le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, déplore une accessibilité "insuffisante" à Marseille


Stations de métro inaccessibles, trottoirs pas assez larges. BFM Marseille Provence a constaté un manque d’aménagements pour les personnes handicapées dans la cité phocéenne. Le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, a répondu à nos questions.Avec des trottoirs trop étroits ou trop haut, se déplacer à Marseille en étant handicapé s’avère souvent très compliqué, a constaté BFM Marseille Provence. Parfois, des panneaux de signalisation installés sur un trottoir ou un automobiliste mal stationné bloquent le passage d’un fauteuil roulant. »La ville peut vite devenir un enfer », confirme le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, invité de BFM Marseille Provence. S’il souligne le manque d’accessibilité pour les personnes handicapées, le ministre ajoute que les problématiques sont similaires pour une « personne âgée en perte d’autonomie, une maman avec une poussette ».

Cinq stations de métro accessibles

L’autre problématique rencontrée par les personnes en fauteuil roulant: le manque d’accessibilité pour les transports en commun. Sur les 28 stations de métro de la RTM, seules cinq sont aménagées avec un ascenseur pour descendre sur les quais (La Fourragère, Saint-Barnabé, Louis Armand, La Blancarde et Gèze)

« C’est beaucoup trop peu, c’est insuffisant La question de la mobilité, c’est essentiel pour l’inclusion sociale et professionnelle », estime Jean-Christophe Combe.

les stations Jules Guesde, Vieux-Port, La Rose, La Timone et Rond-point du Prado devraient être accessibles. « Il faut investir dans l’accessibilité des transports en commun », confirme le ministre des Solidarités rappelant que le plan Marseille en grand prévoit 1 milliard d’euros pour les transports. »Une grande partie servira à rendre plus accessibles les transports en commun », affirme Jean-Christophe Combe demandant à la Métropole Aix-Marseille « d’accélérer » sur le sujet.

Trams et bus accessibles

Le ministre juge les délais « trop longs » comme l’aménagement de la station Castellane, deuxième la plus empruntée du métro. selon nos confrères de Marsactu.En attendant, les personnes à mobilité réduite peuvent emprunter les lignes de tram puisque l’ensemble des rames et des quais sont aménagés pour les fauteuils roulants. Pour les bus, 730 arrêts sont accessibles aux personnes handicapées.Thomas Bernabé avec Amaury Tremblay