Plateforme de compostage à Matane, « on est dans l’incertitude », dit le maire Landry


La plateforme de compostage sera construite à quelques pas du site d’enfouissement technique de Matane.

Ce projet de 4. Cette dernière a déposé une demande de subvention au ministère de l’Environnement à l’automne 2019.

La plateforme de compostage sera construite sur ce site, tout près du site d’enfouissement de la Ville de Matane. Radio-Canada / Jean-François DeschênesL’aide financière octroyée par Québec pour ce projet s’élèverait à 1,4 million de dollars. Or, près de deux ans après la demande, les autorisations du ministère de l’Environnement et la confirmation de l’aide financière tardent à arriver, indique le directeur du Service génie et environnement de la Ville de Matane, Jérôme Caron.

Il faut comprendre que ce sont des processus qui sont assez complexes. On a eu plusieurs échanges de courriels. Le Ministère veut souvent des précisions, des réponses à certaines questions, explique-t-il.

Selon le scénario actuel, le projet serait reporté et la récolte des déchets compostables prévue à l’automne ne débuterait que l’an prochain, en 2022.

Selon le maire de Matane, Jérôme Landry.: Radio-Canada / Jean-François Deschênes

On est dans l’incertitude. On est dans l’attente justement des confirmations alors il va falloir que le conseil prenne une décision très bientôt.Une citation de :Le maire de Matane, Jérôme Landry

 Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Pas un bon moment

Le maire de Matane ajoute toutefois qu’il ne s’agit pas du meilleur moment pour lancer un appel d’offres, compte tenu de la situation sur le marché.

La firme engagée par la Ville pour évaluer le projet recommande effectivement de laisser passer la saison chaude avant de lancer les appels d’offres puisque les entreprises sont actuellement trop occupées.

Notre objectif, c’est d’aller en appel d’offres à la fin de l’année 2021, pour avoir plusieurs soumissionnaires et puis avoir un meilleur prix sur notre plateforme de compostage, indique le directeur du Service génie et environnement de la Ville de Matane, Jérôme Caron.

Le maire de Sainte-Anne-des-Monts. est aussi d’avis que le projet peut attendre.

Est-ce qu’on doit aller vite et échapper des détails importants? La réponse est non. Je pense qu’il est sage de prendre notre temps pour voir… pour être sûr que tout le dossier soit bien étoffé, bien ficelé , affirme Simon Deschênes, maire de Sainte-Anne-des-Monts.

Pour l’instant.

Au moment de publier, le ministère de l’Environnement n’avait pas répondu aux questions de Radio-Canada concernant les retards dans ce projet.