Gianluca Minoprio veut devenir un pilote de F4


Quelles sensations vous procurent la conduite d’une voiture et quelles émotions avez-vous eu quand vous êtes monté dans une monoplace pour la première fois ?Pour le moment je peux pas vous le dire. Mais autour de fin Mai, début Juin sortira une vidéo Youtube sur le sujet.

Est-ce qu’il y a un circuit automobile particulier qui vous plaît ?Il y a plein de circuits mythiques que j’aimerais bien rouler un jour dans ma vie. Mais si un jour j’ai la chance de pouvoir rouler à Monaco une fois dans ma vie je serais très heureux.

Ce circuit est mythique pour son histoire, son emplacement et les souvenirs que j’ai de petit avec mon père. Pouvoir faire la course à Monaco serait quelque chose de très émouvant.

Comment vous voyez-vous évoluer en F4 prochainement et espérez-vous pouvoir intégrer le championnat ?Prochainement je serais en total apprentissage en F4 car je serais en pleine découverte.

Sinon en regardant un peu plus loin je me vois m’entrainer sur circuit pendant la période d’été et rejoindre le championnat de France de F4 pour la fin de l’année. Encore une fois tout ça dépendra de ma première expérience en piste qui me décidera si oui ou non c’est un sport qui me correspond et aussi du budget que j’arriverais à récolter au fil de l’année.

Se fixer un objectif d’un an pour atteindre vos objectifs n’est-il pas ambitieux ?Lorsque je me suis lancer dans le projet j’avais l’impression qu’un an c’était beaucoup et que j’aurais le temps pour me préparer.

Aujourd’hui après 4 mois donc en soi 1/3 de l’année je me rend compte de l’ambition qu’a le projet. Mais ce n’est pas parce que le projet est ambitieux et jamais vu avant que je vais pour autant baisser les bras. Je me sens totalement capable de me mettre à niveau sportivement et d’apprendre tous ce qui me manque pour être compétitif.

L’unique chose qui pourrait arriver à me manquer sur 1 an c’est le Budget. Après il faut se mettre dans ma peau et comprendre que j’ai 19 ans.

Est-ce qu’il y a une catégories qui vous fait particulièrement rêver dans le sport automobile?La catégorie qui me ferait le plus rêver c’est bien sûr la F1.

Car c’est la catégorie qui représente l’excellence en tout point, que ce soit au niveau du pilotage, de l’ingénierie, la mécanique, les arrêts aux stands. Après je suis réaliste et je sais qu’il est quasiment impossible pouvoir arriver en F1. Ce qui moi me fait vibrer c’est faire la course donc après que ce soit des catégories GT, Monoplace ou autre si je peux vivre du sport auto ce serait un rêve fait réalité.

Allez-vous partager votre aventure sur les réseaux sociaux ou en vidéo au public ?C’est le but numéro 1 de mon projet ! J’ai la chance de pouvoir montrer tout mon parcours depuis le début donc j’en profite pour le partager au plus grand nombre de personnes sur mes différents réseaux sociaux pour montrer tout ce qui se passe derrière le monde du sport auto et montré le travail qu’il faut pour devenir pilote.

Avez-vous déjà pu assister à une compétition automobile en tant que spectateur, voire même jeter un oeil aux paddocks en pleine effervescence ?Oui depuis tout petit j’ai vraiment eu cette chance de pouvoir assister à de nombreux événements sur le circuit de Magny-Cours. Très récemment (avant la crise du Covid) j’avais eu la chance d’aller à Barcelone assister aux essais hivernaux de la F1.

Être immerger dans les paddocks, voir les pilotes. ça m’a encore plus donné envie de faire ce projet.

Devenir pilote de F1 est-il votre plus grand rêve ? D’ailleurs, est-ce qu’il y a un pilote que vous aimeriez titiller au volant d’une monoplace ?C’est le plus grand rêve de tout pilote je pense. Je suis dans la philosophie de ce qui se donne des objectifs qui peuvent être inatteignable car au moins le chemin que l’on fait pour chercher à tendre vers cela nous permet de vivre des expériences incroyables.

Je ne pense pas qu’il y ait de pilote que j’aimerai « titiller » si j’ai la possibilité un jour de pouvoir faire de la compétition la seul chose que j’aimerai ce serait de les battre. Selon moi la personne avec qui je roule contre, m’importe peu, que ce soit Hamilton où n’importe qui dans une voiture égale la seul chose qui m’importerai ce serait de mettre tous les moyens de mon côté pour le battre.

Merci à Gianluca Minoprio d’avoir répondu à notre interview !Retrouvez le également sur Instagram.