la fausse bonne idée pour réduire ses coûts ?


Il ne vous aura pas échappé que depuis le début de l’année, les prix des carburants sont en hausse. Et quand on voit que le SP-98 vient d’atteindre en moyenne 2 euros le litre à la pompe, et que vu le contexte géopolitique instable notamment au Moyen-Orient, les autres carburants pourraient suivre, de nombreux automobilistes se posent la question de passer au bioéthanol. Ou Superéthanol-E85 (ou E85 tout court) lorsqu’il est mélangé à de l’essence sans-plomb pour être vendu en station service.C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude publiée par l’un des acteurs du secteur, spécialisé dans le développement de boîtiers de conversion. Elle précise que si 76 % des sondés connaissent le Superéthanol-85, 81,6 % estiment que ça leur apporterait une économie. Quand on sait que le litre s’affiche actuellement à 0,89 €/l, avec une baisse de 23,6 centimes par litre en un an (données carbu.com au 17/04/2024), il y a de quoi se poser la question d’y passer ou non.

La location arrive sur les kit E85

Et justement, selon cette même étude publiée par Biomotors, 67 % des personnes interrogées trouveraient un intérêt à convertir leur voiture au Superéthanol-E85. Le problème, c’est le prix de la conversion. Et il semblerait que 39 % des sondés seraient d’accord pour une offre commerciale sans engagement, et à moins de 50 euros par mois. Contre 20 % pour un achat à crédit.C’est sans doute pour répondre à ces besoins que Biomotors dévoile justement sa nouvelle offre de LOA (Location avec Option d’Achat) pour ses boîtiers de conversion, quelques semaines après une première offre proposée par un autre acteur majeur du secteur Flexfuel Energy Developement (FED). On le sait, si les formules de leasing, sur l’automobile au moins, sont quasiment systématiquement la promesses d’économies rapides, à long terme elles sont moins avantageuses que l’achat comptant. Alors faut-il craquer pour ces nouvelles solutions alléchantes de payer moins de 1 €/l de carburant pour une vingtaine d’euros par mois ? Est-ce vraiment rentable ?

la fausse bonne idée pour réduire ses coûts ?

Des économies tout de suite, mais…

Installer un boîtier E85 doit être fait par un professionnel, et il ne faut pas oublier le changement obligatoire de carte grise© DRÀ regarder les tableaux de Biomotors, pour une Mégane IV 1.3 TCe de 140 ch, avec un réservoir de 50 litres et deux pleins par mois, en passant du SP95-10 à l’E85, l’automobiliste baissera sa facture de 190 à 87,70 euros. Soit des économies immédiates, dès que le boîtier est installé. Sachant quand même qu’il faut ajouter par mois 39,99 € de location de boîtier, soit un gain mensuel qui descend à 62,31 €. Multiplié par 12 mois, ça amène quand même à 747,72 €. Intéressant ! Mais attention, car ici, on compare deux pleins d’essence et deux pleins d’E85. Sauf que l’E85 consomme plus, donc en passant de l’un à l’autre, on consommera forcément plus. De 15 à 20 % selon Biomotors qui a visiblement omis ce détail dans ses calculs. Donc finalement, avec 20 % de consommation en plus, on passe de 100 à 120 litres. Et les 120 litres coûteront 105,2 € par mois (0,87 €/l), soit 145 € avec la location. Ce qui représente toujours une baisse de 45 €/mois, et 540 € par an.Alors oui, c’est « rentable dès les premiers pleins », mais il faut encore retirer les 150 à 300 € d’installation de boîtier (selon le modèle). Disons 200 € pour couper la poire en (presque) deux. La première année, vous aurez donc gagné 340 €.

Fin de rentabilité rapide

S’il est clair que vous ferez des économies en E85 par rapport au SP95, en revanche, en ferez-vous en louant votre boîtier plutôt qu’en l’achetant ?Comme on l’a vu avec l’offre de location, c’est 340 € de gagné la première année, 540 € la deuxième année : soit 880 € gagnés sur deux ans. Soit un peu plus que le prix de l’installation d’un boîtier hors offre de leasing. En achat, le boîtier et la pose sont à partir de 790 €. Ramenés en mois, les 880 € gagnés représente 14 mois de location, en comptant la pose de départ. C’est-à-dire qu’au-delà, la location n’est plus rentable par rapport à l’achat ! Et que donc, chaque nouveau mois déboursé vous fait rogner d’autant votre bénéfice par rapport à l’essence. On avait parlé d’une baisse de 45 € par mois entre l’E85 et le SP95 : en enlevant le loyer de 39,99 €, on tombe à 5 euros de bénéfice par mois. Et 60 € sur un an ! Par ailleurs, en s’intéressant à l’autre offre de location de boîtier E85 du concurrent FDE, il n’y a pas de coût de pose à la base, mais une obligation de le conserver 36 mois. Avec un loyer mensuel de 25 €, et un premier loyer de 50 €. Soit 925 euros sur toute la durée de la location. Pour un boîtier qui peut coûter autour de 700 euros à installer. Là encore, la location est plus chère, et perd sa rentabilité par rapport à l’achat autour du 27e mois, soit deux ans et trois mois.

Des inconvénients à garder en tête

Si l’on peut donc voir au-dessus que si l’E85 est bien moins cher que l’essence, faire le choix d’installer un boîtier en location plutôt que de l’acheter dès le départ, peut en revanche rapidement faire perdre son avantage au bioéthanol. Certes c’est intéressant pour ne pas avoir à payer une grosse somme immédiatement et étaler le paiement. Mais à moins peut être de changer très souvent de voiture, ou de rouler beaucoup, l’avantage s’estompe vite… À vous de faire vos calculs ! Gardez bien en tête une dernière chose, c’est que l’installation d’un boîtier E85 dans votre voiture demande aussi un changement de l’état du véhicule sur la carte grise puisqu’il change de carburant. Et que de la même manière, si vous souhaitez le retirer, en vue d’une vente ou parce que vous n’êtes pas satisfait, il faudra là aussi (re)passer par un réparateur agréé puis à la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) pour une remise en conformité de la carte grise. Tout cela a un coût : autour des 80 € pour l’administratif, et au moins une centaine d’euros pour la désinstallation.Enfin pour terminer sur une note positive, certaines villes proposent des aides pour financer votre boîtier E85. Comme La-Tour-du-Pin, en Isère, qui propose jusqu’à 500 €.