Gouvernement Attal : la déclaration de politique générale fixée au 30 janvier


17 :49

C’est la fin de ce direct

Retrouvez-nous dès 19h30 pour suivre la conférence de presse d’Emmanuel Macron.17 :47

Gouvernement Attal : la déclaration de politique générale fixée au 30 janvier

Précisions sur la déclaration de politique générale

Gabriel Attal « a proposé à la présidente de l’Assemblée nationale », Yaël Braun-Pivet, que sa déclaration de politique générale se tienne le 30 janvier.Il recevra « l’ensemble des groupes politiques représentés au Parlement » et  « échangera » avec les organisations syndicales et patronales et les associations d’élus afin de « la construire et la nourrir avec l’ensemble des forces politiques ».17 :38

Ce qu’il faut retenir de la première séance de questions à l’Assemblée

Les ministres de Gabriel Attal ont fait face mardi aux députés pour leur première séance de questions au gouvernement.16 :48

À Paris, Anne Hidalgo demande à la ministre « des professeurs en nombre suffisant »

Dans une lettre adressée à la ministre de l’Education nationale, la maire de Paris reproche la « défiance et le mépris pour l‘école publique » dont a fait preuve Amélie Oudéa-Castéra dans sa déclaration où elle annonce avoir retiré ses enfants de l’école Littré.16 :28

La séance de questions au gouvernement s’est achevée

16 :20

Les « chantiers » de Vautrin pour les élèves infirmiers

Mathilde Paris appelle « à prendre soin des étudiants » du domaine de la santé, sujets pour certains au « bizutage ». « Nous avons deux chantiers : celui sur la refondation du métier, celui sur la rénovation de la formation. Il faut que nous regardions la manière dont les stages se passent, notamment dans le milieu hospitalier », expose Catherine Vautrin, ministre de la Santé.16 :11

« Je n’aurais pas dû exposer l’école Littré », reconnaît AOC

« Quand démissionnerez-vous ? » a lancé Rodrigo Arenas, député insoumis, à la ministre de l’Education nationale, en pleine polémique sur la scolarisation de ses enfants dans le privé, à Stanislas.« J’ai répondu avec sincérité » aux journalistes de Mediapart « sans esquiver l’attaque », assure Amélie Oudéa-Castéra. « Je n’aurais pas dû exposer l’école Littré. Je suis allé à leur rencontre, je leur devais des excuses, reconnaît-elle. Dans mes propos de vendredi, je me suis appuyé sur le ressenti d’il y a 15 ans où ma famille a buté sur des questions d’organisation.Alors maintenant, avançons. J’ai de l’ambition pour l’école », lance la ministre de l’Education nationale.16 :06

« Revalorisation des tarifs de l’IVG de 25% », annonce Catherine Vautrin

Interrogée sur l’accès à l’IVG, la ministre de la Santé assure que « dans les toutes petites prochaines semaines, nous allons remettre en place la revalorisation des tarifs de l’IVG de 25% ».15 :59

Ovation pour Sandrine Josso

Vivement applaudie, la députée Démocrate Sandrine Josso demande à la ministre Aurore Bergé de « mettre les moyens de l’Etat » au service des victimes d’agression sexuelle et de soumission chimique.La ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes débute en rendant hommage à Sandrine Josso, qui a porté plainte contre un député pour l’avoir drogué à son insu. « Pendant trop longtemps, nous n’avons pas écouté les femmes. Aujourd’hui, nous les écoutons mais nous leur disons que nous les croyons et que nous sommes à leurs côtés », assure Aurore Bergé.15 :54

Gabriel Attal « préfère travailler avec Rachida Dati et Catherine Vautrin, plutôt que Jean-Luc Mélenchon »

Boris Vallaud, président du groupe Socialistes et apparentés, questionne Gabriel Attal sur le choix de certains ministres.« J’assume totalement d’avoir considéré depuis 2017, que face aux défis que rencontrent notre pays, nous devons nous retrousser les manches avec des personnes qui viennent d’horizons politiques différents. Je préfère travailler avec Rcahida Dati et Catherine Vautrin, plutôt qu’avec Jean-Luc Mélenchon, comme vous », lance le Premier ministre.15 :50

Vautrin : « Garantir une offre de soins dans tous les bassins de vie »

Valérie Bazin-Malgras évoque les questions d’autonomie et de grand âge. « Allez vous enfin être le Premier ministre des promesses tenues pour répondre à nos hôpitaux ? »Catherine Vautrin assure des « investissements massifs » pour les hôpitaux. « L’objectif est de garantir une offre de soins dans tous les bassins de vie, à chacun, quel que soit l’âge de la vie. »15 :40

Bruno Le Maire interpellé sur le pouvoir d’achat

« Tout augmente hormis les salaires et le Smic », lance Fabien Roussel, député Nupes.« Nous protégeons les plus modestes, répond Bruno Le Maire, qui dit avoir fait le choix d’indexer les prestations sociales et les minimas sociaux sur l’inflation.15 :34

Trois morts à la Réunion, recense Gérald Darmanin

Guillaume Vuilletet demande des précisions sur la remise en état et l’accompagnement de l’île de La Réunion après la tempête. « Nous avons découvert deux autres morts. Il y a donc eu trois morts » après le passage du cyclone Belal, précise Gérald Darmanin. Ce dernier doit s’y rendre mercredi.15 :25

« Opposer France et démocratie, quel mépris », lâche Attal

Cyrielle Chatelain, députée écologiste, tacle la politique de la majorité, qu’elle résume par le slogan : « Par les riches et pour les riches. » Elle interroge le Premier ministre sur une possible fragilisation de la démocratie.« Opposer la France et la démocratie, quel mépris pour les tous les habitants des pays où leurs droits ne sont pas garantis », répond Gabriel Attal.15 :22

Bruno Le Maire sur le pouvoir d’achat

15 :18

La déclaration de politique générale fixée au 30 janvier

15 :17

« Continuer de m’engager pour l’école », répète Attal

Après un passage de Catherine Vautrin, Gabriel Attal est désormais interrogé par le président du groupe « Renaissance », Sylvain Maillard, sur les priorités et les défis du nouveau gouvernement.« Je veux agir pour ces Français qui sont toujours au rendez-vous de leurs responsabilités. Je veux continuer de m’engager pour l’école de la République », a répondu le Premier ministre, insistant sur le niveau des élèves.Il a annoncé vouloir continuer d’œuvrer sur « l’accès aux soins », « la sécurité », « la planification écologique ».15 :07

Les questions au gouvernement sont lancées

« Cette engagement sera tenu », a assuré Gabriel Attal, interrogé sur la question de la réforme de l’AME (Aide médicale de l’Etat), promise par Elisabeth Borne.14 :54

Amélie Oudéa-Castéra visée par une plainte en diffamation pour ses propos sur l’école publique

a été déposée devant la Cour de Justice de la République (CJR), seule juridiction habilitée à poursuivre et juger des membres du gouvernement pour des infractions commises dans l’exercice de leurs fonctions.Elle vise les propos tenus ce vendredi par Amélie Oudéa-Castéra pour expliquer la scolarisation de ses trois fils dans un prestigieux établissement privé parisien. En particulier ses déclarations sur sa « frustration » face à « des paquets d’heures qui n’étaient pas sérieusement remplacées » à l’école publique Littré – d’où elle avait retiré son fils aîné pour le mettre dans le privé.14 :50

Anne Hidalgo appelle Amélie Oudéa-Castéra « à la cohérence et à la responsabilité » sur les suppressions de postes

Au tour de la maire de Paris de s’adresser à la nouvelle ministre de l’Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra. « Je vous invite à la cohérence et à la responsabilité, en revenant sur les suppressions de postes d’enseignants passées et à venir à Paris », lui écrit-elle dans une lettre publiée sur X (ex-Twitter) par son adjoint à l’éducation Patrick Bloche. D’après ce qu’indique Anne Hidalgo, 125 postes d’enseignants seront « supprimés dans le premier degré » et 128 « dans le second degré » à la rentrée 2024, d’après une décision qui aurait été prise par l’ancien titulaire de la rue de Grenelle Gabriel Attal.Anne Hidalgo a toutefois balayé la polémique qui touche actuellement la ministre de l’Éducation nationale en estimant que cela relevait de sa « vie privée ». « En tant que ministre de l’Éducation nationale, votre parole engage le gouvernement de la nation », a-t-elle toutefois estimé, en disant partager « l’indignation des enseignants et des parents ».14 :36

Clémentine Autain dénonce une « démocratie à la carte » après la décision de Gabriel Attal de ne pas se soumettre au vote de confiance

14 :30

Le ministre de la Fonction publique de Borne Stanislas Guerini pourrait rester au gouvernement

Le nouveau gouvernement de Gabriel Attal aura à « porter une réforme historique de la fonction publique, préparée par Stan », a affirmé le président lors d’une réception à l’Élysée des parlementaires de la majorité, selon une source présente à l’évènement.14 :18

LFI va déposer une motion de censure contre le nouveau gouvernement

« Dans toutes les démocraties du monde, le Premier ministre se soumet à un vote de confiance des députés », a-t-il ajouté.14 :10

Pas de vote de confiance pour Gabriel Attal

14 :01

Anne Hidalgo demande à la ministre de revenir sur la suppression de postes d’enseignants à Paris

Dans un courrier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, demande à la ministre de l’Education, Amélie Oudéa-Castéra, de revenir sur « la suppression de 125 postes d’enseignants à Paris dans le premier degré, et 128 postes dans le second degré » pour la rentrée de septembre 2024. Des suppressions qui avaient été décidées par… son prédécesseur, Gabriel Attal.13 :45

Les priorités de Gabriel Attal

lors de sa prise de parole devant la majorité, le Premier ministre a évoqué ses priorités des prochains mois  :

  • valoriser le travail  : lever les freins à l’emploi, faire en sorte qu’il paie davantage, notamment pour les classes moyennes,
  • restaurer l’autorité,
  •  services publics : santé, éducation (mère des batailles), sécurité (et plus largement besoin d’autorité dans la société), 
  • notre enjeu  : des changements visibles pour répondre aux préoccupations du quotidien,
  • transition écologique

« Pour réussir, un impératif  : l’unité de la majorité sans s’abaisser au vacarme des oppositions. Comme chef de la majorité, je serai le garant de cette unité ».13 :31

« Je veux que ça avance vite et fort »

il a exprimé son émotion d’être là. « Je suis l’un des vôtres. Je dois tout à cette majorité. Depuis 7 ans, autour du cap fixé par le président de la République, un chemin immense accompli, il ne faut pas le perdre de vue ».Il a pris le temps d’évoquer les projets déjà réalisés ainsi que les évolutions en cours. « En 7 ans, notre majorité a évolué  : nouveaux visages, nouvelles sensibilités, structuré autour de trois groupes qui sont trois piliers essentiels et indissociables pour notre équilibre. Mais une chose n’a pas changé, c’est notre détermination à agir, notre courage pour changer les vies des Français », a assuré Gabriel Attal.Sous les applaudissements, le nouveau Premier ministre a continué : « J’ai pris un engagement devant les Français  : je veux que ça avance vite et fort ».13 :20

Une feuille de route en restant à l’écoute

« C’était aussi une discussion constructive pendant laquelle on a évoqué l’avenir de l’école. On a des projets qui sont innovants dans cette école. Ils m’ont fait part de leurs attentes et de leur vision comment améliorer et traiter les problèmes de l’école. C’est cette feuille de route que je vais continuer à porter, en restant à l’écoute. Nous continuerons le dialogue sociale. Et je vais continuer d’aller à l’école dans les jours à venir pour traiter les problèmes ».13 :18

« Une conversation utile »

La ministre s’est exprimée à la sortie de sa visite de l’école Littré à Paris. « On a eu une conversation utile. J’ai pu revenir sur ses excuses que je leur devais de les avoir blessés. J’ai pu aussi réévoquer le fait que je regrettais de les avoir cité. J’ai à cœur qu’ils puissent travailler dans la sérénité et qu’ils soient préservés. »13 :04

« Je leur devais des excuses »

Amélie Oudéa-Castéra a quitté, il y a quelques instants, l’école Littré, à nouveau sous les huées.« Je leur devais des excuses », a-t-elle expliqué devant la presse en évoquant sa rencontre avec les enseignants de cette école publique.13 :02

Une arrivée sous les huées

Amélie Oudéa-Castéra a été accueillie sur place avec un concert de huées, de sifflets et de casseroles par des dizaines de personnes manifestant « pour la défense de l’école publique ». « Fais comme tes enfants, retourne dans le privé », lui a notamment lancé un des manifestants à son arrivée.13 :01

Amélie Oudéa-Castéra en visite dans une école

12 :55

Gabriel Attal ovationné

Le Premier ministre a été ovationné par ses troupes après un discours ce matin en réunion de groupe.12 :52

« Je veux appuyer sur l’accélérateur avec des mesures fortes », assure Attal

« avec des perspectives économiques incertaines » et « un contexte politique (.) tendu, encore plus avec l’échéance des élections européennes qui arrivent où les oppositions feront encore moins de cadeaux ».12 :51

Déclarations de Gabriel Attal

Le Premier ministre, Gabriel Attal, s’est exprimé devant l’intergroupe de la majorité à l’Assemblée nationale. « J’aurai l’occasion de prononcer mon discours de politique générale la semaine prochaine », qui sera « construit avec la majorité » et « avec les Français, à travers une série de déplacements », pour préparer cette « échéance majeure », a-t-il déclaré. 12 :48