Euroconsumers menace d’attaquer Apple en justice et se prend les pieds dans le tapis


L’association européenne de défense des consommateurs Euroconsumers s’attaque une fois de plus à Apple en l’accusant de faire de l’obsolescence programmée. En 2020, l’association avait déjà envoyé une mise en demeure à la suite du bridage des performances sur les iPhone aux batteries vieillissantes. Les éventuelles retombées de cette démarche se font toujours attendre. L’association réitère son coup cette année, mais avec un peu plus de difficultés :

Le 9 juillet, Euroconsumers et des organisations membres ont envoyé une lettre à Apple demandant à la société d’expliquer les critiques faisant état d’une perte de performance ressentie par les utilisateurs d’iPhone 12, 11, 8 et XS suite aux mises à jour 14.5, 14.5.1 et 14.6 d’iOS. Ces mises à jour ont considérablement endommagé les iPhone des consommateurs, entraînant une diminution considérable de leur vitesse et un déchargement plus rapide de leur batterie, comme l’ont rapporté de nombreux médias, spécialisés ou non.

Image : OCU

L’association base ses accusations sur deux articles : un de Forbes et un autre de MacRumors. Le premier concerne un problème qui n’est pas lié au système de bridage des performances de l’iPhone, mais à un bug vidant la batterie sans aucune action particulière de l’utilisateur. Ce problème a été détecté peu après la sortie des iPhone 12 et nous en avions parlé à l’époque : des apps continuaient de tourner immodérément en arrière-plan. D’après nos constatations, ce bug est de l’histoire ancienne. Supprimer puis réinstaller les applications fautives réglait généralement le problème.

Euroconsumers demande également des explications face aux « critiques faisant état d’une perte de performance ressentie par les utilisateurs d’iPhone 12, 11, 8 et XS suite aux mises à jour 14.5, 14.5.1 et 14.6 d’iOS ». « Une fois encore les iPhone s’épuisent trop vite. Une fois encore après une mise à jour poussée par Apple », s’insurge l’association. Or, la fonction de bridage des performances est présente sur l’iPhone XS depuis iOS 13.1 et selon Apple il est possible que ses effets soient moins perceptibles en raison de la conception matérielle et logicielle plus avancée de ce modèle. Quant aux iPhone 11 et 12, ils ne sont pas (encore) concernés par cette fonction qui vise au bout du compte à préserver la batterie.

Contrairement au bridage des performances des iPhone 6s et iPhone 7 qui avait été démontré clairement (et qui avait valu à Apple une condamnation en France), les cas cités en exemple par Euroconsumers sont épars et peu clairs. Les ralentissements ou baisse rapide de l’autonomie peuvent être causés par des problèmes très différents. Si l’on ne peut complètement écarter l’éventualité de mises à jour qui affectent l’autonomie ou la vitesse, rien ne permet d’assurer à ce stade que c’est une dégradation intentionnelle — condition sine qua non pour parler d’obsolescence programmée. À l’inverse des accusations de l’association, iOS 14.5 et iOS 14.6 ont chacun introduit des mesures pour résoudre des problèmes d’autonomie et de performances.

Pour finir, Euroconsumers demande à Apple que chaque acheteur d’un iPhone 12, 11, 8 ou XS soit dédommagé d’une somme allant jusqu’à 120 €. Sans réponse à sa lettre de la part d’Apple, Euroconsumers annonce qu’elle mènera l’affaire en justice. Contacté par nos soins sur cette procédure assez surprenante, l’association ne nous a pas répondu à l’heure actuelle.