Jeannot et Marie étaient surrendettés en secret. Ils se sont donnés la mort le soir de Noël


« Jeudi 24 décembre, mes deux parents, 78 et 76 ans, se sont donné la mort. Ma sœur les attendait pour un réveillon de Noël en famille. Elle les a découverts dans leur chambre, leur chien au pied du lit, avec un mot nous demandant de leur pardonner car ils ne pouvaient “pas faire autrement”, et, à côté d’eux, un dossier sur leurs créances qu’ils avaient soigneusement dissimulées à leur famille.

 »C’est par ces mots que Christophe M. 55 ans, commence son mail envoyé en janvier 2021 aux créanciers de ses parents. Un mail intitulé  : « Endettés. avec, en pièce jointe.

Les destinataires de ce mail sont des organismes de crédit – Financo, Younited, Cofidis, Cetelem, Nickel, Sofinco, Oney, FLOA Bank… –, dont on voit passer souvent à la télé, sur internet et jusque dans nos boîtes mail ces slogans, promesses de lendemains qui chantent  : « Besoin d’un coup de main ? », « A l’approche de l’été vos projets fleurissent ? », « Vous faites face à l’imprévu ? », « La carte d’emprunt de vos rêves est là  !, signez, dépensez… et hop, la vie sera plus belle. M. et Mme M.

ont cliqué, signé, dépensé. Et hop.Quelques lignes laconiques, dans un média local.

Intrigués, nous avons alors contacté Christophe un peu au hasard, sur Facebook, parce qu’il portait le même nom qu’eux et était originaire de la même ville. Il a immédiatement accepté de nous rencontrer. Oui, il Pour lire les 94 % restants, testez l’offre à 1€ sans engagement.

.