Vladimir Poutine dénonce les « ambitions impériales » de l’OTAN


https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Eléa Pommiers Image de couverture : Le président russe Vladimir Poutine assiste à une réunion en marge du sommet des États riverains de la mer Caspienne à Achkhabad, au Turkménistan, le 29 juin 2022. Grigory Sysoyev / AP Les contributions à ce direct sont ouvertes de 9 heures à 21 heures.

  • Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a suggéré, mardi 28 juin, au Conseil de sécurité de l’ONU, d’envoyer « une commission d’enquête » pour prouver que le centre commercial de Krementchouk avait été détruit par un missile russe, obtenant de ses quinze membres, y compris de la Russie, l’observation debout d’une minute de silence pour « tous les Ukrainiens tués pendant la guerre ».
  • M. Zelensky, dans son allocution quotidienne, a fait état de 2 811 missiles tirés et dirigés vers les villes ukrainiennes depuis le début du conflit.
  • La guerre en Ukraine sera mercredi au cœur du sommet de l’OTAN à Madrid, où plus de quarante chefs d’Etat et de gouvernement sont réunis pour discuter de l’avenir de l’Alliance, que la Suède et la Finlande vont pouvoir rejoindre après la levée du veto de la Turquie. « Le sommet de Madrid va être un sommet pivot » pour le futur de l’OTAN, a déclaré, mardi, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg.
  • Un missile russe a touché un centre commercial « très fréquenté » de la ville de Krementchouk, lundi 27 juin, faisant au moins vingt morts et cinquante-neuf blessés, selon un premier bilan. Le président ukrainien a dénoncé un « acte terroriste éhonté » de la part de la Russie.
  • « Les attaques aveugles contre des civils innocents constituent un crime de guerre », ont dénoncé les dirigeants du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni), réunis en sommet dans le sud de l’Allemagne. « Le président russe, [Vladimir] Poutine, et les personnes responsables auront à rendre des comptes », ont-ils déclaré en annonçant, par ailleurs, qu’ils « continuer[aient] à fournir un soutien financier, humanitaire, militaire et diplomatique » à l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra ».
  • Les dirigeants réunis ont, en outre, exprimé leur « vive inquiétude » après que la Russie a annoncé qu’elle pourrait transférer des missiles à capacité nucléaire en Biélorussie ; ils ont également « exigé » le retour « immédiat » des Ukrainiens emmenés « par la force » en Russie.
  • Paris va envoyer « des quantités significatives » de véhicules blindés de transport de troupes en Ukraine, annonce le ministre des armées français, Sébastien Lecornu, dans une interview publiée lundi soir dans Le Parisien.

Retrouvez notre direct d’hier ici. Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine Reportage. Guerre en Ukraine : à Kherson, la vie à l’heure russe Décryptage. Le G7 annonce de nouvelles sanctions contre la Russie Enquête. En Ukraine, les drones, arme déterminante et défi technologique Reportage. A Krementchouk, une scène de crime géante après la frappe russe qui a détruit un centre commercial Podcast. Guerre en Ukraine : la Russie peut-elle gagner la bataille du Donbass ? Chronique. « Quatre mois après le début de l’invasion de l’Ukraine, le point de non-retour est atteint entre l’Alliance atlantique et la Russie » Témoignages. « Candidature à l’UE = quarante missiles russes envoyés sur l’Ukraine. Il ne s’agit même plus de stratégie ou de tactique, mais d’un déchaînement de violence »


S’abonner
Notifier de

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments