Le transport maritime au bord de la crise de nerfs


Publié le 29 avr. 2021 à 7 :00Mis à jour le 29 avr. 2021 à 7 :48Depuis un an, les six remorqueurs au toit rouge du canal qui borde l’autorité portuaire d’Anvers, à l’embouchure de l’Escaut, ont de nouveaux passagers.

Ils accueillent parfois à bord les pilotes chargés de guider les énormes porte-conteneurs qui transitent par le deuxième port européen , quand ces conducteurs de l’extrême ne peuvent monter sur un navire où on soupçonne des cas de Covid-19 dans l’équipage.