"La question est vite répondue" : c'était la Mercedes de Maman!


Postée le 8 juin 2020 sur Intagram, il s’est fait connaître avec cette vidéo. Sur son compte. hélicoptères et tout le tralalala. Sauf qu’il a eu peut-être un peu trop confiance.

Jean-Pierre Fanguin, 21 ans, Vaudois, a fini par attirer l’attention des forces de l’ordre suisses à force d’enfreindre le code de la route dans ses vidéos.

En septembre dernier, le jeune homme a été condamné une première fois par le Ministère public. Il y est décrit « sans profession ».

Et d’après 20 minutes, « il ne dispose pas d’un permis de conduire valable et la Mercedes-Benz C200 qu’il conduit dans l’une de ses vidéos appartient à sa maman. En outre. »On ignore sa fortune personnelle, mais 20 minutes précise que « le montant choisi par le procureur dans sa sanction, proportionnel à la situation du prévenu, suggère qu’il ne roule pas sur l’or : le Vaudois a été condamné à 150 jours-amende avec sursis, et le montant journalier a été fixé à 30 francs.

 » Ce qui équivaut à 27,68 euros.

Pour la petite anecdote, le Ministère public a lancé une petite pique au jeune homme. Dans son ordonnance pénal, il est suggéré au prévenu « d’utiliser davantage les transports publics ».

Allusion à l’une des accroches de Jean-Pierre Fanguin, qui demande aux internautes s’ils veulent « faire pitié et prendre le bus tous les jours ou commencer très rapidement à faire de l’argent » avec lui.

Dans tous les cas, Jean-Pierre Fanguin s’est opposé à ce jugement, donc il sera de nouveau au Tribunal en janvier pour « violation simple des règles de la circulation, conduite sans autorisation et usage abusif de permis et de plaques. »

Pour rappel, Le Parisien avait déjà révélé que derrière ses vidéos se cachait du marketing relationnel pour Melius, « une société spécialisée dans le trading et les crypto-monnaies qui recrute des jeunes prêts à payer des sommes importantes pour devenir les ambassadeurs d’un business qui flirte souvent avec l’illégalité »

.