OL : Juninho « Rudi Garcia est vraiment froid, humainement, il n'a pas de sentiments »


L’Olympique Lyonnais ne disputera pas la prochaine Ligue des Champions la saison prochaine, le club ayant terminé à la 4e au championnat jouera la Ligue Europa avec l’Olympique de Marseille. Rudi Garcia qui a décidé de quitter le club a largement critiqué le directeur sportif Juninho dans la presse.

Ce dernier, en direct sur la chaine de télévision OLTV lui a répondu : « Je suis surpris, ça donnait l’impression d avoir été préparé avant. Je savais qu’il allait faire quelque chose, ça fait partie de son caractère. Non, je n’ai pas l’impression d’avoir été trahi, je connaissais son caractère.

on est trahi par ses vrais amis. Ce n’était pas quelqu’un que j’appréciais beaucoup comme personne. Rudi, il a un manque total de confiance en lui et du coup il veut toujours montrer qu’il est beau, qu’il est costaud, s’il peut parler et se voir dans la télé, il est content.

Il est vraiment froid, humainement, il n’a pas de sentiments pour les gens autour et si tu n’en as pas, tu as du mal à comprendre. »

Rudi Garcia déclarait que Juninho protégeait les Brésiliens du club. Pour le directeur sportif, c’est totalement faux : « Non, tout le problème que j’ai eu avec Rudi c’était qu’il avait des différences de traitement, il était fort avec les plus faibles, et faibles avec les plus forts.

Mais il ne faut pas prendre les choses personnellement. Jean Lucas avait des stats meilleures que les autres milieux de terrain. Je lui disais de donner une opportunité avec les meilleurs et après on verra.

Il ne sait pas gérer. C’est vrai que je ne l’ai pas laisser choisir les joueurs au mercato, mais c’est mon boulot. Et ça je pense qu’il n’avait pas l’habitude de ça.

Moi, je laisse la corde tirer et à un moment j’explose. Et c’est comme ça que ça s’est passé. Quand je posais une question, il me disais: « Je ne sais pas, je sais rien.

 » Les gens me disent que j’ai pas l’expérience, mais les gens qui disent ça n’ont pas été directeur sportif non plus. Moi je pense que les relations humaines sont au cœur de tout. »

Il y a également l’épisode Houssem Garcia, l’ancien coach des gones souhaitait une action financière mais Juninho a préféré sanctionné sportivement l’international Français : « Houssem a compris une chose, moi, j’ai compris une autre.

C’est mon droit de directeur sportif de prendre les décisions. J’ai parlé avec le président, ça ne pénalisait pas le sportif, nos milieux avaient tous le même niveau et ça allait aider Houssem pour garder la tête froide. La pire des choses c’est des traitements différents.

 »

L’Olympique Lyonnais a perdu son meilleur joueur sur les dernières années, à savoir Memphis Depay libre de s’engager dans le club qu’il souhaite, un départ que ne regrette pas forcement Juni : « Memphis il a fait son temps, le président a fait beaucoup d’efforts pour prolonger Memphis. Et pour remplacer Memphis, on a pas besoin d’un joueur dans l’axe mais on a besoin d’un ailier qui va vite et qui défend. Les supporters vont voir les dribbles et les passes, mais nous non, nous on voit l’attitude, d’autres choses.

 » Avant d’évoquer son remplaçant, « Memphis marquait et c’était un passeur décisif. mais le défaut de notre équipe, c’est qu’on va marquer des buts et avoir des occasions, mais le problème c’est comment on va mettre l’adversaire en difficulté dès qu’on perd le ballon. Memphis il voulait une équipe pour lui.

C’est pas une critique, j’avais une bonne relation avec lui. Par contre il fallait que toute l’équipe tourne autour de lui, et ça c’est très dur. Car tout le monde doit avoir la sensation de travailler pareil.

Il y a seulement 4 joueurs au monde où tu dois tout faire pour lui, Messi, Cristiano Ronaldo, si t’as un des deux, ça doit tourner autour d’eux. Neymar et Mbappé aussi. Désolé, je pense que Memphis est fort, mais pas au niveau de ces 4 là.

Et je pense qu’il devait travailler plus sans le ballon, et du coup les autres ont commencé à faire moins aussi. »

La saison prochaine, quel mercato, quels objectifs ?

La saison prochaine, l’OL aura pour objectif une qualification en Ligue des Champions, une finale de Coupe de France et une demi-finale de Ligue Europa.

Juninho évoque un possible retour de Moussa Dembélé, actuellement en prêt à l’Atletico Madrid : « S’il revient de son prêt à l’Atlético, on l’accueille à bras ouvert.

S’il ne revient pas, ça sera différent. Islam Slimani n’avait pas une bonne relation avec l’entraîneur. il nous apportera beaucoup.

 » Il évoque également le prochain marché des transferts « le recrutement, c’est un défi. Certains dossiers étaient presque bouclés à mon arrivée. j’ai mis la main sur Jean Lucas, Paqueta, Guimaraes, et Camillo.

Amine (Gouiri) voulait jouer, mais il y avait beaucoup de concurrence. Peut-être qu’on a raté et qu’on va rater des choses. Aujourd’hui on a besoin de joueurs qui ont de la percussion balle au pied.

Memphis, il arrivait plus à éliminer de sjoueurs à gauche que dans l’axe. On travaille sur l’effectif, on sait ce dont on a besoin. Et pour le prochain marché, on a ciblé des joueurs, mais c’est pas facile, la crise est mondiale.

Les Anglais, vont contrôler le marché. »

L’été s’annonce bouillant dans le Rhône qui devra réaliser un bon mercato et choisir l’entraineur qui permettra à l’Équipe de passer un cap sur le plan national et européen.