la vaccination des athlètes français a commencé (en catimini)


Le Parisien

Pour ne pas trahir l’équité et tenir compte des disparités d’accès aux traitements à travers le monde mais je préfère être en bonne santé pour mes vieux jours Le volley tricolore n’aura pas à se forcer.

la vaccination des athlètes français a commencé (en catimini)

Tous les joueurs sont volontaires. Idem chez les filles du hand, qui étaient en stage quand leur fédération a été prévenue des modalités de la vaccination.« Elles m’ont posé beaucoup de questions, explique leur médecin Cindy Conort.

Je n’étais pas là pour les convaincre mais pour leur transmettre le fait qu’on avait des créneaux. » Toutes les joueuses ont donné leur accord, conscientes d’une situation qui s’éternise et de la probable nécessité d’un passeport vaccinal pour évoluer à l’étranger. Et puis au moins, ce sera fait.

« Le vaccin sera peut-être obligatoire plus tard pour voyager, glisse un réfractaire de la première heure. Alors autant le faire pour les Jeux. Je réfléchis… »