Anecdotes du film Bruno Reidal, confession d'un meurtrier


Bruno Reidal, confession d’un meurtrier

Bandes-annonces

Casting

Critiques spectateurs

Critiques presse

Streaming

VOD

Anecdotes du film Bruno Reidal, confession d'un meurtrier

Blu-Ray, DVD

Photos

Musique

Secrets de tournage

Box Office

RĂ©compenses

Films similaires

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de « Bruno Reidal, confession d’un meurtrier Â» et de son tournage !

Cannes 2021

Le film est présenté à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2021.

L’affaire Bruno Reidal

Le film relate l’histoire vraie de Bruno Reidal, un paysan qui Ă  l’ñge de 17 ans, a dĂ©capitĂ© un adolescent de 12 ans dans un village du Cantal au dĂ©but du XXe siĂšcle. L’affaire a Ă©tĂ© caractĂ©risĂ©e comme un cas de sadisme sanguinaire congĂ©nital par le rapport mĂ©dico-lĂ©gal dirigĂ© par le Professeur Alexandre Lacassagne.

GenĂšse

C’est en lisant Serial Killers de StĂ©phane Bourgoin que Vincent Le Port a dĂ©couvert l’existence de Bruno Reidal  : « Perdu au milieu de tueurs en sĂ©rie cĂ©lĂšbres, mĂ©diatisĂ©s, et pour la plupart d’entre eux des amĂ©ricains de la deuxiĂšme moitiĂ© du XXe siĂšcle, se trouvait ce jeune paysan cantalien de la fin du XIXe siĂšcle, qui en plus n’est pas Ă  proprement parler un tueur en sĂ©rie puisqu’il n’a tuĂ© qu’une seule fois. Â» L’ancrage temporel et gĂ©ographique inhabituel, l’atrocitĂ© du meurtre qui contrastait avec l’image timide qu’avait Bruno ont marquĂ© le rĂ©alisateur, qui a alors entrepris des recherches Ă  Lyon, dans les archives du professeur Lacassagne, oĂč il a trouvĂ© les mĂ©moires de Bruno.

Lutter contre soi-mĂȘme

Au-delĂ  du fait divers, le rĂ©alisateur souhaitait dresser le portrait d’une vie cachĂ©e, « invisible, dans ces pulsions enfouies que Bruno a combattues, dans son impossibilitĂ© Ă  communiquer ou Ă  atteindre le bonheur, ce qui peut rĂ©sonner chez n’importe qui, chacun Ă  son Ă©chelle. Et puis ça posait cette question : comment lutter contre ce que l’on est intrinsĂšquement au fond de soi, peut-on se « dĂ©barrasser Â» de soi ? Il y avait lĂ  quelque chose qui Ă©voquait le destin et le libre arbitre qui m’intĂ©ressait. Â»

Voix-off

C’est la force littĂ©raire du texte Ă©crit par Bruno Reidal lors de son arrestation qui a poussĂ© le rĂ©alisateur Ă  adopter entiĂšrement le point de vue du meurtrier  : « La dĂ©couverte d’un tel style chez un jeune paysan de 17 ans, dans le Cantal de 1900, sa maniĂšre d’analyser si finement son environnement ainsi que ses propres pulsions, ses pensĂ©es et ses Ă©motions, avec cet Ă©trange mĂ©lange de distance et d’intĂ©rioritĂ©, c’est cela qui a donnĂ© son orientation au film. Ce texte est le tĂ©moignage d’une grande intelligence, d’une grande luciditĂ©, en mĂȘme temps que d’un grand dĂ©tachement et d’une incapacitĂ© Ă  prendre rĂ©ellement conscience de la portĂ©e de son geste. Â»

Littéralité de la représentation

Il y a trĂšs peu de dĂ©calage entre ce qui est dit et ce qui est reprĂ©sentĂ© Ă  l’écran : l’image illustre ce que raconte Bruno. Il Ă©tait trĂšs important pour le rĂ©alisateur de ne pas mettre en doute la vĂ©racitĂ© de son tĂ©moignage  : « Son rĂ©cit est sincĂšre, il se met Ă  nu. Â» Il prĂ©cise  : « Sur le rapport entre l’image et la voix, celui-ci devait selon moi correspondre Ă  l’écriture de Bruno, retranscrire ce mĂ©lange d’intĂ©rioritĂ© et de distance. À quelques rares exceptions prĂšs, les images ne sont pas des projections mentales, elles sont le tĂ©moignage d’un passĂ© qui a existĂ© et qui est rĂ©volu. Â» L’idĂ©e n’était pas tant d’ĂȘtre dans la tĂȘte de Bruno qu’à cĂŽtĂ© de lui, comme s’il nous racontait ses sentiments et sensations.

Évacuer le suspense du meurtre

Le film se concentre sur la confession de Bruno Reidal, en accueillant la froideur de sa parole. Le coupable s’est rendu de lui-mĂȘme aux autoritĂ©s aprĂšs son meurtre. Il n’y a pas de mystĂšre Ă  rĂ©soudre dans cette affaire, si ce n’est de savoir ce qu’il y a vraiment au fond de Bruno  : « Ă‰vacuer le suspense du meurtre, ça a donc Ă©tĂ© tout de suite une volontĂ© forte. Dire dĂšs le dĂ©but oĂč, quand, qui, quoi, comment, afin que demeure le plus important : le pourquoi. Â»

/h2>

Le film ne donne aucune explication, aucune rationalisation du geste de Bruno  : « Je voulais Ă©pouser l’horreur pour la rĂ©flĂ©chir, sans forcĂ©ment la comprendre. Car il y a une zone sombre et qui le demeurera Ă  jamais, pour nous comme pour lui, Ă  savoir l’origine de ses pulsions meurtriĂšres Â», affirme Vincent Le Port. Le rĂ©alisateur est conscient que son long-mĂ©trage est moralement trouble, car il Ă©pouse en grande partie le point de vue de Bruno qui n’éprouve aucun remords, « mais qui d’un autre cĂŽtĂ© ne reporte jamais la culpabilitĂ© de son geste sur une tierce personne ou institution. [.] Il explique trĂšs bien, et presque malgrĂ© lui, comment tout cela l’a façonnĂ©, mais il ne blĂąme rien ni personne en particulier, dans un mĂ©lange de fatalisme et de rĂ©signation Â».

Trahir la réalité

Vincent Le Port a choisi d’écarter certains Ă©lĂ©ments de la vie de Bruno Reidal, citĂ©s dans ses mĂ©moires et le rapport mĂ©dico-lĂ©gal, pour ne pas rĂ©duire le cours du rĂ©cit Ă  un certain dĂ©terminisme. Ainsi, la violence de sa mĂšre et l’alcoolisme de ses parents ont Ă©tĂ© rĂ©duits pour ne pas faire de ses personnages des boucs Ă©missaires, seuls responsables des pulsions de leur fils. D’autres Ă©lĂ©ments ont Ă©tĂ© enlevĂ©s pour des raisons Ă©conomiques (la chute de Bruno depuis une fenĂȘtre n’est pas Ă©voquĂ©e, le nombre de frĂšres et sƓurs a Ă©tĂ© rĂ©duit), tandis que d’autres ont Ă©tĂ© Ă©tirĂ©s, comme le viol dont Bruno a Ă©tĂ© victime et qui est Ă  peine Ă©voquĂ© dans ses mĂ©moires.

Trois Bruno Reidal

Le film montre Bruno Reidal Ă  travers trois Ăąges. Il a fallu huit mois pour trouver ses interprĂštes. Alex Fanguin joue Bruno Ă  six ans  : « Avec ses cernes naturels, son cĂŽtĂ© « Petit Gibus Â» taciturne et lunaire, il apportait la rudesse de cette fin du 19Ăšme siĂšcle Â», tĂ©moigne Vincent Le Port. Roman Villedieu incarne Bruno Ă  dix ans  : « Roman savait exactement ce qu’il jouait, les tenants et aboutissants de chaque sĂ©quence, et il a Ă©tĂ© d’une incroyable maturitĂ© pour interprĂ©ter des choses trĂšs compliquĂ©es, avec une intensitĂ© et une capacitĂ© Ă  intĂ©rioriser les Ă©motions remarquables. Â» Quant Ă  Dimitri DorĂ©, c’est Jean-Luc Vincent, l’interprĂšte de Lacassagne, qui l’avait vu jouer dans une piĂšce l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, qui a conseillĂ© au rĂ©alisateur de le rencontrer. Il s’agit de son premier rĂŽle au cinĂ©ma  : « MĂȘme s’il est dans la vie trĂšs diffĂ©rent du personnage, Dimitri fait exactement la mĂȘme taille et le mĂȘme poids que le vrai Bruno Reidal, sa voix aiguĂ« Ă©tait exactement ce que j’avais en tĂȘte Â».

Références

Bruno Reidal n’est pas sans rappeler Moi, Pierre RiviĂšre, ayant Ă©gorgĂ© ma mĂšre, ma sƓur et mon frĂšre de RenĂ© Allio, qui relate l’histoire vraie d’un jeune paysan qui Ă©gorgea Ă  coups de serpe sa mĂšre, sa sƓur et son petit frĂšre dans un village normand en 1835. Une rĂ©fĂ©rence qui a Ă©tĂ© au dĂ©but un poids pour Vincent Le Port, qu’il considĂšre comme l’un des plus grands films du cinĂ©ma français. Mais en se plongeant dans l’écriture, il s’est aperçu que leurs obsessions et leur rapport au monde Ă©taient trĂšs diffĂ©rents. « Le film de RenĂ© Allio est beaucoup plus naturaliste, ancrĂ© dans un quotidien, beaucoup plus historique je dirais. La façon dont il aborde la famille, les travaux quotidiens, l’appareil d’État est tellement rĂ©ussie que je me suis dit qu’il nous fallait aller ailleurs. Â» Ce sont finalement des films comme Paranoid Park, Mes petites amoureuses et Un homme qui dort qui l’ont influencĂ©, pour leur portrait d’adolescents solitaires et paumĂ©s.

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours

  • Jeanne du Barry

    (2023)

  • La Petite sirĂšne

    (2023)

  • L’Amour et les ForĂȘts

    (2023)

  • Spider-Man : Across The Spider-Verse

    (2023)

  • Fast & Furious X

    (2023)

  • Omar la fraise

    (2023)

  • Transformers: Rise Of The Beasts

    (2023)

  • Les Gardiens de la Galaxie 3

    (2023)

  • L’Île rouge

    (2023)

  • Le Croque-mitaine

    (2023)

  • Anatomie d’une chute

    (2023)

  • Wahou !

    (2023)

  • Les Chevaliers du Zodiaque

    (2023)

  • Marinette

    (2023)

  • Les Trois Mousquetaires: D’Artagnan

    (2023)

  • Oppenheimer

    (2023)

  • Indiana Jones et le Cadran de la DestinĂ©e

    (2023)

  • Je verrai toujours vos visages

    (2023)

  • Super Mario Bros, le film

    (2023)

  • Des mains en or

    (2023)

Trailers des films prochainement au cinéma

Films prochainement au cinéma

Vidéos liées à ce film

1 :40

5 vidéos de ce film

Bandes-annonces les plus récentes

DerniĂšres bandes annonces