le faux entrepreneur flambait avec la voiture de sa mère


« Salut à toi, jeune entrepreneur ». Une phrase entendue à maintes reprises ces derniers mois. Le responsable ? Jean-Pierre Fanguin, un jeune influenceur suisse qui a su créer le buzz avec ses vidéos dans lesquelles il nous promettait des sommes faramineuses grâce au trading et aux crypto-monnaies. Mais la réalité s’avère bien différente.

Il déclare son fils mort pour ne pas payer son école de jeux-vidéo

L’influenceur démasqué 

Devenu viral, Jean-Pierre Fanguin a réalisé une entrée fracassante sur les réseaux sociaux. Cependant, la célébrité a un prix et la justice a décidé de mettre un nez dans les affaires de notre influenceur. En effet, le jeune homme ne semblait pas être au fait des règles qui régissent le code de la route, ce qui a fortement déplu à la police suisse. En septembre dernier, une première condamnation a permis d’en apprendre un peu plus sur sa situation financière.

Jean-Pierre Fanguin a donc été décrit par le Ministère public comme étant « sans profession ». Ce dernier ne posséderait même pas de permis de conduire valable et sa fameuse Mercedes-Benz C200 appartiendrait en réalité à sa mère. Le Parquet n’a pas précisé le montant de ses revenus mais il semblerait que l’influenceur soit loin de rouler sur l’or. Pour preuve, la sanction choisie par le procureur : 150 jours-amendes avec sursis d’un montant de 30 francs suisses (27 euros) par jour. Le principal intéressé s’est opposé à cette amende et sera à nouveau jugé par le Tribunal en janvier. Alors, avions-nous affaire à un véritable escroc ? La question est vite répondue.