Piscine de Forges-les-Eaux  : Christine Lesueur répond aux questions de l’opposition


Publié le 29 Déc 22 à 17 :12 

L’Éclaireur – La Dépêche

Voir mon actu

Suivre ce média

La Dépêche)La fermeture de la piscine de Forges-les-Eaux restera comme l’un des événements marquants de 2022 lundi 19 décembre Christine Lesueur a exposé la situation « préoccupante » de la structure, en listant la totalité des manquements. Pêle-mêle, on y trouve une fuite, une fissuration ou plusieurs non-conformités.L’élue a ensuite présenté les trois scénariis, avant d’indiquer que la commission a émis un avis favorable à la fermeture de la piscine et à l’engagement dès 2023 des études nécessaires à la conception du projet de réhabilitation lourde, qui seront suivis par les travaux en 2024. La base de l’enveloppe budgétaire estimative est comprise entre 3.5 et 4 millions d’euros.Certains membres de l’opposition n’étant pas disponibles pour la réunion toutes commissions, avaient cependant quelques questions.

Piscine de Forges-les-Eaux  : Christine Lesueur répond aux questions de l’opposition

Pourquoi fermer le 17 décembre ?

La première interrogation portait sur le délai de fermeture. « Si c’était si dangereux que ça, pourquoi ne pas avoir fermé dès le lendemain de la commission. Pourquoi avoir attendu le 17 décembre ? », questionne Bernard Caillaud.« C’est en partie car nous avions des conventions et des gens qui avaient des abonnements qui s’arrêtaient, dont les scolaires par exemple », explique la maire. Les autres abonnements ou cartes à multiples entrées seront remboursés.

Quelle situation économique dans quelques années ?

Se pose ensuite la question du projet. « C’est sûr que ça va créer une économie énergétique certaine, mais je pense que ce ne sera pas mieux dans 4 ans à ce niveau-là ».Vidéos : en ce moment sur Actu

L’objectif est de diviser par 5, et d’utiliser tout ce qui existe maintenant pour ce projet. A titre d’exemple, en septembre 2021, le prix du mégawatt heure était de 59.17 euros. Aujourd’hui, on nous l’a vendu à plus de 254 euros. Si on refait, on veut refaire ça bien. Christine Lesueur

« Ça monte tellement vite qu’on ne sait pas où ça sera dans quatre ans… » reprend le membre de l’opposition.« C’est vrai que je ne sais pas où sera le prix dans quatre ans. Mais là, je ne parle pas du prix, mais de la consommation. Par exemple, pour chauffer l’eau, on a utilisé en 2021, 263 mégawatt heure, contre 308 à fin novembre 2022. Pourquoi ? Car il y a des fuites dans le bassin. », conclut Christine Lesueur.

Quel coût réel pour le projet ?

Bernard Caillaud est également inquiet du coût réel des travaux.

 Cette piscine a été rénovée il y a 20 ans. A l’époque, on avait fait quelques millions de travaux. La facture finale a été multipliée par trois par rapport à l’initiale. Si bien qu’on a dû faire un emprunt, et que les autres projets qu’on devait faire avec l’emprunt ont disparu car on a tout mis dans la piscine. Ça sera sûrement plus près de 5 que de 3.5 millions. Où va-t-on trouver cet argent ? 

 »« Il faudra faire de la provision sur cette somme que l’on conservera », ajoute Fréderic Godebout, membre de l’opposition.

Quid du club de natation et du personnel ?

Concernant les employés de la piscine, des réaffectations sont proposées. « Gournay cherche deux maîtres nageurs. Donc nous avons fait une proposition de mise à disposition. De plus, Gournay a des créneaux à nous proposer pour les scolaires. »Pour l’USF Natation, des devis sont arrivés. « Ils vont traiter avec Neufchâtel, détaille la maire. L’idée est qu’ils vont louer des lignes. Et la ville votera une subvention pour leur permettre de les utiliser. »La piscine de Forges-les-Eaux au cœur des questions des élus de l’opposition.Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Éclaireur – La Dépêche dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.