"La première journée a été un succès"


Il n’y a pas que les terrasses qui rouvraient mercredi. Dans le cadre de la levée progressive des mesures mises en place contre l’épidémie de coronavirus, les magasins « non-essentiels » ont également pu rouvrir leurs portes, et il était donc possible de flâner à nouveau dans les rayons après un mois et demi de fermeture. Cette attente était même de plus de trois mois pour les centres commerciaux et magasins de plus de 20.000 m2. Et dès le premier jour, les clients ont répondu présent, confirme à Europe 1 Damien Defforey, le directeur général de C&A France.>> EN DIRECT – Coronavirus :, indique-t-il, ajoutant que de toute manière, « rouvrir est déjà un succès ». « Nous, on est ravi de refaire notre métier », ajoute-t-il. 

« Nous sommes très satisfaits »

« Commercialement, nous sommes très satisfaits de cette première journée », précise encore Damien Defforey, décrivant « de la file d’attente avant l’ouverture », mais aussi pendant la journée dans certains points de vente. « Les gens sont venus pour acheter », assure le directeur général de C&A. Mais quoi ? « Si vous avez des enfants et que vous n’avez pas pu acheter de vêtements depuis trois mois, vous savez que les enfants poussent très vite, donc il y a un taux de renouvellement qui est obligatoire », répond Damien Defforey. 

« Nous respectons la jauge définie par le gouvernement »

Les clients en ont également profité pour refaire leur garde-robe. « Les magasins ont fermé pour la plupart le 1er février. On était encore en fin d’hiver-début de printemps », rappelle Damien Defforey. « Et là, on est en fin de printemps-début d’été, donc ce ne sont plus les mêmes besoins. »Mais si la fréquentation était au rendez-vous, pas question de ne pas respecter les règles sanitaires. « Il y a du monde dans les magasins, mais bien sûr, nous respectons la jauge définie par le gouvernement », conclut Damien Defforey.