le faux entrepreneur empruntait la voiture de sa mère


Jean-Pierre Fanguin avait fait un buzz retentissant au printemps dernier avec une série de vidéos dans lesquelles il promettait aux internautes des sommes faramineuses grâce au trading et aux crypto-monnaies.Mais la réalité s’avère bien différente puisque cet influenceur est sans profession, sans permis de conduire valable et la Mercedes-Benz C200 qu’il conduit dans l’une de ses vidéos appartiendrait à sa maman.

 

le faux entrepreneur empruntait la voiture de sa mère

JP Fanguin : l’influenceur démasqué

Vous avez sans doute déjà entendu parler de JP Fanguin, un influenceur, encore inconnu il y a quelques mois, qui a créé le buzz avec ses vidéos dans lesquelles il propose à ses abonnés de le contacter par mail pour devenir comme lui et mener une vie de riche.

Vêtu de costumes cintrés et posant aux côtés de voitures de luxe avec un verre de champagne à la main, le Suisse a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, notamment grâce à la phrase « la question est vite répondue ». Une réplique devenue culte pour sa faute grammaticale.

Cependant, derrière le buzz, et les promesses du jeune homme âgé de 21 ans la réalité se révèle tout autre, comme on pouvait s’en douter. En effet, cet influenceur n’a rien de l’homme d’affaires qu’il a voulu laisser paraître.

JP Fanguin empruntait la voiture de sa mère dans ses vidéos

Source : Mouv

D’ailleurs, Le Parisien avait déjà révélé que derrière ses vidéos se cachait du marketing relationnel pour Melius. C’est là « une société spécialisée dans le trading et les crypto-monnaies qui recrute des jeunes prêts à payer des sommes importantes pour devenir les ambassadeurs d’un business qui flirte souvent avec l’illégalité ».

Sans grande surprise, JP Fanguin a donc récemment attiré l’attention des forces de l’ordre. La raison ? Eh bien, le jeune homme avait en fait enfreint le code de la route. Ainsi, une première condamnation rendue en septembre a permis d’en apprendre un peu plus sur sa situation financière.

Une Ferrari avec une fausse immatriculation

Et le moins qu’on puisse dire est que son image bling-bling en prend un coup. Le ministère public le décrit en effet comme étant « sans profession ». De plus, JP Fanguin ne posséderait même pas de permis de conduire valable et le Mercedes-Benz C200 qu’il conduit dans l’une de ses vidéos appartiendrait en réalité à sa mère.

On doit dire que le profil de JP Fanguin est très loin de celui d’un riche qui enchaîne les succès.

JP Fanguin démasqué : des comptes à rendre devant la justice

Source : booska-p

Cependant, le Parquet n’a pas précisé le montant de ses revenus. Mais on imagine bien que l’influenceur ne roule pas sur l’or. La preuve ? La sanction choisie par le procureur : 150 jours-amendes avec sursis d’un montant de 30 francs suisses (27 euros) par jour. Soit le minimum légal.

Mais il a refusé la sentence. Il sera donc entendu en janvier prochain par la justice pour violation simple des règles de la circulation. Mais aussi pour conduite sans autorisation et usage abusif de permis et de plaques.

Une pique dans son jugement

A noter que JP Fanguin, une fois démasqué, a exprimé des regrets « du bout des lèvres ». Le procureur s’est donc montré clément. Mais aussi très taquin. Car, une petite pique glissée dans son jugement suggère au prévenu « d’utiliser davantage les transports publics ».

Ce qui fait allusion à l’une des petites phrases de JP Fanguin où il demande aux internautes s’ils veulent « faire pitié et prendre le bus tous les jours ou commencer très rapidement à faire de l’argent ». La troisième alternative serait toutefois d’emprunter la voiture de sa mère, comme l’a fait JP Fanguin lui-même.