"Il ne peut pas y avoir de profiteur de crise" : Pierre-Yves Dermagne veut taxer les producteurs pour "redistribuer à l...


Face à la flambée des prix de l’énergie, le gouvernement a annoncé une nouvelle aide aux ménages et aux entreprises ce vendredi. Le Vice-premier socialiste Pierre-Yves Dermagne est venu détailler ces mesures de soutien au micro de Matin Première. Le ministre de l’économie et du travail est également revenu sur le dialogue plus que tendu avec le patronat, à l’aube d’une manifestation ce mercredi.

L’ensemble de ces mesures d’aide aux ménages et aux entreprises devrait coûter 1,5 milliard d’euros au gouvernement. Alors, qui va financer cette ardoise ? « Comme on l’a dit et comme on le fait depuis le début, la volonté c’est de redistribuer à la population et aux entreprises les surprofits », répond Pierre-Yves Dermagne. « Et donc les surprofits notamment de l’état en matière de fiscalité, de TVA, d’accises liées à l’explosion des coûts… Et puis il faut aussi aller chercher les surprofits réalisés par certains producteurs d’énergie. »

Il ne peut pas y avoir de profiteur de crise

Si le gouvernement a plaidé en ce sens au niveau européen, les avancées de ces derniers jours semblent « insuffisamment rapides », selon le ministre. « Et donc si cela ne se fait pas au niveau européen, on doit le faire au niveau belge. J’attends de ma collègue ministre de l’énergie qu’elle puisse effectivement déposer quelque chose de concret pour aller capter ces surprofits réalisés par les producteurs d’énergie pour financer ces mesures. »

« Il ne peut pas y avoir de profiteur de crise », lance le Vice-premier.