Pays de Cassel/PSG : Galtier en conf : Equipe type, Nuno Mendes, mercato, Navas et réalisme offensif


Lundi, dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France 2022-2023, le Paris Saint-Germain (1er de Ligue 1) affrontera l’US Pays de Cassel (4e de R1, 6e division) au Stade Bollaert (coup d’envoi à 20h35, diffusion sur beIN SPORTS). A 2 jours de cette rencontre, le coach parisien Christophe Galtier a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer le manque de rythme et d’intensité de l’équipe. Il a aussi évoqué l’importance de Nuno Mendes et Presnel Kimpembe. Au niveau du mercato, il a confirmé la volonté de remplacer Pablo Sarabia par un joueur offensif de côté. Il a assuré qu’il mettrait la meilleure équipe possible, dans un souci de rythme et d’automatisme, et n’a pas voulu blâmer que ces défenseurs sur les problèmes défensifs. Enfin, il a envoyé un message à ses hommes, leur demandant d’être plus pragmatique et de frapper plus souvent. Pas assez d’actions finissent par un tir.

Galtier « Je ne suis pas le genre d’entraîneur qui cherche des excuses »

Est-ce que vous avez pu bien travailler depuis le match à Rennes et est-ce que tu as trouvé ton équipe intéressante contre Riyad ?

Pays de Cassel/PSG : Galtier en conf : Equipe type, Nuno Mendes, mercato, Navas et réalisme offensif

Nous avons pu travailler, et dans ce sens-là le match a Riyad était plus qu’une séance d’entraînement. C’était un match face à une bonne équipe, et des joueurs de classement mondial, dans un environnement de compétition, il y avait une très grosse ambiance.

Le voyage nous a permis d’échanger entre les uns et les autres, non pas sur nos axes d’amélioration mais sur le fait que tout le monde se recentre sur l’équipe, sur le jeu. Depuis la reprise, nous avons concédé deux défaites en déplacement, évidemment que c’est très embêtant même s’il y a plein de raisons ou d’excuses. Mais je ne suis pas le genre d’entraîneur qui cherche des excuses.

Je cherche plutôt à trouver des solutions et dans ce sens-là, j’ai échangé avec plusieurs joueurs pour que tout le monde puisse se recentrer sur l’équipe, sur un plan collectif mais aussi sur un plan individuel. Que chacun puisse retrouver son état de forme qui était le sien avant la Coupe du monde.

Galtier « On connaît l’importance de Nuno »

Est-ce que vous pensez que c’est toujours possible que votre groupe joue selon votre philosophie et l’intensité désirée et du rythme ? Est-ce que Nuno Mendes par ses qualités physiques peut transcender le secteur offensif ?

On connaît l’importance de Nuno, qui a une longue absence liée à une blessure à la Coupe du monde, on a été obligé avec le staff médical de faire très attention. C’était une grave blessure musculaire, donc ça a mis du temps. Juan mon seul au poste, a bien évidemment dû gérer sa charge de travail pour qu’il puisse aussi enchaîner les matchs. Après, on a deux joueurs totalement différents, Juan qui est un joueur de petits espaces et Nuno qui est un joueur très intense et très vertical.

Bien évidemment que dans le jeu que nous souhaitons avoir, on est à la recherche d’intensité et de verticalité, ce que nous avons perdu sur les dernières semaines. Sur le fait de vouloir presser et gagner le ballon le plus tôt possible et le plus haut possible, évidemment qu’il y a eu les contre-performances de ces dernières semaines, qui font qu’on est obligé de nourrir une réflexion à la fois sur l’organisation, sur l’animation et cette capacité à pouvoir presser. Sur les derniers matchs nous n’y sommes pas arrivés pour différentes raisons. La question que vous me posez m’a fait penser aux échanges que j’ai eus avec mes joueurs la semaine dernière pour redéfinir l’endroit le plus propice pour nos joueurs, pour récupérer le ballon. On est sur cette réflexion-là, ce matin on a travaillé de cette manière.

La semaine qui arrive sera intéressant car nous allons pouvoir avoir quatre séances d’entraînement. Comment récupérer le ballon et comment récupérer le ballon et à quel endroit récupérer le ballon ? Parce que, oui, nous avons des profils qui peuvent nous apporter beaucoup beaucoup de choses sur l’animation offensive et sur cette capacité à créer du jeu et à marquer des buts mais je pense qu’il faut qu’on soit meilleur à la réaction à la perte de balle et qu’on soit beaucoup beaucoup mieux discipliné quand l’adversaire ressort le ballon.

Galtier « L’idée est d’avoir un joueur supplémentaire sur le plan offensif »

Pensez-vous remplacer Pablo Sarabia ? Et comptez-vous recruter un défenseur et notamment Milan Skriniar dont on avait déjà parlé dans le mercato estival ?

Oui, je le disais lors de la dernière conférence de presse, qu’il y aurait des arrivées, que s’il y avait des départs, Pablo est parti pour les raisons que l’on connaît. Le club, la direction sportive, Luis qui échange beaucoup avec le président et avec moi aussi, l’idée est d’avoir un joueur supplémentaire sur le plan offensif, ça oui c’est une réelle piste. Le club va dans ce sens-là.

Concernant Skriniar, évidemment que j’ai vu l’information, mais est-ce qu’il va venir cet été, je ne peux pas vous le dire, cet hiver je ne peux pas vous le dire. La direction sportive travaille et croyez-moi, j’ai beaucoup beaucoup de choses à travailler avec mes joueurs, à être très concentré sur ce que nous devons vraiment corriger, ce que nous devons vraiment retrouver. La direction sportive, Luis Campos et le président travaillent sur ce qu’il y a à faire pour le mercato hivernal.

Galtier « Keylor jouera lundi »

Est-ce qu’il y a un sentiment d’urgence à retrouver le niveau de début de saison ? Est-ce que l’alternance sera respecté dans les buts comme le veut la tradition ?

Oui, Keylor jouera lundi, comme il avait joué le match précédent de Coupe de France et comme je l’espère que il enchaînera beaucoup de match en Coupe de France. Est-ce qu’il y a urgence ? Quand vous êtes Le Paris saint-germain, oui il y a urgence. On est non pas comme la saison dernière où il y avait beaucoup d’écart entre le premier (le PSG) et les concurrents, je crois que le concurrent à cette époque-là avait 12 ou 13 points de retard.

On doit retrouver notre jeu parce que ça tourne vite derrière nous. Il faut retrouver beaucoup plus d’un an, beaucoup plus d’animation offensive mais aussi beaucoup plus de rythme et d’intensité. On vient juste d’en parler, on travaille dans ce sens-là, évidemment qu’il est très important de le retrouver très vite.

Galtier « La meilleure équipe possible jouera lundi »

Neymar Messi Mbappe pourrait-il être amené à jouer lundi ?

La meilleure équipe possible jouera lundi. Je n’ai aucune raison dans cette période-là de la saison, les semaines sont très aérées. Puisque je veux retrouver des automatismes et que je veux retrouver du rythme, il n’y a aucune raison, ce serait même stupide de faire un certain turnover. Non, on aura une équipe très très compétitive, très proche de ce qu’elle peut être en championnat.

Peut-être moins de place laissée aux jeunes ?

Il y a les 5 changements. Après, on verra l’évolution du score mais je le répète encore une fois, je ne peux pas avoir dit il y a quelques jours, quelques semaines qu’on a besoin de travailler ensemble, et de me présenter en Coupe de France avec une équipe composée en majorité de nos jeunes joueurs.

Pour remplacer Sarabia où chercher un joueur du même profil ou un attaquant plutôt finisseur ?

On cherche un joueur de côté. Grand qui va vite, qui joue des deux pieds, qui marque de la tête. (Rires)

Galtier « la responsabilité ne peut pas incomber que nos défenseurs »

Est-ce que vous êtes inquiet de ne pas pouvoir compter sur Kimpembe pour la Ligue des Champions ? Ou ce que vous voyez en ce moment vous satisfait ?

on connaît l’importance de Kim dans le groupe, on connaît son niveau de jeu et sa capacité à être un leader de défense.

En plus, il est gaucher, ce qui est très important au niveau de l’axe. On va voir dans les jours à venir s’il peut revenir sur le terrain et après, on verra son état de forme, mais évidemment pour revenir à votre question qu’on ne peut pas se satisfaire de ce qui se passe actuellement sur un plan défensif mais la responsabilité ne peut pas incomber que nos défenseurs.

Galtier « On doit être beaucoup plus pragmatique à certains moments »

L’équipe n’utilise pas trop larmes et les frappes de loin est-ce que c’est quelque chose que vous travaillez et que vous vouliez développer ?

Après, c’est aussi la manière dont vous jouez, le profil des joueurs que vous avez. On a des joueurs qui sont très connectés, qui joue dans les petits espaces et qui cherchent continuellement à combiner. Si je reviens sur notre dernier match face à Riyad, il y avait des situations de frappe à 25 30 m, à l’approche des 18 mètres.

On a toujours continué à insister pour combiner pour « marquer le but parfait ». On doit être beaucoup plus pragmatique à certains moments. Ce sont des situations qui peuvent arriver quand le score est fait. C’est aussi le profil des joueurs que nous avons mais mais il doit y avoir plus de tir sur nos actions offensives ça c’est sûr.

Galtier « Il y a plus de jeu « combiné » »

Est-ce que vous allez remédier à ce manque de présence lors des centres ?

À partir du moment où vous avez des joueurs comme Léo, Ney ou Kylian, évidemment que vous n’allez pas mettre des centres aériens. Il y a plus de jeu « combiné », on s’aperçoit que quand il y a des centres, ce sont souvent des ballons au sol dans le dos de la défense ou des balles en retrait.

On doit exploiter cela et nos centreurs ont cette réflexion de mettre des ballons au sol dans des zones clairement définies. À partir du moment où on n’a pas de profil comme celui de Edinson Cavani.