Podcasts, séries, livres audio : comment la voix est devenue un business


Tout ne s’est pas arrêté pour le spectacle vivant avec la pandémie. Les comédiens, qui ont été particulièrement bien protégés en France, ce que les grévistes actuels semblent avoir oublié , ont continué de prêter leur voix. Pendant que la France était sous cloche au printemps 2020. avec son iPhone, « Semmelweis » de Louis-Ferdinand Céline, pour France Culture , et « dès la fin mai, les fictions à plusieurs comédiens avaient été relancées », souligne Sandrine Treiner, directrice de la radio publique.

A la sortie de ce premier confinement, l’activité a aussi repris pour Françoise Gillard. La sociétaire de la Comédie-Française a donné une vie sonore au dernier roman d’Amélie Nothomb, « Les Aérostats ». « C’était un bonheur de pouvoir subitement retourner dans un studio », se souvient-elle.