"L’immobilier évolue bien plus vite qu’avant : aujourd'hui, un an suffit parfois pour qu’une esquisse soit obsol...


Hausse des taux, pression sur les prix, PEB… Ce qui change pour le marché immobilier résidentielLe marché résidentiel commence à se calmer. La hausse des prix aussi. D’autant que les tarifs du crédit-logement ont augmenté.

Un autre élément risque de jeter un froid  : les mauvaises performances énergétiques des biens.