« Il vous retrouvera dans son bureau »


Une femme entre dans la majestueuse tour TF1 située aux portes de Paris, à Boulogne-Billancourt. La nuit est tombée et, dans quelques minutes, Patrick Poivre d’Arvor présentera la « grand-messe du 20-heures », le journal télévisé le plus suivi de France. elle a juste été conviée à y assister.

Elle est autrice. venue parler de ses écrits ou de sa carrière avec cet homme qu’on dit « puissant » et « influent », notamment dans les cercles littéraires. L’issue de l’entretien sera, selon elle, tout autre.Sur une période s’étalant de 1981 à 2008 (date à laquelle PPDA a quitté TF1), d’abord à Antenne 2 mais surtout à TF1, au moins douze femmes déclarent être tombées dans un piège qu’Hélène Devynck, dans « Impunité » (Seuil), baptise « le coup du plateau ».

Ame nager son espace bureau

Elle-même n’en a pas été victime. Mais dans les récits des femmes que nous avons recueillis se dessinent en filigrane les contours d’un mode opératoire . Ce « coup du plateau », Aude Turpault-Darlet affirme l’avoir subi en 2002.

Elle soupçonne même l’homme qu’elle accuse d’agression et de harcèlement sexuels d’avoir « préparé le terrain en amont ». Avant leur rencontre, il y avait eu plusieurs coups de fil pour parler du livre qu’elle venait de publier. Elle s’était sentie flattée, é Cet article est réservé aux abonnés.

profitez de nos offres dès 1€ Je teste sans engagement En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
  • Accès au service client