l’UCLouvain supprime les QCM à points négatifs de ses examens


© Fournis par Newsmonkey

Les QCM à points négatifs sont un véritable classique des examens universitaires. Ils incarnent parfaitement l’une des expressions préférées des étudiants: « sur un malentendu, ça peut passer ». Mais l’UCLouvain a pris une grande décision: les bannir purement et simplement. Le but? Permettre une meilleure évaluation des étudiants par les professeurs. Certains étudiants les adoraient, d’autres en faisaient des cauchemars: les questionnaires à choix multiples a points négatifs est un grand classique des examens universitaires. Ils donnaient l’illusion aux étudiants qu’ils pouvaient s’en sortir sans trop étudier alors que ce n’était pas vraiment le cas. Si tu ne connais pas le principe, il s’agit de QCM un peu vicieux où tu perds un point si tu réponds mal à une question. En cas d’abstention tu ne perds ni ne gagne de point. Malgré cet amour/haine de longue date entre cette méthode d’évaluation et les étudiants, l’UCLouvain a décidé de supprimer ces QCM des examens dès la session de janvier 2021. Enfin, pour être tout à fait exact, les QCM pourront toujours être soumis aux étudiants, mais sans les points négatifs.

Une meilleure évaluation

Les QCM restent une méthode d’évaluation intéressante. C’est rapide à corriger, équitable pour tous les étudiants, rapide et la méthode d’évaluation est objective. Mais beaucoup d’étudiants trouvent que les QCM ne permettent pas de réellement évaluer leurs connaissances et laissent trop de place à la stratégie. D’où la fameuse phrase « sur un malentendu ça peut passer ». L’UCLouvain a donc planché sur une réforme des évaluations. Et le principal changement de cette réforme est la disparition des points négatifs, une première en Fédération Wallonie-Bruxelles. L’université se justifie en expliquant que plusieurs études ont démontré que ces points négatifs ne mettaient pas les étudiants dans de bonnes conditions pour prouver leurs connaissances dans une matière. Mais surtout, ils engendrent un risque « d’échecs abusifs ». Eh oui, les points peuvent très vite descendre avec ce genre de QCM. Autrement dit, ils pénalisent les étudiants peu sûrs d’eux lors d’un examen puisqu’ils n’oseront tout simplement pas répondre, préférant ne pas marquer de point plutôt que d’en perdre. Mais attention! Cela ne signifie pas la fin des QCM! Les professeurs sont d’ailleurs encouragés à toujours en proposer aux étudiants mais en proposant plus de questions par questionnaire et en incluant des questions avec plusieurs réponses correctes. En tout cas, on imagine que quelques étudiants doivent être soulagés à l’approche de la session de janvier… The post La fin d’une époque: l’UCLouvain supprime les QCM à points négatifs de ses examens appeared first on Newsmonkey.