FOOTBALL : Christophe Huck : "Je suis vraiment fier de mes joueurs"


Le scénario se répète encore une fois cette saison, vous n’êtes pas ridicule mais au final ça fait zéro point…

Je suis vraiment fier de mes joueurs aujourd’hui. On a repris la deuxième partie de saison avec de bonnes intentions, on a raté notre entame à Marcq, ce n’était pas admissible, on a continué à travailler fort. On vit quelque chose de très particulier. Les gens de l’extérieur pensent que c’est le feu dans la maison, que c’est le conflit perpétuel, mais ce n’est pas le cas. On travaille très fort toute la semaine à l’entrainement. Dans nos causeries, nos approches de rencontre on fait les choses de manière très professionnelle dans la mesure de ce que l’on peut faire. Il faut savoir quand même que par exemple Sébastien Hédé qui est sorti en fin de match avec une douleur à la cuisse a quitté le boulot ce matin. Les conditions ne sont pas toujours évidentes surtout quand on joue contre une équipe comme aujourd’hui où les moyens de fonctionnement sont bien différents.

FOOTBALL : Christophe Huck :

Le groupe manque encore de charisme sur le terrain, de leadership

On ne cherche pas d’excuse et je suis fier de ce que l’on a produit aujourd’hui. On est monté d’un cran dans l’état d’esprit, on a bien représenté notre club. Je suis déçu parce qu’Amiens mérite la victoire sur ses armes offensives, mais au regard de la première mi-temps, si on marque en premier, personne ne crie au scandale. Ce but juste avant la mi-temps fait mal pour la dynamique et le scénario du match. Après dans le vestiaire je n’ai pas senti des joueurs abattus. Partir en seconde mi-temps avec un handicap était compliqué et on prend le deuxième trop vite. Je vais revoir à la vidéo mais on gère mal la situation. Je suis très déçu pour les joueurs parce qu’ils bossent beaucoup. Le groupe manque encore de charisme sur le terrain, de leadership, on n’a pas ce profil. Avec un leadership plus appuyé, on ne serait pas dans cette situation. C’est quelque chose qui est naturel et ce n’est pas donné à tout le monde. J’espère qu’un joueur comme Betina qui est jeune mais qui quand il a joué a montré cela puisse revenir assez rapidement car il peut nous apporter cela en plus de sa qualité de joueur. Comment faire pour repartir après une défaite, on le sait, on trouve toujours un moyen de le faire mais j’aimerais qu’on se pose un jour la question de comment repartir après une victoire pour connaître autre chose et avoir un autre vécu avec les joueurs. J’aimerais les voir dans cette situation, voir comment on réagit. Ce que l’on vit ensemble, je ne sais pas si ça se ressent, mais je tenais à la dire car je ne suis pas quelqu’un qui lit les réseaux ect. mais on me rapporte des choses et il y a beaucoup de choses fausses. On est un groupe soudé et je pense qu’à ce niveau-là dans notre situation tout le monde ne conserverait pas cet état d’esprit. 

On a vu que vous aviez bien étudié l’adversaire avec des prises à deux défenseurs. Malheureusement sur l’une des seules fois où vous avez laissé de l’espace à Touho ça fait but ?

Oui, on avait étudié le jeu et fait un travail de vidéo pour les bloquer. On a été bien en place défensivement. C’est ce qui fait la qualité de ce joueur, il n’a pas besoin de plusieurs situations. On était sur un système que l’on avait utilisé dans une période où l’on était cohérent. On est revenu sur ce schéma aujourd’hui et dans le contenu ça nous a donné raison. 

On n’a pas l’esprit assez tueur dans les 16m.

Il y a quand même aujourd’hui un gros problème offensif.

Il y a un manque de confiance qui est évident vu le scénario de la saison. Malgré la situation on joue vers l’avant, on essaie de produire du jeu et on n’est pas recroquevillé devant notre surface. On manque de réalisme et on n’a pas l’esprit assez tueur dans les 16m. Il faut continuer dans ce sens et ça va finir par sourire. 

Le contenu vous a donc rassuré par rapport à Marcq, l’équipe n’a pas baissé les bras ?

On a pas baissé les bras à Marcq, on a juste été dans la réaction et on a joué quand le match était plié et ça me pose problème. Aujourd’hui, ça n’a pas été le cas donc c’est mieux et encore une fois on a joué jusqu’au bout. On a eu des situations sur la fin on a même un but qui est peut-être rentré mais c’est compliqué à voir. Il y a un manque de réalisme et c’est ce qui fait la différence par rapport aux autres équipes cette saison. 

Vous avez hâte de jouer l’ACA la semaine prochaine pour confirmer par des points ?

On a hâte de jouer pour valider le contenu et prendre des points et pas forcément parce que c’est l’ACA. Ça ne change rien et dans notre situation toutes les équipes sont devant nous. Ils ne sont pas forcément en confiance mais pas moins que nous. 

Vous jouez aussi sur la fierté des joueurs pour ne pas lâcher ?

Je ne pense pas que les joueurs aient de complexes, c’est juste qu’on n’a pas su renverser la table au bon moment et derrière la dynamique est dure à inverser.

Des joueurs ont affiché leur désaccord avec vos méthodes, avez-vous la certitude que ceux qui restent adhérent à ces dernières ?

Vous parlez de joueurs qui ont quitté le club j’imagine. J’ai déjà dit que je ne voulais pas revenir là-dessus. Ils ont forcément des désaccords, je n’ai pas lu ce qui a été dit. Je pense que certains n’ont pas forcément apprécié que leur statut soit remis en cause. Ça va très vite à partir du moment où un joueur ne se sent plus au cœur du projet. Moi j’ai toujours accompagné les joueurs de la même façon et je le répète mais personne n’a été mis dehors. Quand un joueur ne joue pas, s’il n’est pas capable et qu’il n’accepte pas de se mettre au service du club, je pense qu’un coach a le droit de déterminer qui joue et qui s’entraine avec le groupe de la N3. Ce n’est pas aux joueurs de décider de cela. Si le coach n’a plus le droit de faire des choix c’est compliqué. 

Vous parliez de charisme, certains remettent en question votre gestion des joueurs avec du caractère justement. Ils estiment que vous les écartez pour cela, c’est simpliste de penser ça ?

Oui totalement. Je ne vois pas que j’avais des joueurs à caractère positif pour emmener le groupe dont je me suis privé. Sincèrement, les joueurs concernés je ne les ai jamais critiqués ouvertement devant tout le monde et ce sont des choix avant tout de terrain. 

Certains, pour prendre le cas de Romuald Lemaire disent le contraire pourtant.

C’est assez incroyable je trouve. Pour ceux qui étaient là, j’ai répondu à des invectives. Ce n’est pas moi qui ai cité son nom, j’ai juste répondu et je n’ai rien du tout contre lui. Je ne me serais pas permis de le citer, le contexte était particulier et j’ai répondu à des insultes. Ce sont des gestions en interne et je peux comprendre que des joueurs peuvent considérer que je ne suis pas l’homme de la situation où qu’ils ne m’apprécient pas. 

On ressent des joueurs beaucoup plus tristes et manque-t-il de la joie de vivre dans le groupe ?

Je pense que le contexte est particulier avec 12 défaites de suites. Forcément, les mecs n’ont pas le sourire le dimanche quand tu enchaines les défaites. Je ne trouve pas que le groupe soit triste et j’ai toujours fait en sorte que le groupe vive bien avec le staff.

Si ma présence pose problème ou que je ne suis pas la personne qu’il faut au club je laisse ma place

Pour revenir sur la gestion du groupe, certains ont évoqué le fait que Ethan Thierry avait été écarté et pourtant il est dans le groupe depuis 2 rencontres…

Oui, car Ethan n’a jamais été écarté du groupe N3. Il y a eu un aménagement car il jouait avec la réserve et que ce n’était pas évident de s’entrainer avec nous et de redescendre à chaque fois. Aujourd’hui, il joue car sur le terrain il a fait ce qu’il fallait. Il n’a jamais été écarté c’est l’une des choses fausses. 

Vous avez assez d’expérience dans le foot pour comprendre que l’on puisse remettre en question vos choix ?

Oui je le comprends et je n’ai pas de soucis avec ça. J’ai toujours été claire et si ma présence pose problème ou que je ne suis pas la personne qu’il faut au club je laisse ma place. Ce sont les dirigeants qui prennent ces décisions et pour le moment je suis soutenu par mon président. Vous me dites que le groupe est triste mais ce n’est pas le retour que j’ai dans mes discussions avec eux. Le jour où les joueurs ne voudront plus de moi je laisserais ma place. Peut-être que ma méthode ne fonctionne pas mais aujourd’hui je suis là et avec le staff on ne lâche pas et on continue de tout faire pour s’améliorer et finir du mieux possible. Ce qui est certain c’est qu’on travaille et que ce sera le cas tant que je serais sur le banc. 

Il y a eu des échos d’une possible démission, est-ce vrai ?

Après le match contre Compiègne j’ai eu du mal à vivre la situation j’ai estimé que ça avait été un peu loin. J’ai eu 48h de doute, puis j’ai discuté avec le staff et les joueurs et j’ai décidé de poursuivre et je ne le regrette pas.

ASC (b) – Longueau : 2-0 (1-0)

ASC (b) : Rongier – Degrumelle – Ouattara – Lhamer – Diabate – Beauvin – Touho – Adon – Boulet – Fofana – Bariki

Remplaçants : El Idrissi – Ikia – Lutin – Tutuana – Crombez

Longueau : Chireux – Roussel – Bourbier (b) – Petit – Hédé – Y.Lemaire – Toure – Blairet – Bouvet – M.Kwinta

Remplaçants : Thierry – Duvauchelle – Tassart – Godard

Aurélien Finet

Louis Auvin – Gazettesports