​Près de mille morts en Afghanistan dans un séisme près du Pakistan


Un pays sans infrastructures, sans équipements face à un séisme de très forte magnitude. « À Gayan, dans la province de Paktika, en Afghanistan, l’hélicoptère est bien souvent le moyen le plus rapide pour porter secours aux victimes du puissant séisme  de magnitude 5,9  survenu dans la nuit du mardi 21 juin au mercredi 22 juin. Dans la précipitation, des soldats talibans ont évacué quelques blessés.

Sur place, il est impossible de soigner toutes les victimes. Les centres de santé sont peu nombreux, et faiblement équipés » rapporte  France Info.    « Le séisme d’une magnitude de 5,9 s’est produit dans la nuit dans les provinces de Paktika et Khost, frontalières du Pakistan.

 « Ce séisme s’est produit près de la surface de la croûte terrestre, ce qui a dû affecter énormément toutes les agglomérations qui se trouvent juste à l’aplomb de l’hypocentre », explique Yann Klinger, directeur de recherche au CNRS. Plusieurs maisons se sont effondrées sur les habitants qui dormaient. Il s’agissait de fragiles constructions, en briques et en torchis.

On compte déjà plusieurs centaines de victimes ; un bilan qui devrait s’alourdir » continue la chaine publique d’infos.    « Clairement, l’Afghanistan ne peut faire face. La prise du pouvoir par les fondamentalistes talibans a entraîné le gel des milliards détenus à l’étranger par l’État afghan et l’arrêt brutal d’une large partie de l’aide internationale qui portait le pays à bout de bras depuis 20 ans.

Face à l’ampleur du désastre, les talibans ont très vite appelé à l’aide. Le gouvernement fait au mieux de ses capacités, a expliqué Anas Haqqani, un haut responsable taliban, frère de Sirajuddin, l’un des durs du nouveau régime. Nous espérons que la communauté internationale aidera les gens dans cette situation terrible » appuie Ouest France.

L’ONU a répondu qu’un dispositif d’aide d’urgence serait déployé notamment pour aider à loger les milliers de personnes sans-abris.

.