Critique : Lupin partie 2, plus dure sera la chute


En début d’année, la première partie de Lupin sur Netflix réalisait un véritable carton, devenant la production française la plus regardée à l’étranger pour la plate-forme. Voulant battre le fer pendant qu’il est chaud, cette dernière n’a pas tardé à nous sortir la deuxième partie des aventures du gentleman-cambrioleur incarné par Omar Sy. Verdict.

Lupin est de retour avec cinq épisodes inédits et un objectif  : renouveler le succès de ses débuts et ses 76 millions de visionnages pour Netflix, bien content qu’une série française s’exporte aussi bien à l’étranger. De notre côté, nous n’étions pas en reste question impatience puisque malgré de grosses faiblesses, la première partie nous avait convaincu avec sa relecture moderne et son amour pour les œuvres de Maurice Leblanc, tout en assurant le côté divertissement. Bref, on s’est jetés sur cette partie 2.

Critique : Lupin partie 2, plus dure sera la chute

h2>Lupin en panne

les cinq épisodes s’enchaînent encore sans difficultéh2>Omar Sy et les autres

exploitant dès lors une plus grande palette de jeu s’il surplombe aussi aisément ses camarades Lupin partie 2 est au mieux une déception, au pire un immense raté. Dans tous les cas, la partie 3 déjà annoncée va devoir tout revoir en profondeur pour espérer nous convaincre à nouveau./ Emmanuel Guimier