MotoGP Allemagne J2 Débriefing Fabio Quartararo (Yamaha/2) : « c'était un peu de ma faute ! », etc. (Intégralité)


Ce samedi 18 juin 2022.

Après avoir dominé le Grand Prix de Catalogne de bout en bout et s’être avéré le plus rapide lors du Test MotoGP qui a suivi il y a moins de quinze jours, le pilote français qui mène le championnat de 22 points est toujours apparu relativement serein ce week-end, ce qu’il a confirmé aujourd’hui en se qualifiant 2e à 76/1000 de Francesco Bagnaia.

Comme à notre habitude, sans la moindre mise en forme, même si cela est partiellement traduit (vouvoiement en anglais, tutoiement en français).

Fabio, avec 6 Ducati dans le top 8,: « oui  ! Je pense que l’on est un peu habitué à voir les motos italiennes sur les trois premières lignes, mais je suis très heureux car vendredi et samedi matin nous n’étions pas en mesure de qualifié dans le top cinq.quand nous roulions avec le pneu tendre. Et en qualification, j’ai un peu débranché le cerveau et j’ai essayé de faire le meilleur tour possible.

Et oui, la deuxième place c’est super et le rythme était également bon en FP4 avec tous les pneus, donc je pense que quel que sera notre choix, nous aurons un très bon potentiel pour la course. »

Vous avez essayé la gomme médium et la gomme dure. Avez-vous déjà une idée de votre choix ?« Actuellement, c’est 50/50.

Je pense ce sont deux pneus que vous devez utiliser de façon différente mais ces deux pneus ont un très bon potentiel pour se battre pour les positions de tête. Je pense que les deux pneus peuvent fonctionner et que demain la grille sera à 50/50 avec ces deux pneus. »

Voyez-vous quelqu’un qui pourrait s’échapper avec vous et Francesco Bagnaia demain ?, je ne m’attendais pas à avoir ce rythme.

Le dimanche, après les Moto2, on peut toujours avoir des surprises, mais c’est vrai qu’aujourd’hui on avait un petit plus. Aleix est vraiment vraiment fort dans le premier tour mais a ensuite peut-être un peu plus d’usure (du pneu). Je pense que Johann est également très rapide, donc il y aura quatre ou cinq gars au début.

Ce sera un groupe plus gros qu’à la fin mais je pense que ces garçons en feront partie. »

Que s’est-il passé avec votre visière ?« Vous savez, je suis toujours un pilote qui aime faire des choses étranges (rires). Mais je pense que je ne l’ai pas vraiment bien verrouillée.

Il y avait quelques pilotes devant moi et je savais que Aleix allait vite. Je me suis retourné et la visière s’est relevée puis s’est détachée. Je pense que c’est un peu de ma faute et c’est pourquoi je ne me suis pas mis en colère.

C’était mieux d’avoir ça aujourd’hui que demain (rires). »

Quel sera le plus grand challenge demain ?« Comme je l’ai dit jeudi, quand vous avez déjà fait la moitié de la course et que vous voyez qu’il reste encore 15 tours, c’est long ! C’est une course longue, car même quand vous avez fait un peu moins de 10 tours, il en reste encore 20 alors que normalement une course fait environ 20 tours. C’est donc une course très longue mais aujourd’hui je n’ai pas vraiment ressenti la chaleur quand je pilotais.

Bien sûr, quand je m’arrêtais, il faisait vraiment très chaud, mais en pilotant je ne sentais pas ça si terrible. »

Là-dessus, Johann Zarco intervient pour dire : « Sans ta visière, tu ne pouvais pas avoir chaud (rires) ! »

Pouvez-vous nous dire quel sujet a été abordé en commission de sécurité ?« Je n’y étais pas. »

Nous avons vu beaucoup de chutes et d’erreurs au virage #1.

Pensez-vous que cela pourrait être un point clé pour la course de demain ?« Non, si vous regardez un peu chaque année, et en particulier en FP3, il y a toujours beaucoup de pilotes qui y élargissent. C’est un virage un peu délicat car il est en montée et en descente, et l’arrière se déleste. Au premier tour, j’ai freiné beaucoup trop tard et je suis sorti, mais c’est différent pendant la course.

Il y a aussi le virage #8 où il est très facile pour beaucoup de pilotes d’élargir, mais ce sont les essais, là où vous devez essayer de freiner plus tard. Mais en FP3 au premier tour, c’était simplement une question que j’ai freiné beaucoup trop tard car j’étais déjà en mode qualification dès le premier tour (rires), et avec le réservoir d’essence plein, ce n’est pas la même chose. »

Résultats de la Qualification 2 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring :

Résultats de la Qualification 1 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring :

Crédit classement : MotoGP.

com

.