En tournage, avec le manque de sommeil, on pète vite les plombs


la jeune femme découverte dans le Bachelor sur NT1 (ancien nom de TFX) a pourtant connu des moments difficiles en cette fin d’année 2021 Mélanight a mis du temps à sortir la tête de l’eau. Elle semble aujourd’hui plus apaisée, et comme elle l’indique sur ses réseaux sociaux : « Retour de mes bonnes résolutions ! Je dis au revoir aux soirées et à la fête pour privilégier mon avenir… À moi de le construire ».

On a vu que ce dernier était toujours en contact avec votre amie Eva Ducci. Quel est votre ressenti par rapport à cette situation et surtout, comment allez-vous aujourd’hui ? Concernant Eva, étant donné qu’elle a connu Romain avant moi et qu’ils sont amis, je ne peux rien dire. Je ne suis pas privilégiée dans leur relation.Aujourd’hui moi je vais bien. Je fais mon deuil de ma rupture… On ne peut pas forcer les gens à rester avec vous et à vous aimer.

En tournage, avec le manque de sommeil, on pète vite les plombs

Vous avez retrouvé Sarah Lopez à Dubaï ce week-end en vous déclarant ravie de cette réconciliation inattendue. L’amitié en télé, c’est donc possible selon vous ? Pour moi, oui ! J’ai commencé la télé il y a 6 ans et j’ai toujours les mêmes amis, ça n’a pas changé. Même si on se dispute ou si on se clashe, quoi qu’il arrive on a commencé le métier ensemble et on est toujours aussi soudés.Par contre, ce qui est vrai, c’est qu’aujourd’hui, les mentalités en télé-réalité ont complètement changé. Je ne sais pas si l’amitié existe vraiment aujourd’hui. Mais en tout cas, pour moi en mode « époque », oui il y en a toujours.

Mélanight, « pas fan de la nouvelle génération de candidats »

Le Bachelor, La Villa des Cœurs Brisés, Les Anges, Les Vacances des Anges, Moundir et les Apprentis Aventuriers, 10 Couples Parfaits, La Bataille des Couples, Les Princes et les Princesses de l’Amour,… Votre CV télé est impressionnant. Comment analysez-vous l’évolution de la télé-réalité depuis vos débuts en 2015 ? Pour être très honnête, la télé-réalité d’aujourd’hui n’est plus du tout la même qu’avant.

Aujourd’hui, on est face à des candidats qui nous regardent depuis des années et qui veulent reproduire les mêmes choses qu’on a pu faire à nos débuts. On voit donc que c’est parfois scénarisé, que c’est fake, que tout est faux, tout ça pour avoir du buzz et essayer de capter l’attention pour, à la fin, avoir du placement de produits… Moi je ne suis pas fan de cette nouvelle génération de candidats.Et puis honnêtement, il y a quelque chose qui me rend ouf… c’est ces histoires autour de la banalisation de la tromperie. C’est l’angoisse ! Pour moi, ça ne donne pas un bon exemple moral de la société.Vous avez été exclue pour violences peu de temps après le début du tournage de La Bataille des Couples.

Pouvez-vous nous résumer ce qu’il s’est passé avec Julie Bertin ? Ça c’est un sujet que je n’aime pas aborder. Je me suis disputée avec ma copine pour prendre la défense de mon mec. Malheureusement ça a dégénéré et on en est venues aux mains. À force de trop être enfermés, on va dire qu’on pète tous les plombs.

Mélanight : avec Rawell, « on ne pouvait pas se voir ! »

On se souvient de vos clashs épiques, notamment dans Les Anges avec Rawell. Comment est-ce qu’on en arrive à une telle colère ? Certains affirment d’ailleurs que les clashs les plus violents sont préparés en amont et mis en scène. Que leur répondez-vous ?Des clashs préparés à l’avance, honnêtement, pour moi non. Je n’ai jamais préparé mon clash, je ne me suis jamais dit ‘oui je vais m’embrouille avec elle parce que ceci, parce que cela.’En l’occurrence avec Rawell dans Les Anges on se détestait, on ne pouvait pas se voir !

Déjà quand on part en vacances avec une copine, il y a forcément des histoires, alors vous vous imaginez avec 15 personnes dans une maison, sans la même éducation, sans le même rythme de vie, avec les guerres d’égo à cause des caméras. On est obligés de se disputer. On est aussi très fatigués parce qu’on manque de sommeil. et on pète les plombs relativement vite.Pouvez-vous nous révéler en exclusivité un secret de tournage ?Désolée, ce qui se passe en tournage reste en tournage…Quels sont vos projets pour 2022 ? Être une meilleure personne, monter ma société et trouver le véritable amour de ma vie.Un candidat, un mot :

  • Nabilla : Réussite
  • Julie Bertin : Une future wags
  • Julien Guirado : Drôle
  • Inès Lee : Une gentille ennemie, car même si on s’aime pas, ça m’a touchée qu’elle publie une story de soutien concernant ma rupture.
  • Julien Tanti : Lamborghini
  • Sarah Fraisou : Ma sœur ! Ma protectrice !
  • Rawell : Portée disparue (rires)
  • Le duo Virginie-Nicolo : Scènes de Ménage
  • Aurélie Dotremont : Mon double
  • Illan : Problèmes
  • Raphaël Pépin : Daron

Mélanight répond aux questions des internautes

Quel est votre tournage préféré, et au contraire celui que vous avez le moins aimé ?

Et il faut surtout aller voir un bon chirurgien et être sûre de ses choix.Les chirurgiens existeront toujours, donc il vaut mieux en faire un peu plus tard qu’à 18 ans, c’est mon avis. Sauf s’il y a vraiment de gros complexes qui gênent le bien-être de la personne.