Fraude au radar : attention à cette nouvelle arnaque qui sévit en France !


Sur les réseaux sociaux, de nombreuses arnaques sévissent de plus en plus. Si certaines paraissent vraiment très intéressantes, elles peuvent vous coûter cher. C’est ce qu’un habitant de Lens a appris en voulant faire une fraude au radar.

Une arnaque au radar

Des millions de Français circulent chaque jour sur les routes. Et le constat est unanime, depuis plusieurs années, l’état a renforcé ses moyens pour traquer la moindre infraction.

Radar tronçon, contrôles routiers, voiture radar, de nombreuses choses sont mises en place pour dissuader les automobilistes de faire une infraction. Mais tous ces moyens n’arrêtent pas toujours les conducteurs.

Nombreux sont ceux qui ont dû faire face à la perte d’un ou plusieurs points sur son permis de conduire. Et suivant l’infraction, la gendarmerie peut vous retirer votre petite carte rose.

Si les forces de l’ordre constatent que vous avez dépassé la vitesse maximale autorisée avec leur radar, vous pouvez perdre votre permis de conduire en un instant.

D’autres conducteurs quant à eux, constatent qu’ils vont perdre leur permis une fois qu’ils ont reçu l’infraction relevée par un radar tronçon. C’est ce qui est arrivé à un homme originaire de Lens (Pas-de-Calais).

Un mode opératoire imparable

Le 7 octobre prochain, ce dernier va devoir se présenter au tribunal de Béthune pour une affaire totalement insolite. Tout a débuté lorsque le véhicule d’entreprise d’un chauffeur s’est fait flasher par un radar.

Lorsqu’il a reçu la contravention, l’automobiliste s’est rendu compte que la perte de points allait entraîner la perte de son permis. Inquiet, il a alors fait des recherches pour ne pas perdre ce dernier.

Il est alors tombé sur une annonce Snapchat. Cette dernière lui a indiqué qu’il allait garder son permis de conduire à deux conditions. Dans un 1er temps, il devait envoyer sa contravention. Et payer la moitié, à savoir entre 40 et 45 euros.

L’escroc lui a promis de s’occuper du reste. Une bonne nouvelle donc pour le chauffeur qui était très inquiet de perdre son permis après son infraction flashée par le radar. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Dans une interview accordée à Actu.fr, l’avocat de la victime, Etienne Lejeune, a confié : « Ces pratiques existent depuis toujours mais sur Snapchat c’est assez récent. J’en plaide depuis un an ».

« Ne tombez pas dans le panneau »

Pour finir, le conducteur a appris qu’on avait utilisé le permis du conducteur fantôme 1 400 fois pour contrer une amende radar. Le principal concerné risque donc très gros. En effet, il peut perdre son permis, son travail et risque jusqu’à 5 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

De son côté, son avocat a précisé sur Facebook : « SNAPCHAT OU AVOCAT ? LA QUESTION ELLE EST VITE RÉPONDUE ! ! ! Salut à toi jeune conducteur…. Savais-tu que confier son permis à un illustre inconnu sur Snapchat c’est la meilleure façon de le perdre ? ».

Avant d’ajouter : « Bref… ne tombez pas dans le panneau comme mon client convoqué début octobre à Béthune… Quand vous avez un problème avec votre permis, vous contactez un avocat en droit routier. Pas un escroc ! ».

Il a aussi précisé à Actu.fr : « Si vous rencontrez un problème, il faut passer par un avocat. Des moyens légaux existent.

L’avocat de la victime est tout de même confiant car le radar, en France. Etienne Lejeune pense donc qu’il pourra sauver le permis de conduire du chauffeur routier. Affaire à suivre !