Les restaurateurs de Nancy dans les startings-blocks à quelques jours de la réouverture


Des camions de livraison en double file au centre-ville, sur les trottoirs, des livreurs poussent péniblement leur chariot chargés de fûts de bière et autre cageots de boissons pétillantes, Nancy a retrouvé ses bruits habituels au grand plaisir d’Alex, l’un des gérants de « l’Echanson », un bar à vin, rue de la Primatiale « l’ambiance endimanché de cette rue depuis six mois commence vraiment à nous peser sur le moral, une ville a besoin d’être dans le bruit sinon ce n’est pas une ville ». Alex se dit prêt pour ce mercredi « nous sommes un bar à vin donc la logistique n’est pas très importante, il nous faut juste de bonnes bouteilles de vin, du fromage et de la charcuterie, la seule question c’est de savoir si nous serons capables de gérer les distanciations entre nos clients ».

Jean-Sébastien Bertran,

– Mohand Chibani

On a remis le « bleu de chauffe »

Une question à laquelle tente également de répondre Jean-Sébastien Bertran, gérant du « Jean Lamour », l’une des brasseries de la place Stanislas.

Il a mobilisé tous ses salariés pour la mise en place de sa terrasse « on a remis le bleu de chauffe, on nettoie les parasols, on dresse les tables mais au lieu des 400 places habituelles, nous n’en dresserons que la moitié. Tant pis, l’essentiel est de reprendre notre activité, on a tellement hâte. Nous sommes prêts, nos fournisseurs nous ont livré tout de ce dont nous avions besoin, les frigos sont pleins ».

– Mohand Chibani

Tout est vide

Pour Thierry Vincent, gérant de la crêperie « La Bolée » du côté de la place Charles III, c’est le jour des emplettes « mes fournisseurs de cidre qui viennent de Bretagne doivent me livrer exceptionnellement demain et pour le reste tout est vide, je dois vite aller m’approvisionner en légumes frais, crème, beurre mais je me rends compte que tout a augmenté ; Tant pis, je ne ferai pas attention au budget pour cette réouverture, j’aurai la surprise quand je regarderai mes factures, le plus important pour moi c’était de rouvrir ».

Aucun ne manquera donc à l’appel ce mercredi, même si tous espèrent que la météo ne leur jouera pas de mauvais tour.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux.

J’autorise

Gérer mes choix

.