MotoGP, Ducati, la tension monte au WDW : Gigi Dall’Igna demande aux pilotes de "rester calme" et Pecco Bagnaia lui r...


C’est le grand jour de la course des champions que Ducati organise à Misano dans le cadre de ses WDW, et qui mettra aux prises pour une compétition de 12 tours ses 21 pilotes sous contrat. De quoi avoir un beau spectacle, puisqu’ils auront tous une Panigale V4S préparée à l’identique, mais une sacrée prise de risque aussi. 21 combattants, c’est un effectif de Grand Prix MotoGP, et aucun des engagés n’a l’intention de faire de la figuration et d’encaisser une défaite sans broncher. Par ailleurs, non seulement les pilotes joueront leur honneur, mais, en plus, ce sera l’occasion de vivre un duel entre le clan du MotoGP et celui du WSBK… Gigi Dall’Igna a senti qu’une certaine tension montait et il a appelé au calme. Sera-t-il entendu ? Voire  !

J’ai eu l’occasion d’essayer la MotoGP mais n’ayant pas encore signé le contrat pour 2023, ce n’était pas une décision intelligente. Les sensations que j’ai eues étaient incroyables. Je ne suis pas le seul fou, Jack l’est aussi ! De toute façon c’était juste pour le plaisir. Je reste concentré sur le Superbike ».

Pecco Bagnaia Ducati : « bien sûr que je veux gagner !« 

En attendant, ce samedi à 17h30, il y a ce que Pecco Bagnaia a défini comme « la course la plus attendue » … La pression se fait sentir, en vue de cette Race of Champions où chacun aura pour objectif de gagner, même si le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall’Igna, a déjà été assez clair avec tout le monde. « Rester calme » était l’avertissement de l’ingénieur vénitien, sachant très bien quelle est la vraie nature de tous les pilotes. Sera-t-il entendu ? Si oui, ce ne sera que d’une oreille. Bagnaia a ainsi répondu  : « bien sûr que je veux gagner ! Je ne parierais rien sur moi, car Rinaldi est le vrai favori. Mais nous sommes des pilotes, il n’y a pas grand-chose à faire. Quand on est en piste avec un casque sur la tête on a envie de gagner et ce sera pareil dans cette course pour nous tous ! ».

Le cité Michaël Rinaldi a répondu  : « ils me mettent la pression depuis des jours, ils disent que je suis obligé de gagner ! Mais de toute façon je ne lâche rien ». Son équipier Alvaro Bautista, en lice pour le titre en WSBK a en revanche reçu des consignes personnelles de la part de Dall’Igna… « La semaine prochaine, nous courons à Most, je ne peux pas risquer de me blesser. Bien sûr, quand nous, les pilotes, mettons des casques, nous risquons d’éteindre notre cerveau et de faire des dégâts. Ensuite, j’ai parlé à Gigi Dall’Igna, et il m’a dit d’être calme et de saluer le public » a-t-il avoué sur GPOne… Il doit sans aucun doute tarder au patron de Ducati Corse que cette course soit terminée au plus vite… Au fait, à l’issue de la course, les 21 Panigale V4S seront mises aux enchères et n’importe quel Ducatista pourra les acheter…