√© dans ce pays.

Dans vous, quels sont les domaines que vous deviez améliorer ?

Participer √† l’AORC en Australie fait de nous des pilotes tr√®s rapides, ce qui est un bon atout. Mais le Championnat du Monde d’Enduro demande tellement de diversit√© dans les techniques de pilotage, car les sp√©ciales Extremes, Enduro et Cross sont toutes diff√©rents. Les riders australiens d√©couvrent vite qu’il leur manque quelque chose quand ils d√©barquent en Europe. Et c’est la principale raison pour laquelle j’ai d√©m√©nag√© en Italie ; pour am√©liorer ma vitesse sur des terrains vari√©s.

Alors, vous d√©barquez en Italie sans deal, et avec un gros point d’interrogation sur votre sant√©‚Ķ

Ouais. C’√©tait une situation √©trange. Les √©quipes n’√©taient pas s√Ľres de savoir si j’√©tais vraiment malade ou si je ne m’entrainais pas assez. Je sentais que c’√©tait pour eux un pari de miser sur moi apr√®s ce qui s’√©tait pass√© au cours de la seconde moiti√© de 2019. C’est pourquoi j’ai appr√©ci√© le fait d’avoir conclu un accord avec l’√©quipe Boano, une √©quipe Beta satellite √† l’√©poque. Nous avions une bonne √©quipe¬† – 8 gars qui avaient tous √† peu pr√®s le m√™me √Ęge – ce qui rendait l’entra√ģnement amusant. M√™me si je faisais tr√®s attention √† ne pas trop m’entra√ģner parce que je n’√©tais toujours pas s√Ľr de la fa√ßon dont mon corps tiendrait le coup. Quoi qu’il en soit, les choses ont commenc√© √† bien se passer cette ann√©e-l√†. J’ai commenc√© √† gagner le scratch sur quelques manches du championnat italien d’enduro, mais j’ai eu du mal avec le pilote du 2 temps . J’avais l’impression que je pouvais √™tre rapide dessus, mais j’ai eu du mal √† m’adapter au 2T…¬†

Will √† l’√©poque du team Beta BoanoC’est pourquoi vous √©tiez plus r√©ceptif √† l’offre de TM pour piloter leurs quatre temps pour 2021‚ÄĮ?

Oui. Mais il y avait plusieurs facteurs dans cette d√©cision. Andrea Verona venait de remporter quelques titres avec TM en E1, et Loic Larrieu avait remport√© le titre E2 avec la¬† TM un an auparavant. J’ai eu d’autres opportunit√©s, mais TM avait une bonne exp√©rience de la course et leurs motos √©taient √©videmment assez comp√©titives, alors j’ai d√©cid√© de conclure un contrat de 2 ans avec eux.

Pour Wil les cyindrées 300 4T et 350 4T en mondial, sont bien plus compétitives que les 450ccAvec le recul, était-ce une bonne décision ?

Oui et non. C’√©tait un bon choix pour moi √† l’√©poque et cela m’a permis de remporter le titre cette ann√©e. Et en 2021, j’ai en fait men√© le classement du E2 pendant la majeure partie de l’ann√©e. Malheureusement, j’ai eu un probl√®me moteur dans l’une des courses sur sable √† la fin de l’ann√©e, et [ Josep ] Garcia a remport√© le titre E2.Pourquoi avez-vous choisi la 300 4T de TM au lieu de la 450 ?¬†Le 450 est trop rapide; il a y¬† trop de puissance pour la majorit√© des terrains sur lesquels nous courons en championnat du monde. Mis √† part quelques-uns des gars les plus √Ęg√©s – comme Alex Salvini, qui est attach√© aux 450 – la plupart des pilotes choisissent maintenant de piloter des 300 ou 350 cm3 de capacit√© moyenne dans la classe E2. Pour √™tre honn√™te, le championnat du monde d’enduro de nos jours ne vous donne pas la possibilit√© d’utiliser la puissance d’un 450. De plus, le TM 300 est une moto rapide et n’a pas besoin de beaucoup de travail pour √™tre comp√©titive √† ce niveau.Et pourtant, vous avez commenc√© √† piloter une 450 √† 18 ans en Australie ?¬†Je dirais que vous apprenez plus vite au guidon d’un 450 parce quelles ne pardonnent pas si vous vous trompez. Il y a beaucoup plus d’inertie et vous devez surcompenser cela. Si j’avais pu, je n’aurais pas commenc√© √† piloter un 450 si t√īt car, je n’exploitait m√™me¬† pas √† fond un 250. De plus, je pense qu’il y a moins de risques de blessures avec un 250.

Lorsque les Australiens franchissent le pas vers l’Europe, ils ont du mal √† s’adapter aux terrains du Championnat du monde et √† d’autres choses comme la langue, la nourriture, la culture. Quelle a √©t√© votre exp√©rience de cette transition¬† ?

Aux ISDE, vous pouvez toujours voir que les australiens ont la vitesse pour rivaliser avec les pilotes du mondial. Mais vous avez raison; 70% du jeu en Championnat du Monde d’Enduro consiste √† pouvoir s’int√©grer¬† dans un environnement o√Ļ vous pouvez vous √©panouir. Quand je repense √† mon virus en 2019, c’√©tait le r√©sultat de tout le stress que j’avais –¬† les voyages, les entra√ģnements et les d√©fis d’une vie compl√®tement nouvelle √† l’autre bout du monde. Je veux dire, √† l’√©poque, √† 20 ans, je n’avais jamais cuisin√© un repas de ma vie. Et puis tout d’un coup, j’ai eucuisiner moi-m√™me. Mais il y a beaucoup plus que cela. Il s’agit d’apprendre √† g√©rer les relations avec les Europ√©ens, car les barri√®res linguistiques peuvent causer beaucoup de malentendus.Et cela peut √™tre un d√©fi lorsque vous essayez de communiquer ce que vous pensez que l’√©quipe doit faire pour am√©liorer la moto, par exemple. Elle n√©cessite une √©volution constante pour √™tre √† l’aise dans son environnement et g√©rer √† la fois les attentes de l’√©quipe et les miennes.

Et tous ces √©l√©ments se sont enfin r√©unis pour vous cette saison ?Ouais. Le manque de constance a vraiment travaill√© contre moi au cours des 5 derni√®res ann√©es. J’ai √©t√© assez rapide dans la plupart des courses, mais je n’ai jamais r√©ussi √† faire une saison compl√®te. Donc, √† l’approche de la saison 2022, j’ai pris la d√©cision que lors des manches o√Ļ je me retrouvais sur le point de remporter la victoire, je levais un peu le pied pour marquer des points plut√īt que de me crashe. De plus, je savais que je faisais face √† un forte concurrence en E2. Ainsi, les jours o√Ļ je n’avais pas le rythme, j’essayais quand m√™me de marquer des points et d’√™tre toujours l√† pour au moins forcer les autres √† faire des erreurs. Et cette strat√©gie a fini par payer.Vous √©tiez √©galement en t√™te du classement EnduroGP jusqu’au milieu de l’ann√©e‚Ķ jusqu’√† ce que vous chutiez lourdement au Portugal.

En regardant le Portugal, je dois assumer une part de responsabilit√©. Je m’√©tais crash√© dans le Super Test extr√™me vendredi soir. Mon m√©canicien a v√©rifi√© la motov√©lo, repositionn√© les leviers et fait le plein avant de lamettre au Parc Ferm√©. Mais je ne lui avait communiqu√© aucun d√©tail sur l’accident.Dans ma t√™te, je pensais juste √† mettre l’accident derri√®re moi,et √† me concentrer sur la course du samedi, car je savais que je pouvais rattraper les 10 secondes perdues…. Mais avec le recul, j’aurais d√Ľ communiquer avec l’√©quipe parce que ma moto √©tait tomb√©e fort sur le c√īt√© droit. Quoi qu’il en soit, 2 minutes apr√®s le d√©but de la premi√®re sp√©ciale du samedi, mon acc√©l√©rateur a gliss√© du guidon a la reception d’un saut en descente. Ma chute de vendredi¬† avait manifestement endommag√© l’acc√©l√©rateur, mais ces dommages n’√©taient pas visibles.¬†¬†Si je l’avais mentionn√©, mon m√©canicien aurait probablement inspect√© l’acc√©l√©rateur de plus pr√®s. Quoi qu’il en soit, j’ai √©t√© secou√© et mach√© sur cette chutte. Mais le probl√®me c’est que je n’arrivais pas √† me¬† reconcentrer sur la course.J’essayais de me secouer mentalement parce que je savais que ce week-end √©tait une opportunit√© de revenir dans la bagarrre au scratch. J’ai marqu√© 5 points ce week-end sur 40 possibles en EnduroGP, ce qui apr√®s cette chute¬† est un gros succ√®s pour moi. Lors de la manche suivante en Slovaquie, je sign√© le doubl√© 1-1 en E2¬† et au g√©n√©ral et j’ai r√©duit l’√©cart avec V√©rona au classement de l’EGP √† 9 points. Mais en Hongrie, j’ai eu un probl√®me de moteur le samedi apr√®s-midi et je n’ai marqu√© aucun point avec un DNF. Cela a mis fin √† mes chances de remporter le titre EnduroGP … C’√©tait difficile √† avaler pour moi. Je ne pouvais pas m’emp√™cher de me sentir amer car j’avais fait tout ce que je devais faire et j’avais perdu beaucoup de points √† cause de choses qui √©taient hors de mon contr√īle.Cela dit, on ne peut rien enlever √† Verona non plus.¬†C’est un pilote incroyablement talentueux et j’ai beaucoup de respect pour la fa√ßon dont ilconstruit son titre. Il a fait une saison parfaite cette ann√©e.¬†

¬†¬Ľ j’ai toujours su que je serais un jour champion du monde ¬ę¬†

¬†Will devant sa TM en panne lors du GP de Hongrie, un abandon qui sera lourd de cons√©quences fin de saison pour la course au titre EGPAvec ce titre en E2, vous √™tes le 4ŠĶČ australien √† remporter un titre de champion du monde d’enduro, en rejoignant Shane Watts, Stefan Merriman et Matt Phillips

√ätre mis dans une cat√©gorie avec ces gars que j’admire depuis si longtemps, c’est‚Ķ eh bien, c’est surr√©aliste. Je me souviens quand Merriman est revenu d’Europe pour courir en Australie, j’√©tais jeune adolescent. J’√©tais tr√®s curieux de la sc√®ne europ√©enne et¬†Merriman a pass√© beaucoup de temps √† r√©pondre √† mes questions. C’est apr√®s l’avoir √©cout√© qu√©, j’ai d√©cid√© d’aller rouler en Europe … Matt Phillips lui a domin√© de 2013 √† 2016. Stefan √©tait un vrai crack qui aurait pu piloter n’importe quelle moto jusqu’√† la victoire‚Ķ Ce sont les 2 gars qui ont cr√©√© le pr√©c√©dent‚ÄĮ et m’ont inspir√©s en d√©montrant qu’un Australien pouvait dominer la sc√®ne mondiale de l’Enduro. Je savais que j’avais la vitesse, mais que j’avais juste besoin de trouver comment m’adapter √† toutes les nouvelles choses qui accompagnent les courses en Europe.C’√©tait un grand d√©fi, donc c’est vraiment gratifiant que j’y sois finalement arriv√© et que j’aie remport√© un titre. Je ne veux pas para√ģtre arrogant, mais j’ai toujours su que je serais un jour champion du monde parce que j’ai toujours eu l’attitude que je suis pr√™t √† faire tout ce qu’il faut pour que cela se produise.

 

¬†¬Ľ Seuls 4 pilotes du mondial ont un salaire √† 6 chiffres – c’est-√†-dire plus de 100 000 euros ¬ę¬†

 Vous dites que vous le voulez plus que quiconque dans le paddock  ?

Apr√®s 4 ans ici, je sais que je le veux plus que la plupart des autres pilotes. Je dirais qu’il y a quelques gars qui le veulent autant que moi, et puis il y en a beaucoup qui ne le veulent pas vraiment. Une fois que j’ai compris cela, il ne restait plus qu’√† √©laborer ma strat√©gie. Si je devais donner un conseil aux Australiens qui viennent en Europe, mais qui n’y arrivent pas, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas assez talentueux. C’est parce que les Europ√©ens ne pardonne pas et que les gens t’oublient vite. Vous le voyez avec Steve Holcombe en ce moment. Il a eu quelques blessures cette saison, et soudain plus personne ne pense qu’il pourrait encore remporter un titre. Mais si vous connaissez la vitesse √† laquelle le gars peut rouler et sa volont√© de gagner, vous ne parieriez pas contre lui. Il pourrait remporter la cat√©gorie EnduroGP la saison prochaine.Bien s√Ľr, courir en Europe est une exp√©rience valorisante en tant qu’Australien, mais si vous n’√™tes pas vraiment d√©termin√© √† devenir champion du monde, alors l’Europe n’est probablement pas pour vous.¬†¬†En plus, le salaire des pilotes ici – et m√™me le peu de salaire qu’ils per√ßoivent – surprendrait r√©ellement les gens.

Le temps des victoires c’√©tait le beau fixe avec l’√©quipe TM, mais ensuite en parlant salaire et ISDE √ßa s’est g√Ęt√©Combien sont-ils pay√©s ?

Disons que je fais partie d’un groupe des 5 pilotes les plus rapides depuis quelques ann√©es maintenant, alors on pourrait penser que je suis sur un bon pied (Ndlr : salarial). Mais en r√©alit√©, je m’en sors √† peine cette ann√©e, en vivant de ch√®que de paie en ch√®que de paie. Je pourrais avoir une vie beaucoup plus confortable en √©tant dans le top 3 en Australie, avec de bonnes primes et en faisant un peu de coaching √† c√īt√©. J’ai eu des moments o√Ļ je me demandais ce que je faisais ici en Europe, mais c’est ma volont√© de gagner un titre qui m’a fait tenir.Seuls 4 pilotes du mondial ont un salaire √† 6 chiffres – c’est-√†-dire plus de 100 000 euros – alors que le march√© est beaucoup plus important en Europe qu’en Australie. Et comme la plupart des √©quipes sont italiennes, les teams managers parlent beaucoup et semblent travailler ensemble pour limiter les salaires des pilotes.

 

¬ę¬†Ce qui permet de maintenir les salaires des pilotes √† un niveau que les √©quipes consid√®rent comme respectable ¬ę¬†

¬†R√©ellement ? N’est-ce pas ce qu’on appelle une collusion¬† ? Ce qui serait immoral et √† la limite l’ill√©gal !

C’est vous qui l’avez dit, pas moi. Ce que j’ai observ√©, c’est qu’il semble y avoir un ¬†¬Ľ gentleman’s agreement ¬†¬Ľ (Ndlr : accord tacite)¬† pour que ces √©quipes ne se volent pas les pilotes les unes aux autres, ce qui permet de maintenir les salaires des pilotes √† un niveau que les √©quipes consid√®rent comme ¬ę¬†respectable¬†¬Ľ. Les choses pourraient changer d’ici √† un an ou deux, lorsque Triumph et Ducati rejoindront le paddock. On peut esp√©rer que cela changera un peu les choses. Mais pour l’instant, il n’y a que 4 constructeurs qui paient assez bien, et j’√©tais dans l’une de ces √©quipes. Mais …, disons simplement qu’il faut vraiment faire attention quand on signe un contrat avec une √©quipe bas√©e en Europe, surtout lorsqu’il s’agit d’un contrat de 2 ans ! Il faut √™tre vigilant‚ÄĮ !

Pouvez-vous nous en dire plus ?

Si j’avais sign√© en milieu d’ann√©e pour rester avec TM jusqu’en 2023, mon salaire cette ann√©e aurait √©t√© bien meilleur. Mais j’ai d√©cid√© de partir parce que je n’√©tais pas satisfait de la fa√ßon dont certaines choses se passaient. Apr√®s cela, l’√©quipe s’est rabattue sur une clause √©crite en petits caract√®res dans mon contrat, ce qui signifie que je n’ai toujours pas touch√© 50 000 euros de salaire pour l’ann√©e 2022. J’ai pu gagner un peu d’argent avec les primes de victoire, mais la mani√®re dont l’√©quipe s’est comport√©e √©tait assez d√©cevante. C’est pourquoi je ne voyais pas d’avenir dans cet environnement (Ndlr : le team TM Boano Factory) et que je savais que je devais partir. Beaucoup de gens ont critiqu√© ma d√©cision de changer d’√©quipe … mais le fait est que cela commen√ßait √† limiter mon potentiel. Nous sommes quelques-uns √† suivre le m√™me rythme au sommet de l’EnduroGP, mais je veux √™tre dans un environnement avec les ressources qui m’aideront √† passer √† un autre step. Je veux arriver au point o√Ļ je serai dans ma zone de confort, quand les autres seront √† fond. Je sens que je peux y arriver.

 

¬†¬Ľ J’ai sign√© un contrat de deux ans avec l’√©quipe CH Racing Sherco ¬ę¬†

¬†Alors, parlons de la saison 2023. Il n’y a pas encore eu d’annonce officielle, mais la rumeur dit que vous avez sign√© avec Sherco.

Oui, c’est exact. J’ai sign√© un contrat de deux ans avec l’√©quipe CH Racing Sherco. Vous avez raison, ce n’est pas encore officiel, mais on en parle beaucoup, alors autant que ce soit officiel [rires]. Quand je repense √† mes 3 ann√©es avec Boano – un an sur la Beta 2T et ensuite d3 ans avec TM – je suis super reconnaissant pour cette exp√©rience. C’√©tait un chemin sem√© d’emb√Ľches et j’ai appris beaucoup, en cours de route. Je ne pense plus qu’√† aller de l’avant, √† devenir le meilleur pilote d’enduro au monde.¬†

¬†Quelle est la v√©ritable histoire derri√®re le fait que vous n’ayez pas pu participer aux ISDE cette ann√©e avec l’√©quipe australienne ?¬†

C’√©tait une grande d√©ception pour moi, c’est s√Ľr. Ce qui s’est pass√©, c’est que les m√©caniciens de l’√©quipe TM √©taient √©puis√©s par les ISDE des 2 ann√©es pr√©c√©dentes. Ils ont l’habitude de prendre leurs vacances d’√©t√© pendant les deux mois de break du mondial,¬† mais les ISDE sont en plein milieu de ce break donc je comprends qu’ils pr√©f√®rent profiter de ce temps libre. Quoi qu’il en soit, √† environ un mois du 6 Jours en France, j’ai compris qu’ils n’√©taient pas vraiment int√©ress√©s pour participer √† l’√©v√©nement. J’ai donc parl√© √† mon team manager et je lui ai rappel√© que le fait de me fournir une moto, des pneus et des pi√®ces d√©tach√©es pour les ISDE comme le stipulait mon contrat. Je voulais √©videmment participer √† cette √©preuve, car je m’√©tais d√©j√† engag√© avec l’√©quipe australienne. En plus, sur le papier, nous avions de bonnes chances de gagner. Comme je l’ai dit aux gars de TM, j’√©tais pr√™t √† charger ma moto et mes pneus dans mon camion et de me rendre seul en France, car l’√©quipe australienne pourrait alors s’occuper de moi.

 

¬†¬†¬Ľ Ils savent qu’ils vous tiennent par les couilles¬†¬Ľ

¬†Et m√™me l√†, TM n’√©taient pas pr√™ts √† vous aider ?¬†

Eh bien, √† peu pr√®s √† la m√™me √©poque, j’√©tais en pourparlers avec d’autres √©quipes et j’avais clairement fait savoir [Ndlr : √† TM ]que je n’allais pas re-signer avec TM. Le lendemain, mon team manager m’a dit que l’usine n’√©tait pas pr√™te √† me fournir quoi que ce soit pour les ISDE. Je leur ai rappel√© que c’√©tait dans mon contrat, mais ils m’ont lanc√© le bon vieux regard ¬ę¬†Qu’allez-vous faire ? Ils savent qu’ils vous tiennent par les couilles. Aller poursuivre ces types en justice pour les obliger √† honorer le contrat et √† me fournir du mat√©riel pour les ISDE ? Rien que les frais de justice auraient probablement √©t√© plus importants que mon salaire ! Tout cela a √©t√© tr√®s d√©cevant, et c’est un exemple de plus de la raison pour laquelle j’ai pris la d√©cision de changer d’√©quipe. Honn√™tement, il y avait une demi-douzaine d’exemples similaires qui confirment que j’ai pris la bonne d√©cision.

Mais tu n’as pas laiss√© tomb√© et tu leur a¬† m√™me oposer de leur une moto TM pour¬† les ISDE ?

Ouaip. Je leur ai demand√© combien ? Ils m’ont r√©pondu qu’en tant que pilote d’usine, je ne pouvais pas courir sur une moto standard, parce que c’√©tait dans mon contrat. Et c’est tout. J’ai explor√© toutes les possibilit√©s, mais je ne pouvais tout simplement pas le faire. Et je suis vraiment d√©sol√© pour tout le monde¬† d’avoir d√Ľ me retirer de l’√©quipe √† ce moment-l√†, mais je n’avais pas le choix.

 Texte  : Andy Wigan pour transmoto.com.au / Traduction : Freenduro / Photos : Pole Position Communication / Future 7 Media