La régate présidentielle, un décryptage cartographique à suivre tout au long de la campagne


et tout au long de la campagne, pour figurer des résultats de sondage. La cartographie, elle, n’intervient qu’en toute fin de parcours, pour réaliser les incontournables « cartes des résultats ».

Pourtant, la cartographie est un outil formidable pour représenter des logiques, des hiérarchies, des liens entre des éléments, et cela peut être mis au service d’autres sujets que la géographie. Cela n’est pas nouveau et se pratique depuis le XVIIe siècle et la « Carte de Tendre » de Madeleine de Scudéry. Aux Echos, nous nous étions déjà aventurés sur ce terrain de la géographie imaginaire pour réaliser une carte représentant les logiques et les acteurs du paysage politique français , La Macronie.

La régate présidentielle, un décryptage cartographique à suivre tout au long de la campagne

Ces cartes sont le fruit de longues discussions entre le service infographie et les éditorialistes du journal et permettent une représentation assez fine des enjeux.

La cartographie imaginaire au service de la représentation politique

Dès lors, la cartographie imaginaire ne serait-elle pas la meilleure manière de représenter graphiquement une campagne présidentielle, ses incertitudes, ses dynamiques et ses évènements ? De plus, une campagne n’est-elle pas une course entre un point A (la déclaration de candidature) et un point B (le résultat du second tour) ?Les Echos vous proposent donc de vous plonger dans la « régate présidentielle », une course entre une vingtaine de bateaux comme autant de candidats réels s’affrontant sur un fond de carte fictif. Une manière différente de se représenter la course à l’Elysée, que nous vous proposons comme un rendez-vous régulier à suivre d’épisodes en épisodes.

Découvrez dès mercredi les deux premiers épisodes consacrés à la rentrée de septembre et au mois d’octobre sur notre grand format dédié. Et à très vite pour un épisode 3 dans lequel les candidats de droite s’affronteront pour une course sans merci dans l’archipel de la primaire….