EN DIRECT : Bergé évoque l'affaire Quatennens sans le nommer, tollé sur les bancs LFI à l'Assemblée


19 :48

Malgré les soupçons qui le visent, Julien Bayou estime que les verts sont « plus que jamais audibles »

Sur C à vous, Julien Bayou a estimé que les accusations de violences psychologiques portées à son encontre par Sandrine Rousseau n’altérait en rien la capacité des écologistes à se faire entendre sur les sujets qu’ils défendent.Il a estimé que les verts étaient « plus que jamais audibles » sur les questions d’écologie, notamment car de nombreuses figures historiques du mouvement ont alerté depuis de nombreuses années sur les phénomènes auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés.Il a également indiqué qu’il irait jusqu’au bout de son mandat de député.19 :36

Pour Julien Bayou, « il n’y a pas d’excès au féminisme »

Le député écologiste Julien Bayou, qui a démissioné de la présidence d’EELV après des soupçons de violences psychologiques révélées par Sandrine Rousseau, a tenu à réaffirmer son soutien au mouvement féministe ce mardi sur C à vous.Il a indiqué tenir à ce que son cas, présenté comme une dérive du mouvement féministe après avoir été mis sur écoute, ne soit pas utilisé pour attaquer la cause féministe.

« Ça sous-entendrait qu’il y a des excès au féminisme, qu’il y a des dérives. Je ne le crois pas. Il n’y a pas d’excès », a-t-il déclaré.

« Il fut un temps où l’on accusait les féministes des années 60-70 d’aller trop loin. Ce n’est pas vrai. Ce qu’elles faisaient était rigoureusement nécessaire », a appuyé le député.17 :41

« Un comportement choquant » : Franck Riester s’en prend à LFI après des passes d’armes dans l’hémicycle

Le ton est monté à plusieurs reprises cette après-midi pour les premières questions d’actualité au gouvernement de la session parlementaire entre La France insoumise et la majorité.Huées sur les bancs de La France insoumise pendant une question d’Aurore Bergé sur les violences conjugales, rappel à l’ordre pour Danièle Obono, Macron accusé d’être « Le Parrain ». De quoi faire réagir la macronieFranck Riester, le ministre délégué aux Relations avec le Parlement, a jugé « ce comportement choquant » au micro de BFMTV, disant en avoir assez « des leçons à tout le monde sans jamais balayer devant leur (propre) porte ».16 :22

« Ce n’est plus Jupiter, c’est Le Parrain » :

le porte-parole du gouvernement sur le maintien au gouvernement d’Eric Dupond-Moretti, renvoyé devant la Cour de justice de la République et la mise en examen d’Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée.

« Ce n’est plus Jupiter, c’est le parrain », a lancé l’élu de Seine-Saint-Denis, regrettant une « dérive mafieuse du pouvoir ».

« La France insoumise, c’est le régime de la mise en examen et de la condamnation permanente, enfin la condamnation pour les autres bien sûr », lui a répondu le ministre du Renouveau démocratique.15 :37

En pleine question sur les violences conjugales, Sandrine Rousseau fait un signe féministe

Dans une ambiance électrique entre les députés Renaissance et la Nupes, Sandrine Rousseau s’est levée et a fait le signe d’un utérus inversé avec ses mains.Cette séquence a eu lieu pendant une question d’Aurore Bergé sur les violences conjugales, trois semaines après le retrait d’Adrien Quatennens de LFI qui a giflé sa femme. Les élus de la majorité présidentielle l’ont applaudi tandis que les députés LFI l’ont hué.15 :23

« Vous continuez à invectiver l’Assemblée » : Yaël Braun-Pivet prononce un rappel à l’ordre contre Danièle Obono

La question d’Aurore Bergé sur les violences conjugales, après le retrait du travail parlementaire d’Adrien Quatennens qui a reconnu avoir giflé sa femme, a fortement déplu sur les bancs de La France insoumise.Danièle Obono a haussé le ton et s’est adressée vivement à Elisabeth Borne. Rappelée une première fois à l’ordre par Yaël Braun-Pivet, la députée LFI a continué.

« Vous persistez, Madame Obono ? C’est un rappel au règlement, avec inscription au compte-rendu », lui a lancé la présidente.

15 :15

« Dès que vous recevez une gifle, allez porter plainte » : Bergé vise Quatennens dans l’hémicycle

Sans faire référence nommément à Adrien Quatennens, qui a reconnu avoir giflé sa femme, Aurore Bergé a évoqué la question des violences conjugales dans l’hémicycle, suscitant un tollé sur les bancs LFI.

« Dès que vous recevez une gifle, allez porter plainte », a lancé la présidente du groupe Renaissance, sous les applaudissements de son camp.

15 :13

Energie :

Interpellée par Marine Le Pen sur de possibles coupures d’énergie cet hiver.15 :09

Col roulé d’Emmanuel Macron : Marine Le Pen dénonce « l’infantilisation des Français »

Plusieurs membres du gouvernement se sont affichés avec des habits d’hiver ces derniers jours, du col roulé pour Bruno Le Maire et Emmanuel Macron à la doudoune d’Elisabeth Borne.

Lors des questions au gouvernement, Marine Le Pen y a vu « l’infantilisation des Français ».

15 :04

Les députés observent une minute de silence en hommage aux Iraniennes

Avant les questions d’actualité au gouvernement, les députés font une minute de silence en hommage aux femmes iraniennes descendues dans la rue ces dernières semaines, après la mort de Mahsa Amini.15 :01

Après sa démission de la tête des écologistes, Julien Bayou fait son retour à l’Assemblée nationale

Mis en cause par son ex compagne pour des violences psychologiques, Julien Bayou fait son retour à l’Assemblée nationale à l’occasion des questions au gouvernement.Niant tout fait délictieux, l’écologiste qui a démissionné de la tête d’EELV a contre-attaqué ce matin dans les colonnes du Monde.Il a été « très actif sur les dossiers » évoqués lors de la réunion de groupe des écologistes, ont évoqué ses collègues auprès de BFMTV.12 :23

Kohler et Dupond-Moretti : François Hollande dénonce un « relâchement éthique »

Interrogé par le journal Le Monde, François Hollande estime que le maintien d’Eric Dupond-Moretti et Alexis Kohler à leur poste respectif, traduit un « relâchement éthique ».Le ministre de la Justice a été renvoyé devant la Cour de Justice de la République (CJR) ce lundi. Le secrétaire général de l’Élysée est quant à lui mis en examen pour « prise illégale d’intérêts ».Pour François Hollande, « les affaires Abad et Darmanin, ou celles dans lesquelles se débattent LFI et les écologistes, ont pris plus d’importance que celles liées à l’exemplarité dans la conduite des affaires publiques. »

L’ancien chef de l’Etat y voit un « glissement, alors que la probité financière et l’absence de conflits d’intérêts sont le premier devoir d’un responsable politique ».

A partir de la mise en examen d’ Éric Dupond-Moretti en juillet 2021.

« Il n’y a plus de contrôle, c’est à la discrétion du président de la République », juge François Hollande.

11 :34

Dupond-Moretti et Kohler : pour Eric Woerth, « on est coupable lorsqu’on est définitivement condamné »

« On est coupable lorsqu’on est définitivement condamné ». Sur Sud Radio, Eric Woerth, député Renaissance et ancien du parti Les Républicains (LR), a défendu Eric-Dupond-Moretti et Alexis Kohler, appelant à « respecter la présomption d’innocence ».

« Notre société met en cause des responsabilités de plus en plus vite avec un tribunal médiatique », a-t-il estimé.

11 :17

Pour Bruno Retailleau, « si Nicolas Sarkozy souhaite quitter LR qu’il le fasse »

« Si Nicolas Sarkozy souhaite quitter LR, qu’il le fasse », a réagi mardi Bruno Retailleau. Le sénateur de Vendée était interrogé par Europe 1 sur l’intention prêtée à l’ancien président de la République de quitter Les Républicains en cas d’élection de Bruno Retailleau à leur tête.

« Je vais vous faire une confidence : si je suis élu et si Nicolas Sarkozy souhaite quitter LR, qu’il le fasse. Je ne le retiendrai pas et même je le comprends », a déclaré le chef de file des sénateurs LR et candidat à la présidence du parti.

10 :55

Le prochain congrès du PS aura lieu en janvier à Marseille

La direction du PS va proposer mardi soir, lors d’un conseil national du parti, que le futur congrès ait lieu du 27 au 29 janvier à Marseille, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué.L’alliance de la gauche Nupes, entre LFI, le PS, EELV et le PCF sera au coeur du prochain congrès qui verra Olivier Faure remettre son mandat de Premier secrétaire du parti en jeu.Plusieurs proches d’Anne Hidalgo lui sont hostiles et appelent à une « refondation » de la gauche, à l’instar de Carole Delga, la présidente de la région Occitanie.10 :30

Dupond-Moretti affirme que sa démission n’est « pas à l’ordre du jour »

En marge d’un déplacement consacré à la lutte contre les violences conjugales, Eric Dupond-Moretti a affirmé qu’une démission de sa fonction de ministre de la Justice n’était « pas à l’ordre du jour ». Il a été renvoyé devant la Cour de Justice de la République (CJR) ce lundi pour « prise illégale d’intérêts ».

« Je tiens ma légitimité du président de la République et de la Première ministre. Elle m’a réaffirmé hier toute la confiance qu’elle me portait », a mis en avant Eric Dupond-Moretti.

j’ai un certain nombre de droits », s’est défendu le ministre.10 :16

« Il est présumé innocent » : Gabriel Attal défend le maintien d’Alexis Kohler à son poste

« Il est présumé innocent puisqu’il conteste les faits ». Sur LCI, Gabriel Attal a défendu Alexis Kohler. Le secrétaire général de l’Elysée est mis en examen pour « prise illégale d’intérêts ».

« Nous avons une doctrine : quand un ministre est condamné, il est amené à quitter le gouvernement », a expliqué le ministre délégué chargé des Comptes publics.

10 :05

Bayou : David Belliard appelle EELV à être dans « l’apaisement »

Julien Bayou s’est exprimé dans une interview pour Le Monde ce mardi. « Pour moi, il ne faut pas confondre féminisme et maccarthysme », déclare le député de Paris, taclant ainsi Sandrine Rousseau qui l’a publiquement mis en cause pour des « comportements de nature à briser la santé morale des femmes ».Interrogé sur BFMTV, l’écologiste David Belliard « comprend les difficultés le niveau de tensions », mais il appelle son parti à « être dans l’apaisement ».

« Je ne rentrerai pas dans ce type de polémique. Des mots très durs ont été prononcés. Aujourd’hui, il faut faire retomber les choses », a expliqué le maire adjoint de Paris chargé de la transformation de l’espace public et des mobilités.

9 :04

Selon Marine Le Pen, les sanctions contre la Russie ne « fonctionnent pas »

Un refrain connu au Rassemblement national. Les sanctions contre la Russie « ne fonctionnent pas et sont contre-productives », a estimé Marine Le Pen sur BFMTV/RMC. Une réponse à Elisabeth Borne. »Ces sanctions, n’en déplaisent à ceux qui masquent leur fascination pour l’impérialisme russe par un prétendu patriotisme, elles fonctionnent », avait déclaré la Première ministre dans l’hémicycle ce lundi.

« La réalité, c’est que grâce à ces sanctions, la Russie a fait 40 milliards de bénéfices de plus sur l’exportation de son pétrole », a expliqué Marine Le Pen, jugeant que cela « sanctionne les Français ».

9 :02

Mondial au Qatar : Olivier Faure appelle le gouvernement à « un boycott diplomatique »

Lors de sa prise de parole sur Franceinfo, le Premier secrétaire du Patri socialiste, Olivier Faure, a assuré qu’il ne regarderait pas de matchs de la prochaine Coupe du Monde de football au Qatar. « Je m’efforcerai d’être conforme à ce que je dis », a-t-il dit.

6500 ouvriers sont morts dans des conditions pas loin de l’esclavagisme pour aboutir à des stades climatisés à ciel ouvert, à un moment où on appelle à sortir à la période d’abondance, où on explique que la planète infinie est terminée », tacle-t-il.

Selon lui, il faut empêcher le Qatar d’utiliser « cette cérémonie, ce mondial, comme un exercice de communication. »8 :54

Quatennens: pour Marine Le Pen, « rester député et ne pas siéger, ça n’a ni queue, ni tête »

« Soit il part, soit il reste ». Alors qu’Adrien Quatennens n’était pas présent à l’Assemblée nationale ce lundi, Marine Le Pen estime que « rester député et ne pas siéger, ça n’a ni queue, ni tête ».

« La vraie question, c’est le comportement de la France insoumise. Est-ce qu’ elle accepte de garder dans son groupe quelqu’un comme Adrien Quatennens? », a-t-elle jugé.

8 :52

Bayou : « Rousseau n’aurait pas du se faire porte-parole d’une affaire dont elle ne connaît pas grand-chose », regrette Faure

Interrogé ce mardi matin sur l’antenne de Franceinfo, le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure est revenu sur l’affaire Bayou, assurant que bien que « la question des violences n’a jamais été posée avec autant de force », il ne faut toutefois pas « utiliser nimporte quelle méthode. »

« Sandrine Rousseau n’aurait pas dû se faire porte-parole d’une affaire dont elle ne connaît pas grand-chose car elle est étudiée par la cellule. Ce n’est pas comme s’il y avait eu une chape de plomb sur EELV et rien de possible, quand la procédure est engagée il faut la respecter », a-t-il dit.

Pour le Socialiste, il y a « quelque chose d’incroyable qu’on ait rendu publique cette affaire alors que Bayou est prêt à se prêter à la contradiction. Il y avait une enquête en cours et personne ne s’y soustrayait. »8 :48

Dupond-Moretti : pour Marine Le Pen, « la justice doit donner une apparence irréprochable »

Commantant le cas d’Eric Dupond-Moretti, renvoyé devant la Cour de justice de la République (CJR), pour « prise illégale d’intérêts ». Selon elle, la « justice doit donner une image irréprochable ».

« Eric Dupont-Moretti est ministre de la Justice, si Emmanuel Macron tient à lui, il n’a qu’à le changer de poste », a estimé Marine Le Pen.

8 :41

Affaire Kohler, pour Faure, Macron « considère la justice comme un adversaire »

Invité ce mardi matin sur l’antenne de Franceinfo, le Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, est revenu sur la mise en examen du bras droit du chef de l’Etat depuis 2017, Alexis Kohler. Pour lui, « le chef de l’état qui considère la justice comme un adversaire. »

« Je me souviens d’un temps ou le chef d’État disait qu’un ministre ou collaborateur mis en examen devait démissionner de ses fonctions, où il évoquait une république exemplaire, ce temps-là est révolu », regrette-t-il.

Selon le responsable politique, « il y a un problème » quand celui qui « détient un pouvoir phénoménal, il est le président bis » est « accusé de délits extrêmement graves. »8 :39

Il a été « entouré de problématiques de conflits d’intérêts » : Marine Le Pen tacle Emmanuel Macron

« Emmanuel Macron n’a eu de cesse pendant son mandat précédent d’être entouré de problématiques de conflits d’intérêts », a taclé Marine Le Pen sur BFMTV/RMC.La cheffe de file du RN au Palais Bourbon commentait le cas d’Alexis Kohler. Le numéro deux de l’Elysée est mis en examen pour « prise illégale d’intérêts ».

« C’est la responsabilité d’Emmanuel Macron. Est-ce qu’il veut garder à un poste aussi sensible quelqu’un qui est suspecté de conflits d’intérêts ? », a tancé Marine Le Pen.

Selon elle, Alexis Kohler ne « devrait ne plus être à ce poste ».7 :51

Marine Le Pen sur BFMTV-RMC à 8h30

L’ancienne candidate à la présidentielle et cheffe de file des députés RN à l’Assemblée nationale sera l’invitée du « Face à Face » d’Apolline de Malherbe ce mardi à 8h30 sur BFMTV-RMC.7 :49

Soupçons de « prise illégale d’intérêts » : Dupond-Moretti renvoyé devant la Cour de justice de la République

La décision était attendue. Eric Dupond-Moretti va être jugé par la Cour de justice de la République (CJR), seule juridiction pouvant juger les ministres dans leur fonction, où il devra comparaître pour « prise illégale d’intérêts ».Le renvoi, décidé par la commission d’instruction de la CJR, a été communiqué lundi matin aux avocats des parties alors que le ministre de la Justice est visé par plusieurs plaintes depuis janvier 2021.>>Plus d’informations dans cet article.7 :47

Alexis Kohler mis en examen pour prise illégale d’intérêts

Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, a été mis en examen le 23 septembre dernier pour « prise illégale d’intérêts », d’après un communiqué du parquet national financier (PNF) publié ce lundi, confirmant une information de France Info.Il a, « par ailleurs, été placé sous le statut de témoin assisté du chef de trafic d’influence ».>>Plus d’informations dans cet article.7 :45

Julien Bayou sort du silence et accuse Sandrine Rousseau d’être « allée trop loin »

Silencieux depuis plusieurs jours, le député écologiste se défend d’avoir commis des violences psychologiques à l’égard de son ex-compagne, dans une interview au journal Le Monde publiée ce mardi.

« Pour moi, il ne faut pas confondre féminisme et maccarthysme », déclare Julien Bayou, taclant ainsi Sandrine Rousseau qui l’a publiquement mis en cause pour des « comportements de nature à briser la santé morale des femmes ».

Selon lui, la députée est « allée trop loin ». Le désormais ex-patron d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) affirme qu' »il n’y a pas d’affaire Bayou ».7 :43

Bienvenu dans ce live !

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenu dans ce live sur l’actualité politique.