Rugby / Fédérale 3 : et au milieu des 4 Cantons, joue une charnière d’expérience


Si la moyenne d’âge de l’équipe du Haut-Agenais est très jeune, elle peut compter sur une charnière d’expérience. Depuis 10 ans, Julien Delpit, 38 ans, et Lionel Girardi, 36 ans, jouent ensemble sous les couleurs de Monflanquin, Monflanquin-Cancon, aujourd’hui les 4 Cantons-BHAP.

« 10 ans, c’est les noces de quoi ? » Rires et regards complices. Depuis dix ans qu’ils jouent ensemble, le demi de mêlée Julien Delpit et l’ouvreur Lionel Girardi ont appris à se connaître, jouer ensemble et s’apprécier.L’histoire de cette charnière remonte en fait… au départ de Lionel Girardi à Marmande en 2010. Là-bas, Laurent Marchès le replace à l’ouverture. « Je suis tout de suite tombé amoureux du poste ».

Rugby / Fédérale 3 : et au milieu des 4 Cantons, joue une charnière d’expérience

poursuit Girardi, la question ne se posait même pas  : j’allais jouer à l’ouverture ».

Deux joueurs complémentaires

Delpit et Girardi, ou le feu et la glace. Le demi de mêlée de 38 ans est un formidable animateur, joueur de ballon, redoutable au ras des rucks ou aux pieds de l’arbitre. L’ouvreur de 36 ans est davantage versé dans la stratégie et l’organisation. « Moi à l’anglo-saxonne, lui dans le french flair toulousain ». « On est complémentaires car on a une même vision du rugby », assure Julien Delpit.

Avec Monflanquin, Monflanquin-Cancon puis aujourd’hui les 4 Cantons-BHAP, les deux hommes ont tout connu. Le maintien en Fédérale 3 d’abord. « Les matches à 12 en B pour être 17 sur la feuille en Une ». Puis l’arrivée progressive d’une jeune génération talentueuse, issue de la formation des 4 Cantons. « En dix ans, la Fédérale 3 a beaucoup évolué sur le plan physique d’une part, mais surtout technique », estime Lionel Girardi.« Aussi, les jeunes qui arrivent sont beaucoup plus prêts que nous à l’époque, renchérit son compère. Nous, en cadets – juniors, c’était « vis ta vie ». Là, ils arrivent avec un solide bagage, savent déjà jouer dans une organisation structurée ».

« Formation et transmission sont très importantes pour nous »

Avec nos moyens Et, ce qui fait notre force aujourd’hui, en plus, c’est que nous sommes des compétiteurs. Ça crée de l’émulation et tire tout le monde vers le haut ».

Cette saison, si les 4 Cantons-BHAP affichent l’ambition de monter, les joueurs, eux, se sont promis d’aller le plus loin possible en championnat de France. Une dernière aventure pour une charnière talentueuse qui aura marqué Coulon dix ans durant. Car si Lionel Girardi rechaussera les crampons la saison prochaine, pour Julien Delpit, « il est temps de passer le relais aux jeunes ».

« On a un projet de formation, avec des équipes jeunes qui ont de bons résultats, souffle Lionel Girardi. On sait que ça passera par là car on n’a pas les moyens de proposer de gros « fixes ». Donc la formation et la transmission sont très importantes pour nous. »

Alors, pour ce printemps qu’on souhaite le plus long possible à l’équipe des bastides, bonnes noces d’étain messieurs.