Coup de gueule de ceux nés avant 1940, un peu de poésie, réveiller la belle endormie... Vos contributions de la semai...


« La coupe a débordé quand nous avons appris que, maintenant… il n’y aurait plus de timbres? ! Trop, c’est trop? ! Après les impôts, les “lettres” de demande de protestation sur les ordinateurs, nous voilà encore tributaires de cette machine infernale. »

« Je vous propose donc un marché, une suggestion salutaire “Fichez la paix aux gens nés avant 1940”, laissez-les finir de vivre à leur rythme, avec leurs chères habitudes, leur courrier de fin d’année, leurs réunions des 3e, 4e âges… »

Coup de gueule de ceux nés avant 1940, un peu de poésie, réveiller la belle endormie... Vos contributions de la semai...

Fin du timbre rouge : comment envoyer un courrier en urgence désormais ?

« Pitié? ! Nous ne voulons pas de cet autoritarisme, cette dictature du robot. Il paraît qu’ils devaient remplacer la main-d’œuvre trop importante… Aucun manipulateur n’a disparu et nos hôpitaux sont pleins de gens qui se promènent en blouse avec un dossier sous le bras? ! Le refrain “Tapez 1, 2 3.” a eu depuis longtemps raison de nos nerfs et de notre patience. Est-ce cela qui attend les générations qui arrivent?? Auront-ils les nerfs pour supporter l’indolence des correspondants qui sont, paraît-il, surchargés?? Par quoi?? Quand on a le c… sur la chaise devant son écran. »

« Non, nous n’en pouvons plus et ne voulons plus avancer avec le PROGRÈS?; non, nous ne voulons pas suivre le troupeau docile, béat, abruti par les téléphones, l’ordinateur… »

« Tout a été trop vite pour nous, nous avons voulu, au début, essayer de suivre le rythme, et pour nous, la carte bleue “sans contact” aura achevé nos efforts pour nous intégrer à un mouvement dont nous ne voyons ni le début, ni l’aboutissement et nous demande un effort de mémoire, d’intégration, qui nous stresse par peur de toujours mal faire et de ne pas être à la hauteur. »

« Adaptez notre monde à ceux qui ne veulent pas aller trop vite, et qui veulent profiter à leur rythme des petites joies qui ont fait leur vie, il y a au moins quatre-vingts ans? !  »« Aidez-nous? !  »

Michèle Canceil

Coin de poésie

Place Saint-Laurent

« Du haut des montagnes bourgeoises,

Encore nimbées d’orangeade,

Les trilles d’un merle, sourds aux ardoises,

Laissent mon cœur sans ambassade. »

« Quand le couchant plonge la ville

Dans les ténèbres roses,

Vers le soleil qui vacille, jase-t-il

En couleur lyrique ou bien morose ? »

« Est-ce un bonsoir flûté du soir,

Ou bien un air invocatoire

Pour que le noir ne reste ? »

« Et tout le sombre square répète

Sa chanson solitaire, comme un miroir,

Acoustique le souvenir des montagnards. »

Jacob Partouche-Sebban

dans le Bazois. Les couchers de soleil fonctionnent toujours, et avec les lumières d’automne rasantes, l’ambiance est plus douce et paisible. J’ai exposé de façon à ce que les arbres ne soient que de simples silhouettes d’arrière-plan, apportant un juste équilibre avec le camaïeu orangé du ciel. »

Des vœux pour 2023

« Je vais vous parler sans détours, quitte à bousculer et irriter plus d’un responsable sociétal, de ce que je considère comme une hérésie et un laxisme outrecuidant. Il s’agit dans ce qui suit d’une belle endormie où je me demande si on ne lui a pas donné volontairement un somnifère. La question est comment réveiller une si belle sans froisser ceux qui ne veulent pas qu’elle ouvre les yeux. D’autres craignent sûrement qu’elle ne se réveille et vienne bousculer une quiétude apaisante qui laisse du temps au temps. Figée dans sa torpeur, elle vieillit malgré tout inexorablement. Pourtant, sa beauté est intacte même si quelques rides viennent enrichir son image et lui apportent un charme supplémentaire. »

Cependant, comment s’émerveiller sans avoir la possibilité d’une rencontre réconfortante puisque la belle sommeille et ne s’expose donc pas. »

« Je ne la connaissais pas, mais il y a seize ans, je l’ai rencontrée et elle m’a charmée par bien de ses aspects, et, depuis ce temps, je suis resté dans son sillage puisque je me suis installé sur ses terres. »

« J’ai bien essayé modestement à une certaine période de la faire sortir de sa léthargie en faisant quelques propositions qui en ont exaspéré quelques-uns. D’autres, on fait semblant poliment de trouver mes suggestions intéressantes. Pourtant, certains (es) s’activent laissant penser que la situation pourrait évoluer. L’énergie déployée manque cependant d’audace et de persévérance selon moi. En dehors de sa beauté naturelle, cerise sur le gâteau, elle possède des richesses qui pourraient charmer des prétendants en quête de bonne fortune financière et de retour nature pour les fuyards des grandes métropoles onéreuses et surchargées. »

« Ce qui est le plus frustrant dans ce constat, c’est que les prétendants continuent de courtiser, mais ailleurs, car il y a d’autres élégantes à connaître. Je formule les vœux pour 2023 que les décideurs de ce département prennent conscience qu’il est plus que temps de se surpasser et deviennent plus visionnaires, car les voisins ne sont pas en reste. »

Jean-Paul Pétain

Sur les réseaux

Vous avez aimé, commenté.

Killian Guyollot n’est pas passé inaperçu ! L’article sur le sacre du jeune homme, élu jeune personnalité nivernaise de l’année 2022, a suscité près de 240 likes sur notre page Facebook. Le bain du Premier de l’an au lac de Pannecière vous a également beaucoup plus avec pas moins de 305 likes et plus de 80 partages.

Sondage 

allez-vous tenter de relever le défi de ne pas boire d’alcool jusqu’à la fin du mois de janvier ? Et vous êtes 68,8 % à avoir répondu « non », contre 31,2 % de « oui ». Un nouveau sondage sera publié dès lundi 9 janvier.