Test de Pat' Patrouille Grand Prix par jeuxvideo.com


Incontournable pour une certaine catégorie d’âge, la série Pat’Patrouille (Paw Patrol en version originale) fait régulièrement l’objet d’adaptations en jeux vidéo. Après plusieurs aventures placées sous le signe de l’action et de l’exploration, la saga s’attaque à un mastodonte de la convivialité : Mario Kart. Un jeu parfait pour toute la famille ?

Pat’Patrouille, Pat’Patrouille, vite, ils repartent en vadrouille… Ces quelques notes de musique et paroles suffisent pour qu’une horde de parents s’éclipse au fond d’un placard en se bouchant les oreilles. À l’image d’une charmante princesse libérée et délivrée en 2013, les escapades de Ryder et sa bande de chiots sauveteurs sont devenues un tel phénomène que les tout-petits en raffolent. Et ce générique sympathique, mais ô combien entêtant (c’est voulu bien évidemment). Portée par cette vague, la licence s’est étendue à une large gamme de goodies (peluches, jouets, objets divers…) et le jeu vidéo ne fait pas exception à la règle. Mais pour la toute première fois, la franchise s’essaye au karting dans une œuvre jouable jusqu’à 4 simultanément sur le même écran ! Récupérer les poncifs de Mario Kart suffit-il au bonheur de nos bambins ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Un Mario Kart pour les tout-petits

Après l’action et l’exploration, place au karting !

Aucune piste n’est trop dure car mes amis pilotes, ils assurent ! Dès le début du jeu, les enfants retrouvent tous leurs héros favoris ! Alors que résonne le générique instrumental, Ryder propose un programme se limitant à une course rapide (avec possibilité de personnalisation et tutoriel), à un mode Aventure (le plus intéressant) et aux joutes locales à plusieurs. Le reste ne concerne que la collection de cosmétiques (pour déguiser son personnage et tuner son bolide) et les réglages. Les développeurs de 3D Clouds ont répondu aux attentes, mais on aurait aimé un peu plus de folie dans la proposition faite aux gamins. Il ne faut donc pas s’attendre à une compétition en arène où on se balance des objets à la figure. Pat’ Patrouille Grand Prix repose essentiellement sur des courses avec un départ et une arrivée. Avec ses quatre environnements, ses dix-sept tracés (de nuit, de jour, etc.) et son ambiance colorée, le titre d’Outright Games respecte les codes du genre à la lettre ! Après avoir sélectionné son pilote parmi Ryder et les différents toutous de l’escouade (soit Chase, Ruben, Tracker, Stella, Marcus, Rocky, Zuma, Rex, Everest…), le joueur est lancé sur la piste pour se défaire de ses adversaires et glaner la première place. La progression est très classique et tout a été pensé pour que les tout-petits s’amusent ! Les items sont assez classiques, mais les courses sont rythmées par les coups pendables du Maire Hellinger qui balancent confettis et bottes de foin sur la piste !, il n’est pas question d’utiliser les touches de la tranche pour accélérer et freiner ! Tout passe par les boutons de base (avec un petit jeu d’adresse pour le départ rapide) et les touches de tranche servent à déraper pour obtenir un turbo temporaire. Bien évidemment, dans la veine d’un Mario Kart. Tarte collante, bouclier avec boost, tornade… tous les moyens sont bons pour obtenir la victoire ! Les objets sont peu inspirés et on aurait aimé plus de folie, mais les développeurs se sont rattrapés en attribuant à chaque chiot un pouvoir spécial (répondant à une jauge qui se remplit avec les os récupérés sur le sol). Chase peut ainsi déclencher sa sirène pour perturber ses poursuivants, Ruben lâche un énorme rocher sur la route, Zuma projette une trainée d’eau, etc. Les plus petits s’amuseront immédiatement et ils n’auront pas à passer des heures dans le tutoriel. Évidemment, pour les plus grands, le manque d’objets deviendra vite criant et ce ne sont pas les quelques accélérateurs installés sur la piste qui changeront le sentiment de lassitude. Avec Pat’ Patrouille Grand Prix, il ne faut surtout pas se tromper de cible : le jeu s’adresse en priorité aux plus jeunes enfants. Les routes sont très larges, les virages sont rarement prononcés, il n’y a pas de collisions et sorties de piste et le level design est volontairement accessible. Même s’il existe différents modes de difficulté, il ne faut pas s’attendre à un challenge très relevé et à des courses très rythmées.

Les contours d’un jeu mobile

Le tutoriel est bien pensé. Les enfants peuvent ainsi apprendre à maîtriser leur bolide.

Côté réalisation, l’ensemble est plutôt joli et les environnements ont le mérite d’être assez variés. Jungle, Montagne, Grande Vallée, Plage… chaque décor a ses variantes et les enfants reconnaîtront sans mal les différents lieux aperçus dans la série. Pour autant, il est nécessaire de rappeler que le studio 3D Clouds est un habitué des productions mobiles et que l’ensemble ne tire à aucun moment partie de la puissance des consoles nouvelle génération. Ce n’est pas moche, ça tourne bien, mais les effets spéciaux ou les modèles physiques sont très simples. Les circuits manquent de vie et si l’ambiance globale est réussie, avec des voix (vite casse-tête cela dit) et des musiques entraînantes, on sent très vite le manque de moyens déployés dans cette production. Les véhicules ont aussi tendance à être un peu lourd, même si on s’y fait. Mais à notre sens, le plus gros problème de ce jeu, c’est sa durée de vie. On en fait le tour beaucoup trop rapidement et le studio a opté pour un grand classique : chaque récompense se débloque en faisant l’intégralité du mode Aventure ! Autant dire pour tout débloquer, il faut se farcir ce même (long) mode plus de dix fois ! Que ce soit pour un joueur averti ou le public cible, c’est beaucoup trop répétitif ! Pat’Patrouille Grand Prix est un jeu destiné aux enfants de bas âge et seulement eux. Il y a même un mode de pilotage automatique activable en course via la pause. Pour les parents possesseurs d’une Xbox et abonnés au Xbox Game Pass, le jeu est téléchargeable dans le catalogue du service de Microsoft. De quoi se faire une idée sur ce titre qui plaira à nos petits.Le jeu est plutôt convenable graphiquement, mais il n’exploite à aucun moment la puissance théorique des machines actuelles. Le budget n’était pas visiblement pas énorme.

Conclusion

Points forts

  • L’univers de la Pat’ Patrouille bien retranscrit
  • Très accessible pour les enfants
  • Le pilotage automatique pour les tout-petits
  • Doublages en français
  • 4 joueurs simultanés en local

Points faibles

  • Un jeu qui fait trop « mobile » pour un titre console et PC
  • Les circuits manquent de vie
  • Contenu trop faible (modes de jeu, tracés.)
  • Essorer le mode Aventure dix fois pour tout débloquer
  • Manque de folie, manque de modes de jeu

Destiné aux plus jeunes, Pat’ Patrouille Grand Prix remplit son cahier des charges, mais il ne se livre à aucun moment à un dépassement serré. Reprenant les poncifs du jeu de course convivial à la Mario Kart, l’œuvre de 3D Clouds reprend l’ambiance – aussi bien visuelle et sonore – de la série animée et convaincra tous nos petits qui fondent pour Ryder et son escouade de chiots sauveteurs. Passé les 5 ans ou 6 ans, le titre ne fera pas long feu, la faute à un manque de folie. Pour la cible, il fait le job, ni plus, ni moins. —

L’avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !