MotoGP Valence J3 Débriefing Johann Zarco (Ducati/Ab) : "la plus grosse frayeur de la fin d'année", etc. (Intégralit...


Une chute et une course à oublier pour le pilote français qui, du coup, rétrograde à la 8e place du championnat.

même si cela est partiellement traduit (vouvoiement pour l’anglais, tutoiement pour le français).

même si cela est partiellement traduit (vouvoiement pour l’anglais, tutoiement pour le français).

Et dans le (virage) 11, en essayant de remettre les gaz, alors que le rythme n’était pas mauvais à ce moment, j’ai voulu en faire un peu plus mais j’avais le pire feeling du week-end. Je suis vraiment déçu de ça. Meilleur départ de l’année, on dirait (rires), donc au moins, malgré la plus grosse frayeur de la fin d’année, je peux l’effacer de mon esprit.Le matin, j’avais eu un très bon feeling, donc je m’attendais à de très bonnes choses. Je n’ai pas pu bien terminer la saison mais je relativise. Tout le monde va très vite et je sais que ce sont de petites choses qui feront une grande différence pour moi dans le futur, donc je vais pousser pour ça et continuer à avoir confiance dans le fait que je peux être là devant, car je suis devant ou pas trop loin. Le feeling aujourd’hui, malheureusement, a été le pire de tout le week-end, et c’est aussi la raison pour laquelle j’ai chuté. »

 »

Que pensez-vous de la saison de Pecco ?« Sept victoires, je crois  : c’est un rêve (rires)  ! Il confirme donc la vitesse qu’il avait l’an dernier en fin de saison, et il a eu cette vitesse beaucoup plus tôt, dès la victoire à Jerez puis la confirmation au Mugello. Fabio et lui sont donc vraiment deux grands  ! Pour Fabio aussi, la façon dont a géré la saison a été fantastique, car il a gagné quelques courses et il a été de loin le plus régulier, et il était presque le seul à le faire avec sa moto (Yamaha). Il aurait donc pu perdre les nerfs plus tôt, mais il ne l’a pas fait du tout, et même durant ce week-end il a été fort. C’est pourquoi, lui contre Pecco, même s’ils n’ont jamais vraiment eu une vraie bagarre entre eux durant les courses, à part une petite au Sachsenring ou même aujourd’hui. J’étais très content, avec Brad, c’était comme si on les regardait. Nous ne voulions pas faire quoi que ce soit, car nous ne pouvions pas nous mettre entre eux. Nous avons regardé et ils se sont très bien battus : c’était vraiment bien ! Donc oui, ils ont pu avoir ce genre de bagarre, mais à part ça c’était plus une guerre des nerfs pendant toute la saison. Je suis heureux pour Pecco, heureux pour Ducati. Ils peuvent être heureux car ils étaient tous très tendus  : c’est comme une chose religieuse que d’être champion du monde en tant que pilote, c’est mythique. Après une si longue période, c’est bien comme ça.Nous sommes heureux et j’ai beaucoup appris durant cette année. Bien sûr, finir la huitième position n’est pas vraiment une grande satisfaction pour tout l’investissement et l’énergie que j’ai mis dans cette saison, mais c’est le haut niveau. J’ai vraiment un grand feu intérieur pour continuer à pousser, car avec tout ce que j’ai appris et tout que je peux voir et sentir, ça me donne une bonne motivation pour continuer à progresser. »

🗨️ Johann Zarco : « Fabio a été incroyable cette saison (…) Malheureusement il était seul sur sa machine »#ValenciaGP 🇪🇸

Résultats du Grand Prix MotoGP de la Communauté valencienne sur le circuit Ricardo Tormo :

Crédit classement : MotoGP.com