Jordan Veretout, des débuts en demi-teinte


Posté le : 22 septembre 2022

Par : Thibaud Jouffrit

Arrivé cet été pour 11 millions d’euros, Jordan Veretout était très attendu par les supporters. Dans un milieu de terrain amputé de Boubacar Kamara, l’ancien Nantais n’a pas encore convaincu malgré un temps de jeu important.

Un mois d’août discret mais solide

Jordan Veretout a signé à l’OM le 5 août dernier, pour trois saisons, en provenance de l’AS Roma. Rapidement, le milieu de terrain de 29 ans a gagné du crédit aux yeux de son entraîneur, Igor Tudor. Ses deux premières entrées en jeu en début de championnat, face à Reims (4-1) et à Brest (1-1), pour à chaque fois une vingtaine de minutes, lui ont permis de prendre ses marques. La fin du mois d’août, à l’image du collectif marseillais, a auguré de belles choses pour l’international français. Le numéro 27 olympien s’est montré solide et plutôt intéressant balle au pied face à Nantes (2-1) et Nice (3-0). Son duo de récupérateurs avec Valentin Rongier fonctionnait et permettait aux trois joueurs offensifs et aux pistons d’attaquer en nombre. Sobre dans le jeu court et précis dans le jeu long, l’ancien Nantais s’est également distingué par un volume de jeu très important.

De l’abattage dans l’entrejeu pour Veretout mais un manque de présence offensive (source Sofascore).

Capable de répéter les efforts pendant 90 minutes, l’international français (cinq sélections) a plu à son entraîneur. Son association défensive avec Rongier, forme d’assurance tous risques en Ligue 1, s’est alors imposée au détriment de Mattéo Guendouzi, placé plus haut sur le terrain. Peu en vue offensivement, Veretout est tout de même resté dans l’ombre. En effet, l’attention des médias et des supporters était davantage tournée vers Dimitri Payet, Gerson ou Nuno Tavares pour différentes raisons.

Jordan Veretout a vite gagné une place dans le onze de Tudor.

Des difficultés naissantes

Très vite installé dans l’équipe, l’ex-Romanista est arrivé au pied du col hors catégorie de la Ligue des Champions avec un statut de titulaire. Comme beaucoup de ses coéquipiers, sa prestation fut correcte à Tottenham malgré la défaite (2-0). Dans un match intense, Veretout a récupéré beaucoup de ballons. Offensivement, il s’était peu mis en évidence, manquant de solutions devant lui, notamment après le carton rouge de Chancel Mbemba. Après sa prestation convaincante pour sa première en Ligue des Champions, le milieu relayeur a baissé de niveau. Face à Francfort (0-1) puis Rennes (1-1) au Stade Vélodrome, des limites ont été constatées. Peut-être émoussé, l’ancien canari n’a pas répondu aux attentes. Lors de ses deux rencontres, il a notamment fait preuve d’un déchet technique inhabituel. Même s’il offre une passe décisive à Guendouzi face aux Bretons, son rendement a été insuffisant. Des critiques sur son manque d’initiative dans le jeu ont ressurgi.

Rongier-Veretout, duo en danger ?

Un double pivot qui pose question

Le tandem du milieu de terrain Rongier-Veretout a été installé dès la 3ème journée de Ligue 1 par Igor Tudor. S’il n’a pas posé problème pour le départ canon en championnat, la dernière semaine avant la trêve pourrait changer la donne. Les deux joueurs, assez similaires dans le profil, ont eu par exemple toutes les peines du monde à s’exprimer sous la pression de Francfort il y a 10 jours. Même chose face à Rennes. Si l’explication de l’accumulation des matchs s’entend, elle n’efface pas une question posée par beaucoup de supporters. Veretout et Rongier ne se ressemblent-ils pas trop pour jouer ensemble dans le double pivot, si cher à Tudor ? Le coach croate devra trancher, alors que Mattéo Guendouzi et surtout Gerson rongent leur frein. À l’heure actuelle, le premier cité semble capable de venir bousculer le duo d’ex-Nantais. Fraîchement arrivé et faisant face au capitaine Rongier, Jordan Veretout serait la « victime » d’un éventuel changement.

Après six semaines de compétition, Jordan Veretout s’offre un premier bilan mitigé. Plutôt efficace lors des premières rencontres, il a peiné au mois de septembre. On espère le retrouver en forme après la trêve internationale qu’il va passer avec l’Equipe de France, pour deux matchs de Ligue des Nations.