« Après le 31 octobre, on saura si on jouera au 5-Juillet ou pas »


Le président du Mouloudia d’Alger Hakim Hadj Redjem revient sur l’affaire Belaili en confirmant le contact avec le nouveau joueur d’Ajaccio. le MCA saura s’il va jouer au 5-Juillet ou pas mais surtout qu’une société de renom va signer avec le Doyen ainsi que d’autres points abordés.

Le Doyen va jouer la prochaine journée en déplacement, mais tout le monde sait qu’il devra tôt ou tard jouer chez lui comme le Clasico contre la JSK. Pour ce choc, le MCA recevra-t-il les Canaris au 5-Juillet ou ailleurs ? Une question posée au président du MCA qui dira : « Concernant le stade du 5-Juillet, le directeur du stade nous a assuré que la décision sera annoncée après le 31 octobre.» Si le 5-Juillet est concerné par le CHAN, il est clair que le Doyen ne pourra retrouver son jardin qu’après le CHAN. Donc, pour savoir dans quel stade se jouera le Clasico cette saison à Alger, il faut attendre la décision du MJS à la fin du mois. Au cas où le stade ne serait pas disponible, le Doyen sera contraint d’accueillir la JSK à Dar El Beida, avec l’accord préalable des responsables de ce stade.

« On recevra le stade de Douéra et le centre de formation en 2023 »

le Doyen n’aura pas de souci de stade étant donné qu’il réceptionnera celui de Douéra, mais aussi le centre de formation de Zéralda. Ce qui va permettre aux Mouloudéens de ne plus jamais se soucier de leur outil de travail : « D’abord, je tiens à remercier chaleureusement, au nom du Mouloudia d’Alger, le président de la République Abdelmadjid Tebboune qui a offert le stade de Douéra au MCA. La saison prochaine avec le centre de formation, dont les travaux avancent bien après la visite du P-DG de la Sonatrach Toufik Hakkar qui a insisté pour finir les travaux dans les temps, ces structures seront à notre disposition. Pour cela, je dis que cette année est celle de la transition. On est en train de réfléchir à une bonne stratégie afin de bien gérer les magasins et les restaurants du stade de Douéra. » Une fois le problème de l’outil de travail réglé, les Mouloudéens vont pouvoir travailler et préparer l’avenir sereinement.

« Si j’avais la possibilité, j’aurais fait signer Mekhazni pour 5 ans »

Le centre de formation fera du bien à la formation qui est actuellement entre les mains du DTS Mohamed Mekhazni. Hadj Redjem, qui lui fait confiance, est persuadé qu’avec lui, le Doyen sera meilleur après l’ouverture du centre de formation du MCA en déclarant dans ce sens : « Mekhazni a demandé un contrat de trois ans, car un DTS a besoin de travailler sur le long terme. Si j’avais la possibilité, je lui aurais fait signer un contrat de 5 ans. Mekhazni laisse toujours sa touche quand il passe au MCA. Il y a eu des joueurs qui font les beaux jours d’autres clubs malheureusement. » Une façon de dire que Mohamed Mekhazni est au MCA et le restera tant que Hadj Redjem est président du Doyen.

«Benzarti a d’abord demandé si ce groupe est capable de gagner les titres »

Avant de parler de Faouzi Benzarti, Hadj Redjem revient sur la fin de la saison passée qui n’a pas été glorieuse, et il fallait mettre le paquet pour redresser la barre : «On a fini la saison à la 8e place. Se retrouver à la 8e place n’honore pas le club. J’ai pris en main le club au mois de mars ou avril, l’équipe a connu de durs moments. Il fallait attaquer directement la préparation de la saison suivante. Dans ce sens, il fallait trouver des terrains d’entente avec les joueurs auxquels on voulait résilier leur contrat pour éviter qu’ils ne saisissent la FIFA où la CRL. On a pu résilier à l’amiable quelques contrats. Cependant, on a gardé l’ossature, on a donc une équipe remaniée à 70%. On a ciblé des joueurs de qualité. Ceux qu’on voulait avoir ont rejoint les rangs du MCA sauf Youcef Belaili. Il fallait par la suite choisir un entraîneur et tout le monde sait qu’on a pris beaucoup de temps car on cherchait l’oiseau rare. En voyant le CV de Faruk Hadzibegic, qui a entraîné des équipes de L1 française et des sélections comme le Monténégro, on a pensé que c’était un très bon choix. Cependant, le début de saison a été très limité avec ce revers face à la Saoura. Par la suite, on a joué à Rouiba sur une pelouse catastrophique, et le coach a pris l’entière responsabilité, car on lui avait proposé deux choix, Rouiba et Dar El Beida, mais il a opté pour Rouiba. Cependant, il a opté pour Rouiba pour que les joueurs ne trouvent pas des soucis quand on retrouvera le 5-Juillet. Cependant, on concède un nul ; on va à l’Arba, on assure un point. Après avoir discuté avec les membres du CA, les joueurs et les membres du staff, on a décidé de se séparer des services de Faruk Hadzibegic. On espère que Benzarti saura redresser la barre. On doit aussi remercier Lahbab, auquel j’ai demandé d’assurer l’intérim à Magra. Je dirais que le déclic s’est effectué face au NCM. Lahbab a voulu laisser Benzarti travailler avec son staff, car même si ce dernier a voulu l’avoir dans son staff, il a refusé. Savez-vous que la première question de Benzarti était si le groupe est capable de gagner les titres ? Je lui ai répondu que dans l’effectif, 6 joueurs qui étaient en sélection sont capables de revenir bientôt. C’est ce qui l’a motivé pour conclure très vite. » Benzarti a dirigé deux matches jusque-là avec le MCA avec deux victoires ; le dernier succès n’est pas des moindres étant donné que le Doyen a vaincu le CSC sur ses terres. Le président Hadj Redjem n’a pas fait comme la direction du CSC, qui a promis une belle prime en cas de victoire contre le MCA. Hadj Redjem pense que son discours a galvanisé dans les rangs : « Le fait de porter le maillot vert et rouge est la meilleure motivation ; après, c’est sûr personne ne travail gratuitement. Au MCA, quand on porte le maillot avec l’étoile, on a des frissons. J’ai dit aux joueurs que le MCA va jouer le jour du Maouled Nabaoui, il ne doit pas perdre lors de ce jour sacré. Le message est bien passé. » Hadj Redjem a tenu aussi à démentir ceux qui ont avancé que le salaire de Benzarti est le plus élevé dans le championnat algérien : «C’est le 4e plus gros salaires en Algérie.»

« On a contacté Youcef Belaili qui avait d’autres opportunités »

Tout le monde sait que lorsque Belaili a résilié son contrat avec Brest, le MCA l’a mis en ligne de mire. Ce que le président confirme, en effet : « Effectivement, on a contacté Youcef Belaili qui avait d’autres opportunités. C’est un joueur pétri de qualités qu’on a contacté par le biais d’un ancien joueur. On en a discuté avec lui, mais il avait d’autres opportunités, car il veut confirmer encore et encore. » Une façon de dire qu’il voulait l’avoir dans l’effectif, mais le destin en a décidé autrement, étant donné que le Fennec a signé un contrat avec Ajaccio. Ce n’est pas le seul joueur de la sélection nationale que voulait avoir Hadj Redjem dans son groupe, car il a voulu aussi avoir Belamri et Mbolhi. Le président dira dans ce sens : « Les joueurs qu’on a ciblés sont au MCA, mis à part Youcef Belaili. Par ailleurs, Djamel Belamri est le premier joueur qu’on a contacté, on a songé effectivement à M’bolhi. » Cependant, même si ces joueurs étaient destinés à signer à l’étranger, tout le monde se demande pourquoi Mouad Hadad n’est pas resté au MCA. Hadj Redjem répondra dans ce sens : «Mouad Haddad, qui a signé au CRB, avait fait une bonne saison avec le Doyen, Hadj Redjem a tenu à expliquer son départ : « J’ai appelé Haddad pour renouveler son bail, mais il avait des contacts avec un pays du Golfe. Il m’a dit qu’il donne sa priorité à ses contacts, le MCA n’allait pas l’attendre, c’est sûr. »

 

«Mbaoma a besoin de temps d’adaptation»

Tout le monde était surpris quand Faouzi Benzarti, qui avait incorporé en cours de jeu Victor Mbaoma, l’a remplacé 10 minutes après son entrée, à 3 ou 4 minutes de la fin du match. Est-ce que les joueurs de Mbaoma sont comptés au MCA ? Hadj Redjem dira dans ce sens  : « J’ai suivi Mbaoma dans le match entre le Nigeria et l’Equateur. Il a été à la hauteur et même avec son club, tout le monde peut le voir sur le Net. Cependant, je pense que le joueur a besoin de temps d’adaptation pour que la machine carbure.»

« On négocie avec El Ghorbal pour revoir à la baisse la somme»

Dans l’une de nos précédentes livraisons, on a rapporté que le Doyen doit payer une grosse somme pour El Ghorbal et Rooney, car la sentence est finale. Ce qu’a confirmé Hadj Redjem qui a déclaré : «On doit payer Rooney, on est en train de négocier avec El Ghorbal pour revoir à la baisse la somme. Il ne faut pas oublier qu’il n’a joué aucune minute avec le MCA. Il ne mérite pas 11 milliards, mais on doit payer, car c’est une décision finale.» Donc, le président confirme que le Mouloudia d’Alger est obligé de payer Rooney ainsi qu’El Ghorbal pour ne plus avoir affaire avec la FIFA. Pour l’affaire El Ghorbal, dont le contrat s’est évaporé, les Mouloudéens se retrouvent contraints de payer le Soudanais qui peut refuser toute négociation, bien sûr.

« On signera un contrat avec une société de renom à la fin du mois »

Après avoir évoqué l’outil de travail, la formation, les entraîneurs et les joueurs, le président a abordé le problème de l’argent. Avant de parler du nouveau sponsor, il revient sur le financement du centre de formation : «Il faut savoir que c’est la Sonatrach qui a procédé à l’augmentation du capital ; avec cet argent, le P-DG a donné des ordres pour ouvrir un compte spécial qui finance les travaux du centre de formation. » Pour ne pas compter sur la Sonatrach pour financer le MCA, le président Hadj Redjem a trouvé un nouveau sponsor : « On signera un contrat avec une société de renom international à la fin de ce mois. Je préfère taire le nom et le communiquer au bon moment. Je peux seulement dire que cette société va aider le MCA, pas seulement sur le plan financier. En tout cas. Hadj Redjem, qui veut réussir de grandes choses avec le Doyen, pense que le choix de Faouzi Benzarti serait la meilleure option et qu’il aurait voulu avoir des Fennecs dans le groupe surtout Youcef Belaili. Une société de renom va signer avec le Doyen à la fin du match pour assurer l’outil de travail au Doyen la saison prochaine et que les dossiers El Ghorbal et Rooney vont être réglés, il faut donner la chance à Mbaoma qui va exceller.

  1. Z.