Xavi ne sait plus quoi faire de Jordi Alba et Gerard Pique


Le coach du FC Barcelone a drastiquement réduit le temps de jeu de ses deux vice-capitaines et est très satisfait de ses nouvelles recrues. Après un mercato estival de grande envergure, le FC Barcelone était attendu au tournant en ce début de saison. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les blaugranas ont répondu aux attentes hormis le revers concédé contre le Bayern Munich en Champions League (0-2).

Bien entendu, ces bonnes sont pour beaucoup dues aux nouvelles recrues qui se sont pour la plupart vite imposées dans le onze de Xavi, au point de reléguer certains cadres du vestiaire sur le banc. De quoi faire naître quelques questionnements au sein du club, à propos notamment de Gérard Piqué et de Jordi Alba.

Alba et Pique désormais joueurs de rotation ?

C’est le quotidien Sport qui s’est intéressé de près à la situation des deux défenseurs culés qui, bien qu’emblématiques, semblent aujourd’hui avoir largement rétrogradé dans la hiérarchie du Barça. Ainsi, Gérard Piqué n’a joué que 21,4 % du temps de jeu possible depuis le début de la saison et Jordi Alba seulement 34,2 %. Un temps de jeu famélique pour deux joueurs qui ont longtemps fait partie des piliers du club.

Marcos Alonso convainc à gauche

Pour Jordi Alba, l’arrivée de Marcos Alonso semble avoir sonné le glas du natif de l’Hospitalet au Barça. Alonso semble en effet avoir la priorité de Xavi dans les grands matchs et Alba semble même avoir été relégué derrière Alex Baldé.

Pour Gérard Pique, la situation est encore plus problématique, car en plus d’une concurrence encore plus acharnée en défense centrale (avec Éric Garcia, Jules Koundé, Araujo et Christensen), l’ex de Shakira doit également se débattre dans des déboires extrasportifs.

Départs cet hiver ?

Inenvisageable il y a encore quelques semaines, la question d’un départ de ces deux emblèmes du club (et ex-coéquipiers de Xavi) semble aujourd’hui de plus en plus étudiée en interne. Jordi Alba et Gérard Piqué ont en effet des salaires particulièrement élevés et, en des temps où le Barça doit tout faire pour dégager de la masse salariale.