Le patron de Polestar assume (pleinement) le prix du future Polestar 6


Le roadster Polestar 6, la version de production du Concept O2, a Ă©tĂ© confirmĂ©. Il doit arriver en 2026 et sera proposĂ© avec plusieurs configurations dont une version bimoteur qui devrait afficher 884 ch au prix estimĂ© à
 200 000 €.
Et en marge de cette officialisation, le patron de Polestar, Thomas Ingenlath, nous a Ă©galement dĂ©clarĂ© que mĂȘme si ce prix indicatif n’a pas encore Ă©tĂ© finalisĂ©, les 500 premiĂšres Polestar 6 – l’édition LA – ont presque toutes Ă©tĂ© commandĂ©es.
« DĂšs le dĂ©part, la production de la Polestar 1 avait Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e Ă  3 x 500 voitures. Il n’a jamais Ă©tĂ© question d’une grosse production. Elle a toujours Ă©tĂ© vue comme une fabrication presque artisanale. », nous a-t-il dit. « Cette voiture [le Polestar 6] entre dans notre processus industriel, nous ne pensons pas en produire des centaines mais plutĂŽt des milliers chaque annĂ©e.
Il n’y aura donc pas que cette version exclusive LA Ă©dition, mais comme le reste de notre gamme, le Polestar 6 proposera diffĂ©rentes configurations moteurs. » Ce qui signifie des variantes moins puissantes et donc moins chĂšres.
Mais Ingenlath assume que les spĂ©cifications techniques du Polestar 6 et ses prestations haut de gamme justifient une addition salĂ©e dans tous les cas. « Regardez la puissance que vous avez, la technologie, et ce look
 Je veux dire, pourquoi devrions-nous la donner gratuitement ? »
Il est vrai que techniquement, ça cause. Le Polestar 6 utilisera la mĂȘme plate-forme en aluminium collĂ© qui celle de la Polestar 5. Et la version haut de gamme reposera sur une architecture 800 volts, deux moteurs et 884 ch. Dans la 5, ça donne dĂ©jĂ  un 0 Ă  100 km/h en 3,2 s.
« Si vous regardez l’ensemble de la concurrence, c’est un prix trĂšs rĂ©aliste pour un roadster avec cette fiche technique. Je pense donc que c’est trĂšs bien », a-t-il conclu.
Et si vous espĂ©riez que Polestar dĂ©cline son 6 dans une version plus abordable, disons format MX-5, oubliez. Ingenlath est clair : « Ce n’est pas nĂ©cessairement le domaine de la marque Polestar. Nous avons crĂ©Ă© cette plate-forme en aluminium collĂ© qui se situe tout en haut du segment haut de gamme. Cela nous place en concurrence avec la Porsche 911 et les autres voitures de ce type.
Et immĂ©diatement, si vous rĂ©flĂ©chissez Ă  cette possibilitĂ© [d’un roadster Ă©lectrique moins cher], vous devez avoir en main une technologie diffĂ©rente, moins chĂšre et plus simple afin de la rendre rĂ©alisable. Ce chĂąssis [du Polestar6] est tout simplement beaucoup plus haut de gamme que ça. »
Il pourrait Ă©galement ĂȘtre accompagnĂ© d’un son premium, mais pas quelque chose de trop prĂ©sent. Lorsqu’on lui a demandĂ© si le Polestar 6 pouvait bĂ©nĂ©ficier d’une bande sonore spĂ©cifique – la sonoritĂ© Ă©tant Ă©tant un Ă©lĂ©ment essentiel de l’expĂ©rience avec un roadster – Ingenlath a rĂ©pondu oui. Mais avec une mise en garde

« Je suis d’avis qu’il doit y avoir un retour audible lorsque vous accĂ©lĂ©rez et que vous poussez la puissance. Nous travaillons actuellement lĂ -dessus avec nos moteurs Ă©lectriques, en travaillant le son pour offrir ce retour.
En revanche, il ne faut pas que ça vienne « dĂ©ranger » les passagers, et il a parlĂ© de devoir « rĂ©ajuster » l’échelle de ce que vous entendez dans un roadster. « Quand vous baissez le volume sonore, tout autour de vous devient plus calme, et vous entendez alors des choses que vous n’entendiez pas auparavant. »