Se faire recruter quand on est jeune ingénieur en pleine crise, c'est possible ! Voici nos conseils


La question du recrutement des jeunes ingénieurs, elle est vite répondue. En un peu plus d’une heure, grâce à notre webinaire vidéo.

La pandémie, le confinement et le ralentissement économique observés depuis mars 2020 ont-ils eu un impact sur la dynamique d’emploi des jeunes ingénieurs ? Comment tirer son épingle du jeu dans ce contexte ? C’est le sujet abordé lors du webinaire animé par Christophe Bys, grand reporter à L’Usine Nouvelle et spécialiste des sujets RH.

VOS

INDICES

source

Avant la crise, il y a 18 mois encore, on s’arrachait les talents des jeunes diplômés ou des jeunes avec une première expérience professionnelle, à tel point que nombre d’entre-eux révélaient n’avoir pas eu à chercher d’emplois. Ils n’avaient qu’à répondre aux offres qu’ils avaient reçu d’entreprises. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les ingénieurs s’en sortent-ils mieux que les autres ? Y’a-t-il des spécialités prisées ? Quelles sont les compétences indispensables ? Comment choisir son futur employeur ? Et comment patienter et rester employable si on se trouve sur un segment de marché au ralenti ?

Pour répondre à ces questions, L’Usine Nouvelle a convié deux spécialistes pour un échange en direct vidéo : Julien Weyrich, directeur de Page Personnel et Lionel Reversat, président Seres Technologies et Stedy.

ou en visionnant la vidéo ci-dessous.