Attaque de La Chapelle-sur-Erdre : délinquant, schizophrène et radicalisé, l’énigmatique Ndiaga Dieye


a été frappée de plusieurs coups de couteau ce vendredi matin par un homme décrit comme « schizophrène et radicalisé » le suspect fiché pour é à moins d’un kilomètre des locaux de la police municipale de cette commune de 20 000 habitants Ndiaga Dieye s’empare de son arme de poing – un revolver à six coups – menace deux collègues de Katell P. avant de donner un coup de couteau dans le gilet pare-balle d’un troisième fonctionnaire. Sa lame se casse. Il prend alors la fuite à bord d’une Golf grise et noire. Quelques dizaines de mètres plus loin, il fonce dans le décor et a un accident. L’homme décide alors de s’échapper à pied.

Deux gendarmés blessés

Mais c’est Ndiaga Dieye qui est finalement identifié grâce à l’immatriculation de sa voiture Peu après 13 heures lesquelles n’ont pas encore pu être entendues en raison de leur état de santé

Attaque de La Chapelle-sur-Erdre : délinquant, schizophrène et radicalisé, l’énigmatique Ndiaga Dieye

Un profil psychiatrique très lourd

pouvait-il être dehors a d’ailleurs très rapidement précisé le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, afin d’écarter toute idée de « failles » dans l’accompagnement de Ndiaga Dieye.