Canicule 2022  :  alerte rouge, quand sera le pic de températures  ? Les prévisions à Paris, Lyon...


CANICULE. Avant une journée de samedi de canicule forte en France, 14 départements ont été placés en vigilance rouge canicule ce vendredi. Des pointes au-dessus de 40 degrés sont attendues. Quelles sont les prévisions météo dans votre ville et les recommandations à suivre ?

Sommaire

L’essentiel

  • 14 départements sont désormais en vigilance rouge canicule  selon Météo-France qui a actualisé sa carte de vigilance canicule ce vendredi : la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, le Gers, la Gironde, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée, la Vienne. 56 départements sont en alerte orange canicule et 19 départements + l’Andorre en vigilance jaune. Seuls 7 départements ne sont pas concernés par la canicule.
  • Ce vendredi 17 juin après-midi, les températures ont grimpé avec des pics à 40 degrés localement dans le Sud-Ouest. On attend 37 degrés à Bordeaux et Toulouse, 36 à Montpellier, 35 à Montélimar ou Limoges, 34 à Lyon et 32 à Paris.
  • La journée de samedi s’annonce comme la plus chaude avec de possibles records de chaleurs. Il faudra attendre la nuit de dimanche à lundi, mais surtout lundi pour retrouver des températures un peu plus basses et pouvoir respirer de nouveau.

En direct

Recevoir nos alertes live !

18 :03 – Quels aliments et boissons sont à éviter pendant la canicule ?

Si certains plats sont à conseiller en période de canicule, oubliez certains aliments et boissons comme :

  • Les planches de charcuterie et de fromage ;
  • La viande rouge ;
  • La bière et autres boisons alcoolisées ;
  • Les sodas ;
  • Le café et le thé ;
  • Les glaces (privilégiez les sorbets aux fruits) ;
  • Les pizzas et burgers ;
  • Les sucreries ;
  • Les chips.

Bref, on évite les aliments trop gras, salés ou sucrés, mais aussi l’alcool !

17 :54 – Quels aliments faut-il manger en période de canicule ?

Si la glace, la bière ou le cola bien frais sont tentants quand il fait chaud, ce ne sont pas les aliments à privilégier pour rester hydraté pendant la canicule. Côté boisson, il n’y a rien de mieux que l’eau. Pour varier, vous pouvez couper quelques morceaux de fruits pour l’aromatiser ou mettre des feuilles de menthe ou de basilic. Côté nourriture, faites le plein de légumes pour vous faire de belles assiettes de crudités. Concombre, tomates, courgette, laitue, etc. seront vos meilleurs alliés pour vos repas. Pour les protéines, privilégiez les oeufs, la volaille ou les poissons non gras. Enfin, ne vous privez pas de fruits, ils sont plein d’eau et de vitamines.

17 :44 – Quels sont les risques à faire du sport en période de canicule ?

Si vous aviez prévu de faire du sport en extérieur ce week-end, vous devriez reporter votre séance à la semaine prochaine ! Médecin du sport, Emmanuel Debost a répondu aux questions de France Info sur le sport en période de canicule. Et les risques ne sont pas anodins ! « La montée en température peut provoquer des désordres hydroélectriques, c’est-à-dire des troubles électriques au niveau cardiaque, ou au niveau des reins par exemple. Le danger est de faire un arrêt cardiaque », explique-t-il.

17 :34 – Plus de 40 degrés dans plusieurs villes d’Occitanie ce vendredi

Selon le créateur de Météo-Villes et présent sur BFM TV, Guillaume Séchet, plusieurs communes d’Occitanie ont vu le thermomètre dépasser les 40 degrés ce vendredi après-midi.

17 :27 – Des records de chaleur la nuit ce week-end ?

Les deux prochaines nuits vont être très chaudes et la Chaîne Météo s’attend à de possibles records de température nocturne ?:

17 :11 – Qu’est ce qu’une « plume de chaleur », le terme employé par Météo France ?

Vous avez déjà entendu parler de canicule, de pic de chaleur, de vague de chaleur et même de dôme de chaleur depuis le phénomène extrême vécu par le Canada l’été dernier. Cette fois, il s’agit d’une « plume de chaleur » selon Météo France. Ce phénomène est moins long et moins extrême que le dôme de chaleur où l’air chaud se retrouve bloqué sur un point donné et fait monter les températures de manière régulière et longue. La plume de chaleur voir l’air chaud se déplacer lentement. C’est pour ça que la canicule est arrivée d’Espagne, a gagné la France par le Sud-Ouest et remonte petit à petit sur les régions du nord. Cette plume apporte une chaleur intense mais l’épisode ne doit pas durer et se caractérise par un air plus ventilé.

16 :59 – Des tournois de foot annulés en Ille-et-Vilaine samedi

La journée de samedi va être très chaude, même en Bretagne ! Pour cette raison, la préfecture d’Ille-et-Vilaine appelle ses habitants à être prudents et à éviter la pratique du sport en plein soleil. Des organisateurs de tournois de foot du département ont ainsi décidé d’annuler des compétitions. C’est le cas par exemple de la journée nationale des débutants où devaient se réunir des milliers d’enfants. Le district de football d’Ille-et-Vilaine a trouvé plus prudent de l’annuler. Les rencontres U11 et U13 à Janzé sont aussi annulées. 

16 :40 – Toute la France en alerte jaune, orange ou rouge. sauf sept départements !

Au vu de la carte actualisée du plan canicule publiée ce vendredi, toute la France ou presque est occupée par la chaleur. Seuls sept départements résistent encore à l’envahisseur soleil et sont classés verts  : les cinq départements de la région PACA et les deux départements de Corse ! Rappelons que le seuil est déterminé en fonction des moyennes de saison habituelles dans chaque département.

16 :37 – Circulation différenciée en cours à Paris

La circulation différenciée va être mise en place à Paris à partir de samedi en raison d’un épisode de pollution à l’ozone liée aux fortes chaleurs. Dès samedi de 5h30 à minuit, « seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0,1 et 2 sont autorisés à circuler » dans le périmètre intérieur à l’A86, explique la préfecture de police de Paris ce vendredi après-midi. La vitesse sera également réduite : à 110 km/h sur autoroute, 90km/h sur les routes limitées à 110 km/h habituellement et à 70 km/h sur les routes nationales et départementales.

16 :22 – La nouvelle carte de vigilance canicule : presque toute la France en rouge ou orange

Attention, presque tout l’hexagone passe en vigilance canicule. 14 départements sont en vigilance rouge, 56 départements en vigilance orange et 19 + l’Andorre en vigilance jaune. Seuls 7 départements du Sud-Est restent dans le vert.

16 :16 – Une chaleur historique dans la capitale

Les prochaines heures verront des chaleurs historiques pour cette période de l’année, notamment à Paris. « On approchera les 40°C à Paris samedi, on sera en tout cas au-dessus des 38°C, et c’est historique pour un mois de juin, du jamais-vu dans la capitale », souligne François Jobard de Météo-France sur BFM TV. « Les nuits à venir seront très chaudes, avec des températures de 30°C dans les grandes agglomérations ».

16 :01 – Un plan pour végétaliser les villes

« Les villes vont devoir s’adapter. Il n’y a plus assez d’endroits ombragés », a jugé ce vendredi Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé. Cette dernière a annoncé la présentation d’un plan visant à revégétaliser les villes.

15 :37 – Qui sont les personnes les plus vulnérables face à la canicule ?

Nous ne sommes pas tous égaux face aux fortes chaleurs ! En période de canicule, certaines personnes sont plus vulnérables. C’est le cas des personnes âgées, nourrissons, femmes enceintes, personnes travaillant en extérieur, personnes précaires, SDF, personnes handicapées, personnes souffrant de maladies chroniques ou prenant certains traitements, personnes isolées.  Prenez soin de vous, mais aussi de votre entourage en prenant régulièrement de leurs nouvelles.

 

15 :18 – Cherbourg, havre de fraîcheur

C’est l' »anomalie » sur la carte de France en cette fin de semaine et pour le week-end. Les températures resteront agréables à Cherbourg avec 22 petits degrés prévus cet après-midi et même 19 degrés samedi après-midi soit près de 20 degrés de moins qu’à Rennes et 15 qu’à Rouen !

15 :01 – La douche froide, une fausse bonne idée pour se rafraîchir ?

Quand il fait très chaud, la tentation est grande de prendre une douche glacée. C’est une erreur ! Une douche froide va avoir l’effet contraire que celui de vous rafraîchir car votre corps va lutter contre le froid en produisant de la chaleur. Oubliez donc cette idée, et préférez une douche tiède ou chaude. Une douche avec une température normale va plus vous rafraîchir et faire baisser votre température corporelle. C’est la même chose pour les bébés, une douche trop fraîche peut être dangereuse. Ne lui prenez pas un bain avec une eau trop froide, il ne faut jamais plus de deux degrés de différence avec la température corporelle.LIRE PLUS

La carte de la canicule : quelles prévisions ?

Les prévisions de Météo France et La Chaîne Météo sont régulièrement actualisées.

Quand cette canicule prendra-t-elle fin ?

Mauvaise nouvelle ! Les fortes chaleurs vont s’installer quelques jours en France. Si les premières prévisions indiquaient l’arrivée de violents orages, de récents modélisations de Météo-France réalisées dans la journée du jeudi 16 juin montrent que la canicule pourrait durer un peu plus avec des températures hautes jusqu’au début de la semaine, voire le milieu de la semaine dans le Nord-Est encore épargné à l’approche du week-end. « Les très fortes chaleurs sont prolongées sur les modèles, surtout au Sud et à l’Est, et la vague de chaleur pourrait durer jusqu’à mardi (à l’échelle nationale) », précise ainsi François Jobard, météorologue à Météo-France interrogé par Le Parisien. Mais bonne nouvelle, les températures commenceront à descendre dès lundi dans le nord et l’ouest du pays avec l’arrivée d’orages et de pluie.

Canicule à Paris : quelles seront les températures à Paris et en Ile de France ?

Les températures vont bien vite grimper à Paris avec des températures maximales dépassant largement les 30 degrés et approchant les 40 degrés.

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 32 degrés / nuit  : 23 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 27 degrés / après-midi  : 37 degrés / nuit  : 22 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 18 degrés / après-midi  : 25 degrés / nuit  : 19 degrés

A l’échelle de l’Ile de France, la température maximale est attendue samedi 18 juin avec 38 à 39 degrés attendus en petite couronne, comme à Créteil, Evry ou Aulnay-sous-Bois. En grande couronne, attendez-vous à un pic samedi à 38 degrés à Fontainebleau mais aussi à Mantes-la-Jolie, Meaux ou à Etampes. Le mercure dépassera les 35 degrés partout. Dimanche, les températures rebaisseront un peu avec 30 degrés maximum.

Canicule à Lyon : quelles seront les températures attendues à Lyon et en Rhône-Alpes ?

Lyon fera partie des grandes villes de France les plus chaudes ces prochaines heures. La nuit, les températures prévues resteront élevées.

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 34 degrés / nuit  : 23 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 26 degrés / après-midi  : 36 degrés / nuit  : 26 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 26 degrés / après-midi  : 34 degrés / nuit  : 24 degrés

Comptez également des maximales à 35 degrés en Loire et Haute-Loire et 38 degrés attendus en Ardèche vendredi. Samedi le mercure atteindra 33 à 38 degrés dans la région.

Canicule à Marseille : quelles seront les températures attendues à Marseille et en Paca ?

Comptez plus de 30 degrés les après-midis de cette fin de semaine.

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 30 degrés / nuit  : 22 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 28 degrés / après-midi  : 32 degrés / nuit  : 24 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 27 degrés / après-midi  : 31 degrés / nuit  : 22 degrés

Dans le reste du sud-est, les températures atteindront 36 degrés dans le Vaucluse jeudi et 37 degrés vendredi en maximales. Les températures seront déjà plus supportables dans l’arrière-pays à partir de samedi avant une baisse plus généralisée dimanche.

Canicule à Bordeaux : quelles seront les températures attendues à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine ?

La chaîne météo prévient, la chaleur va être écrasante en cette fin de semaine à Bordeaux. Il fera même proche des 40 degrés samedi au plus chaud de la journée. Les températures baisseront dès dimanche.

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 37 degrés / nuit  : 26 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 28 degrés / après-midi  : 39 degrés / nuit  : 22 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 21 degrés / après-midi  : 28 degrés / nuit  : 19 degrés

Dans le reste de la Nouvelle-Aquitaine, les températures atteindront aussi des sommets vendredi avec 40 degrés à Pons au nord de Bordeaux et 38 degrés à Mont-de-Marsan, Agen ou Niort au nord de la région. Ce sera pire samedi avec un mercure avoisinant les 40 degrés en de nombreux endroits et un record à 39 degrés (ressenti 41) à Mont-de-Marsan. 37 à 39 degrés sont attendus à Agen, Bayonne ou Niort avant une baisse des températures dimanche.

Canicule à Toulouse : quelles températures sont attendues à Toulouse et en Nouvelle-Occitanie ?

C’est dans le sud-ouest de la France où il va faire le plus chaud, et la ville de Toulouse n’est pas épargnée, où un ressenti de 40 degrés est attendu vendredi, mais aussi des températures très élevées la nuit.

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 37 degrés / nuit  : 26 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 30 degrés / après-midi  : 36 degrés / nuit  : 24 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 24 degrés / après-midi  : 34 degrés / nuit  : 22 degrés

En Nouvelle-Occitanie, un pic est attendu vendredi à 39 degrés à Carcassonne et Alès mais il fera chaud aussi sur le littoral avec 37 degrés à Béziers et 35 degrés à Montpellier. Samedi, le pic sera le plus haut à Cahors mais aussi à Tarbes et Auch avec 38 degrés. La baisse des températures s’amorcera dimanche mais il fera encore 34 degrés à Albi ou Montauban.

Canicule à Nantes : quelles températures sont attendues à Nantes et en Loire-Atlantique ?

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 34 degrés / nuit  : 24 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 27 degrés / après-midi  : 37 degrés / nuit  : 20 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 19 degrés / après-midi  : 25 degrés / nuit  : 18 degrés

Pour la journée de vendredi, la maximale est attendue à Fontenay-le-Comte au sud avec 36 degrés. Il fera 34 degrés à Angers et La Flèche, 35 à Saumur, 33 au Mans. Le pic est attendu samedi avec des températures caniculaires : 37 à Laval, 38 à Fontenay-Le-Comte ou encore 35 degrés au Mans et 36 à Angers. L’arrivée d’orages dans la nuit de samedi à dimanche améliorera la situation, avec une baisse des température dimanche.

Canicule à Rennes : quelles températures sont attendues à Rennes et en Bretagne ?

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 34 degrés / nuit  : 23 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 26 degrés / après-midi  : 38 degrés / nuit  : 18 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 16 degrés / après-midi  : 23 degrés / nuit  : 18 degrés

La Bretagne ne sera cette fois par épargnée par la chaleur, loin de là. Coup de chaud vendredi avec 34 degrés à Rennes et Pontivy, 32 degrés à Quimper et Saint-Malo et 33 degrés à Vannes. Le record sera pour Redon avec 36 degrés attendus  ! Samedi, comptez 35 à 36 degrés en moyenne, par exemple à Vannes, Quimper ou Pontivy et 39 à Redon.

Canicule à Lille : quelles températures sont attendues à Lille et dans les Hauts de France ?

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 30 degrés / nuit  : 20 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 23 degrés / après-midi  : 31 degrés / nuit  : 18 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 18 degrés / après-midi  : 19 degrés / nuit  : 15 degrés

Si Lille et sa région sont plutôt épargnés pour l’heure par les fortes chaleurs, les températures ne vont pas tarder à grimper également en région Hauts de France. Météo France prévoit 33 degrés à Creil er à Beauvais, 31 à Soissons. Plus au nord, comptez 32 degrés à Amiens, 31 à Amiens et 30 à Lille vendredi après-midi.

Canicule à Strasbourg : quelles températures sont attendues à Strasbourg et dans le Grand Est ?

  • Vendredi 17 juin  : après-midi  : 29 degrés / nuit  : 19 degrés
  • Samedi 18 juin  : matin  : 21 degrés / après-midi  : 35 degrés / nuit  : 22 degrés
  • Dimanche 19 juin  : 26 degrés / après-midi  : 36 degrés / nuit  : 24 degrés

Outre Strasbourg, les températures vont dépasser les 30 degrés dans le Grand Est en fin de semaine avec 32 degrés attendus à Epernay ou Troyes. Samedi, le thermomètre frôlera les 40 degrés avec un pic à 38 degrés attendu à Troyes, 37 à Epernay et Saint-Dizier, 36 à Metz, Nancy,Verdun ou Mulhouse. Les températures seront encore nettement au-dessus des 30 degrés dimanche avec même 36 degrés à Strasbourg et Mulhouse, 33 à Metz et 34 à Nancy.

Canicule 2022  : après ce pic de juin, un été très chaud en vue ?

Cette météo chaude dès mai avec une première vague de chaleur puis mi-juin présage-t-elle d’un été 2022 très chaud avec des vagues de canicule ? Après des périodes de fortes, voire très fortes chaleurs, de plus en plus fréquentes entre juin et septembre ces dernières années en France, l’été 2021 à fait office d’exception. Le pic de chaleur étendu sur le tout le territoire à la mi-juin, représentait la seule vague de chaleur de l’année et ensuite laissé place à un été plutôt maussade, le plus frais et humide depuis 2014. Les variations du climat,?, juillet et août  :

  • Juin 2022  : c’est le mois qui risque d’être le plus chaud de l’été en France, avec des fortes chaleurs et des orages prévus. La deuxième moitié du mois risque d’être très chaude, avec la première canicule de la saison estivale ?
  • Juillet 2022  : ce mois devrait être similaire au mois de juin avec des températures plutôt élevées et pas mal d’orage.
  • Août 2022  : attention, le temps devrait être plus humide, mais toujours avec des températures plus élevées de +0,5° à +1°C par rapport aux normales de saison.

Canicule  : quels sont les records de températures enregistrés ces dernières années ?

Si la canicule de l’été 2003 reste dans toutes les mémoires (et celle de 1976 également chez les anciens), la France a depuis connu d’autres épisodes de très fortes chaleurs. L’été 2019 a battu plusieurs records avec des records de températures absolue atteint dans plusieurs villes. Selon les données de Météo-France, 50 villes comptabilisaient ainsi un nouveau record depuis le 25 juillet 2019. Fin juin 2019, par exemple le mercure a atteint des sommets et plusieurs villes avaient déjà dépassé leur record de température maximale  :

  • 45,8 degrés ont été enregistrés à Gallargues-le-Montueux
  • A Montpellier, le thermomètre a affiché 42,5 degrés soit 5 degrés de plus que son ancien record absolu
  • Le thermomètre a affiché 44,3 degrés à Carpentras

En juillet 2019, la deuxième vague de canicule avait touché la France et ce sont surtout les villes de l’ouest, du nord et de l’est de la France qui ont vu leurs records pulvérisés. Par exemple Météo-France a enregistré les records suivants  :

  • 42,6 degrés à Paris
  • 41,5 degrés à Lille
  • 41,2 degrés à Bordeaux
  • 41,3 degrés à Dunkerque
  • 41 degrés à Angers
  • 40,1 degrés à Reims
  • 38,9 degrés à Strasbourg