Vingt-neuf berceaux à la crèche des Explorateurs de Louviers, fraîchement inaugurée


Publié le 20 Jan 23 à 15 :53 

La Dépêche Louviers

Voir mon actu

Suivre ce média

Pierre CHOISNET

Vingt-neuf berceaux à la crèche des Explorateurs de Louviers, fraîchement inaugurée

Chantier à 804 000 €

Le chantier de réhabilitation a coûté près de 804 000 € (mobilier compris de 78 400 €) : 364 000 € de la Ville de Louviers, 276 000 € de la Caisse d’allocations familiales (CAF) et 164 000 € de l’État (via la Dotation de soutien à l’investissement local / DSIL). Seule la cantine de l’établissement a été laissée en l’état, à part un coup de peinture.Cette nouvelle crèche est la conséquence de la destruction de l’ancienne crèche des Acacias, dans le quartier éponyme, laquelle sera reconstruite sur un terrain attenant dans le cadre des chantiers de la rénovation urbaine à Louviers.Dans son discours, François-Xavier Priollaud a rappelé l’histoire du lieu : « C’était l’école maternelle Jean-Zay. À la rentrée 2019, nous avons eu un bras de fer avec l’Éducation nationale à cause de la fermeture d’une classe. Il nous avait été dit que la 3e classe serait fermée sauf s’il y avait une moyenne de 30 élèves par classe. Le jour de la rentrée, il y avait les 30 élèves, mais la classe a quand même fermé. Nous avons ensuite considéré que ça n’avait pas de sens de garder une école pour deux classes seulement. Alors, nous avons fusionné, en septembre 2021, l’école maternelle Jean-Zay avec l’école maternelle des Cascades, située à 300 mètres. »

Pierre CHOISNET

« C’est le grand mercato des bâtiments à Louviers »

Dès lors, l’ancienne école Jean-Zay était vacante, ce qui tombait à pic vu que la crèche des Acacias allait être démolie. S’adressant à la directrice de l’établissement, Sandra Da Silva, le maire a lancé : « Vous dirigez la crèche des Explorateurs, mais c’est un transfuge des Acacias. C’est le grand mercato des bâtiments à Louviers. » L’ouverture de ce nouveau lieu d’accueil pour les tout-petits répond également à un besoin de ce côté-là de Louviers depuis la fermeture, en 2017, de la crèche des P’tits Loups (route de Paris). Celle-ci ne répondait plus aux normes pour l’accueil de jeunes enfants. « C’était lors du mandat précédent et nous avions pris l’engagement d’ouvrir une nouvelle crèche sur cette partie de la ville », précise le maire.Vidéos : en ce moment sur Actu

Pierre CHOISNET

Plus de place de crèche

à terme, 29 nouveaux berceaux. Une fois la construction achevée, les parents qui le souhaitent pourront revenir aux Acacias. Dans le même temps, la crèche Saint-Germain (23 berceaux) migrera à la crèche des Explorateurs afin de libérer un espace pour le futur relais des assistantes maternelles (RAM).

Cela fera au bout du compte environ 90 places de crèches à Louviers, plus la crèche familiale, plus le RAM.

François-Xavier Priollaud

Cela ne permettra cependant pas de répondre à l’ensemble des demandes. Actuellement, il y a vingt dossiers à Louviers pour lesquels il n’y a pas de place de crèche aujourd’hui.La question du transfert des familles d’un côté à l’autre de Louviers est vite balayée par les élus. « La crèche des Acacias accueillait très peu de gens qui venaient à pied », assure par exemple Marie-Dominique Perchet (LR), adjointe en charge de la petite enfance.

Pierre CHOISNET

« L’équipe est du tonnerre !  »

Il a fallu m’organiser pour emmener les enfants le matin à l’école des Acacias puis aller à l’autre bout de Louviers en bus pour déposer mon dernier à la crèche. Finalement, même s’il a fallu s’adapter, je suis venue, j’ai vu et j’ai été convaincue. Le lieu est magnifique et mon bébé est super content de venir. » 

Pierre CHOISNETLa situation est similaire pour Virginie et François Perrilliat, ainsi que leur fille Ambre (19 mois). « Nous vivons près des Acacias. Ambre adore venir, les locaux sont beaucoup mieux, ça n’a vraiment rien à voir avec l’ancienne crèche », disent-ils.Même son de cloche du côté d’Émilie Prévot. Son fils Mathéo (2 ans) adore venir à la crèche.

Mon fils était depuis ses neuf mois aux Acacias. Il y était bien, mais ça devenait vieillot. Là, il a de super espaces pour jouer et se développer. Et l’équipe est du tonnerre !

Émilie Prévot

« L’itinérance ludique » de Jean Epstein

L’espace, sur un seul niveau, a été pensé pour permettre aux enfants de circuler librement. Une salle est dédiée aux marchants, une autre aux non marchants. « C’est ce qu’on appelle l’itinérance ludique », précise Sandra Da Silva. Les dix agents de l’établissement ont démocratiquement choisi Les Explorateurs comme nom de la crèche, en référence au livre du psychosociologue Jean Epstein, intitulé L’explorateur nu : plaisir du jeu, découverte du monde. C’est aussi lui qui a inspiré l’équipe autour du principe de l’itinérance ludique.Le maire ne boudait pas son plaisir lors de l’inauguration. Pour lui, plus de place de crèche, c’est un moyen d’attirer de nouveaux habitants. Il espère en effet dépasser le seuil démographique des 20 000 personnes à Louviers.Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Dépêche Louviers dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.