Orléans accueillera cet été un tournoi hommage au footballeur Emiliano Sala... mais sans l'USO !


L’information a été révélée il y a quelques jours par Ouest-France, et elle a été abondamment reprise sur Internet par les sites spécialisés en football  : un tournoi aura lieu cet été à Orléans, du 16 au 18 juillet, pour rendre hommage à Emiliano Sala, le footballeur argentin décédé à l’âge de 28 ans dans un accident d’avion en janvier 2019. On aurait pu penser qu’un tel tournoi suscite l’unanimité  : malheureusement, ce ne sera pas le cas.

Thomas Renault et Cédric Cambon à la baguette

A l’origine de cette initiative  : un des anciens co-équipiers d’Emiliano Sala, Thomas Renault, actuel adjoint aux Sports à Orléans ;  mais l’organisation serait confiée à l’association « Un jour meilleur » qui vient en aide aux enfants atteints de cancer, et dont le trésorier est Cédric Cambon, autre ancien joueur de l’USO. Ce tournoi aura lieu avec Bordeaux, Caen, Niort et Nantes (à ce jour. A l’exception d’une seule  : l’USO !

« J’ai appris ça sur Internet, réagit Philippe Boutron, le président de l’USO. Nous n’avons pas du tout été impliqués dans ce projet, donc je suis très surpris  : comment peut-on faire un tournoi comme celui-là à Orléans sans le club d’Orléans, avec qui Emiliano Sala s’est pourtant révélé ? C’est quelque chose d’incroyable. » L’Argentin avait en effet inscrit 19 buts sous les couleurs de l’USO en National lors de la saison 2012-2013.

« Cette histoire est lamentable ! » réagit Philippe Boutron,

– Johan Gand

Depuis, Philippe Boutron a passé quelques coups de fil. « Ce qu’on m’a dit, c’est que ces équipes qui évoluent en Ligue 1 ou en Ligue 2 ne souhaitaient pas rencontrer une équipe de National. Or il se trouve que j’ai d’excellentes relations avec tous ces clubs, je leur ai posé la question, et bien évidemment ils m’ont répondu que jouer contre l’USO ne leur aurait causé aucun problème. C’est donc un faux prétexte. »

Il s’agit de rendre hommage à Emiliano Sala, qui a brillé avec l’USO. Et on écarte l’USO de ce tournoi avec de faux prétextes  : c’est petit, c’est lamentable !

Pour quelles raisons, alors, l’USO aurait-elle été écartée ? On sait que Thomas Renault et Cédric Cambon sont en conflit ouvert avec le club orléanais, contre lequel ils ont intenté une action aux prud’hommes – ils réclament 1,2 millions d’euros, le jugement devrait être rendu fin juin. On sait aussi que les relations entre l’USO et la ville d’Orléans sont actuellement exécrables, sur fond de polémique sur les subventions allouées au club cette année.

« Peut-être, mais alors là c’est petit de leur part. il s’agit tout de même d’un hommage à un joueur décédé, s’étrangle Philippe Boutron. Je m’étais occupé personnellement du transfert d’Emiliano Sala à l’USO, j’avais été convié par Valdemar Kita, le président du FCN, pour l’hommage qui avait eu lieu à Nantes lors du match contre Bordeaux en janvier 2020. Non, ne pas nous associer aujourd’hui à un tel événement, c’est lamentable. »

Le 17 juillet, l’USO est censée jouer à Auxerre

Tout en s’interrogeant sur l’organisation pratique de ce tournoi au stade de la Source (le stade est propriété de la ville d’Orléans, mais les matchs sont d’habitude gérés par l’USO, y compris la billetterie, la sécurité, les buvettes, les ramasseurs de balles), Philippe Boutron ne ferme malgré tout pas la porte : « Si on nous intègre à cet événement, bien sûr que j’y répondrai favorablement ! » Mais il va falloir faire vite  : le samedi 17 juillet, en plein milieu de ce tournoi, l’USO est censée disputer un match amical. à Auxerre.

Thomas Renault et Cédric Cambon n’ont pas répondu à nos questions. La ville d’Orléans indique qu’elle organisera bientôt une conférence de presse au sujet de cet événement.