la sortie mondiale des mémoires du prince Harry suscite un vif intérêt


les libraires de Londres ayant ouvert leurs portes à minuit pour répondre à la forte demande des clients, ont rapporté les médias locaux.Le titre du livre provient d’un usage traditionnel dans les familles royales : le premier fils est l’héritier et le second est un « remplaçant » (spare) au cas où il arriverait malheur à l’aîné.Dans son livre, Harry charge la famille royale et évoque même une agression physique de la part de son frère aîné, le prince William, lorsque leur relation s’est détériorée en raison du mariage d’Harry avec l’actrice américaine Meghan Markle.Après que William se soit plaint de Meghan, écrit Harry, ce dernier lui a rétorqué qu’il ne faisait que reprendre le discours de la presse et qu’il s’attendait à mieux. Harry explique que William n’était pas rationnel, si bien que la conversation entre les deux hommes a dégénéré.Harry écrit qu’il a donné un verre d’eau à son frère et lui a dit : « Willy, je ne peux pas discuter avec toi quand tu es comme ça. »William « a renversé l’eau, m’a insulté et s’est jeté sur moi », écrit Harry, ajoutant : « Tout est allé si vite. C’était très rapide. »Et le jeune frère de poursuivre : « Il m’a attrapé par le cou, brisant mon collier, et il m’a jeté par terre. J’ai atterri sur la gamelle du chien, qui s’est brisée sous mon dos, les morceaux m’entaillant. Je suis resté allongé un moment, hébété, puis je me suis levé et je lui ai dit de sortir. »Harry a également affirmé que William l’a incité à riposter, comme lors de leurs bagarres d’enfants, mais qu’il a refusé.Les lecteurs britanniques ont déjà reçu leurs exemplaires du livre quelques jours avant sa sortie mondiale.La célèbre librairie Waterstones aurait déclaré que les mémoires de Harry ont été l’un de ses « plus gros titres en précommande depuis une décennie. »Lors de son passage à la télévision américaine, l’année dernière, le couple s’était plaint de racisme à l’égard de Markle au palais de Buckingham.Harry et Meghan ont allégué qu’au moins un des membres de la famille a soulevé la question de la couleur de la peau d’Archie, le bébé du couple qui n’était pas encore né, et que Meghan était soumise à une énorme pression émotionnelle au palais.*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l’AA, de manière résumée. Contactez-nous s’il vous plaît pour vous abonner.

la sortie mondiale des mémoires du prince Harry suscite un vif intérêt